Dakarposte.com - Le site des scoops

Incendie d’un véhicule à AIBD : la précision des pompiers de l'APPAS

Le 11 janvier dernier, un véhicule de marque Ford Escape, en face de l’aérogare, a pris feu au parking payant de l’Aéroport International Blaise Diagne.

L’Association professionnelle des pompiers d’aérodrome du Sénégal (APPAS) tient à préciser que les agents du service de sécurité incendie et d’assistance à personne (SSIAP) de la société LAS, gestionnaire de l’aéroport AIBD, ont essayé d’éteindre le feu ; 07 minutes après le début de l’incendie sans succès avec l’utilisation de moyens d’extinction (extincteurs), ils ont alerté les pompiers d’aérodrome de l’ASECNA dont la caserne se trouve à l’intérieur de l’aéroport côté piste.

À leur arrivée, le feu était au stade majeur, indique dans un communiqué le président de l'Appas, CB M. A.Soumaré, mais maitrisé et éteint en 03 minutes avec un véhicule d’incendie de moyenne puissance.

ACTUALITÉ

À la suite de l’intervention de nos camarades pompiers de l’ASECNA sur l’incendie de la voiture de marque FORD ESCAPE du 11 janvier 2020, l’APPAS (Association Professionnelle des Pompiers d’Aérodrome du Sénégal) apporte une clarification à travers ce communiqué. Beaucoup de confusions émanant de l’interprétation de certains événements qui se produisent dans la zone aéroportuaire.
Ainsi, les pompiers d’aérodrome sont souvent confondus à d’autres agents ou lynchés médiatiquement sans comprendre leur périmètre d’intervention et les normes qui régissent ce service essentiel pour la sécurité des aéronefs évoluant au sol.
L’événement du samedi 11 janvier sur le parking payant AIBD impliquant un véhicule en feu a été traité suivant la procédure d’une intervention à l’extérieur de la zone d’aérodrome.
Le délai de l’alerte (7mns après l’inflammation avec l’effet d’un vent violent) n’a pas permis au SLI de l’ASECNA de sauver ce véhicule en question.
L’équipe d’intervention qui est arrivée sur place avec un véhicule incendie aéroportuaire a achevé le travail effectué par les bonnes volontés en 03 mn et ce, malgré l’alerte tardive.
À noter aussi qu’un début de feu mal géré ou non traité à temps dégénère en un feu majeur comme ce fut le cas.
 
L’événement du 08 octobre 2019 avec le QRF (retour d’urgence sur le terrain) du vol 908 d’ETHIOPIAN AIRLINES, un Boeing 767-300, qui a eu un début d’incendie de moteur droit a aussi été traité dans le respect strict de la procédure d’une intervention sur un feu de moteur. L’équipage, le Contrôleur aérien et les pompiers d’aérodrome ont joué tour à tour leur rôle et mieux que dans les délais prescrits par l’OACI.
 

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

DAKAR : UN VASTE RÉSEAU DE TRAFIC DE DROGUE DÉMANTELÉ À KHAR YALLA (POLICE)

26/09/2020

Affaire D-Media : Le correspondant de Kaolack, Fara Diassé, répond à Bougane

26/09/2020

Deux blessés dans une attaque à l'arme blanche à Paris, l'auteur principal interpellé

25/09/2020

Contentieux: En attendant le Sénégal, Petronor trouve un accord en Gambie!

25/09/2020

Attaque à Ouest-foire: les nervis de Abdoulaye Diouf Sarr armés, imposent leur force dans le quartier

25/09/2020

"Avenues Macky Sall et Buhari": Les Bissau Guinéens protestent et piétinent les drapeaux du Sénégal et...

25/09/2020

Sidiki Diabaté en prison: ses proches dénoncent un vaste complot

25/09/2020

Le président malien prête serment, la Cédéao maintient les sanctions

25/09/2020

NOUVELLE AUDITION DE LAMINE DIACK

25/09/2020

ASSASSINAT DE MBAYE WADE : UN CRIME HOMOPHOBE, DEUX SUSPECTS ARRÊTÉS

25/09/2020