Dakarposte.com - Le site des scoops

Incendie d’un véhicule à AIBD : la précision des pompiers de l'APPAS

Le 11 janvier dernier, un véhicule de marque Ford Escape, en face de l’aérogare, a pris feu au parking payant de l’Aéroport International Blaise Diagne.

L’Association professionnelle des pompiers d’aérodrome du Sénégal (APPAS) tient à préciser que les agents du service de sécurité incendie et d’assistance à personne (SSIAP) de la société LAS, gestionnaire de l’aéroport AIBD, ont essayé d’éteindre le feu ; 07 minutes après le début de l’incendie sans succès avec l’utilisation de moyens d’extinction (extincteurs), ils ont alerté les pompiers d’aérodrome de l’ASECNA dont la caserne se trouve à l’intérieur de l’aéroport côté piste.

À leur arrivée, le feu était au stade majeur, indique dans un communiqué le président de l'Appas, CB M. A.Soumaré, mais maitrisé et éteint en 03 minutes avec un véhicule d’incendie de moyenne puissance.

ACTUALITÉ

À la suite de l’intervention de nos camarades pompiers de l’ASECNA sur l’incendie de la voiture de marque FORD ESCAPE du 11 janvier 2020, l’APPAS (Association Professionnelle des Pompiers d’Aérodrome du Sénégal) apporte une clarification à travers ce communiqué. Beaucoup de confusions émanant de l’interprétation de certains événements qui se produisent dans la zone aéroportuaire.
Ainsi, les pompiers d’aérodrome sont souvent confondus à d’autres agents ou lynchés médiatiquement sans comprendre leur périmètre d’intervention et les normes qui régissent ce service essentiel pour la sécurité des aéronefs évoluant au sol.
L’événement du samedi 11 janvier sur le parking payant AIBD impliquant un véhicule en feu a été traité suivant la procédure d’une intervention à l’extérieur de la zone d’aérodrome.
Le délai de l’alerte (7mns après l’inflammation avec l’effet d’un vent violent) n’a pas permis au SLI de l’ASECNA de sauver ce véhicule en question.
L’équipe d’intervention qui est arrivée sur place avec un véhicule incendie aéroportuaire a achevé le travail effectué par les bonnes volontés en 03 mn et ce, malgré l’alerte tardive.
À noter aussi qu’un début de feu mal géré ou non traité à temps dégénère en un feu majeur comme ce fut le cas.
 
L’événement du 08 octobre 2019 avec le QRF (retour d’urgence sur le terrain) du vol 908 d’ETHIOPIAN AIRLINES, un Boeing 767-300, qui a eu un début d’incendie de moteur droit a aussi été traité dans le respect strict de la procédure d’une intervention sur un feu de moteur. L’équipage, le Contrôleur aérien et les pompiers d’aérodrome ont joué tour à tour leur rôle et mieux que dans les délais prescrits par l’OACI.
 

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

L'opposition manœuvre pour contrecarrer la proposition de "statut spécial de Dakar"- Révélations sur la rencontre de Barthélemy Dias et Cie prévue ce samedi

21/02/2020

Le nord de l'Italie touché par une vague de contaminations au Covid-19

21/02/2020

AUDIENCES TOUS AZIMUTS DE WADE… Que Mijote Le Pape Du Sopi ?

21/02/2020

Mpal: le khalife général de Mame Rawane Ngom est décédé

21/02/2020

Mame Makhtar Gueye: " La page est tournée, ma fille part aux Usa pour..."

21/02/2020

Le patron du PSG Nasser Al-Khelaïfi inculpé par la justice suisse

21/02/2020

Affaire Aïda Diallo : Serigne Mountakha s'en lave les mains, définitivement

21/02/2020

Kaolack : Un vendeur de poisson meurt par noyade.

21/02/2020

Présidentielle au Togo : au pouvoir depuis 2005, Faure Gnassingbé brigue un... quatrième mandat

21/02/2020

Me Moussa Sarr : " Pape Alé Niang est libre depuis ce matin"

21/02/2020