Dakarposte.com - Le site des scoops


Dakarposte.com




Korite 2021 sans couvre-feu, ça sent bon au marché HLM: Brodé, Bazin riche, tissus Getzner, ont la cote

Rédigé par Dakarposte le Samedi 8 Mai 2021 à 12:33

L’Aïd El Fitr dite Korité au Sénégal avance à grands pas et sera célébrée sans couvre-feu comme l’année dernière. Un tour au marché HLM de Dakar permet de constater l’atmosphère de la fête qui se prépare. Certains commerçants se plaignent de ne pas beaucoup vendre, d’autres se frottent tant bien que mal les mains. Pour cette année, Brodé, Bazin riche, tissus, Brocard et Getzner font partie des tissus qui sont à la mode. Reportage du Quotidien « L’As ».


Korite 2021 sans couvre-feu, ça sent bon au marché HLM: Brodé, Bazin riche, tissus Getzner, ont la cote
Au marché HLM, impossible de s’entendre car chaque vendeur a sa façon propre d’écouler sa marchandise. Les marchands ambulants crient pour attirer les clients. Les femmes se bousculent entre les mailles des «pousse-pousse» qui se font prioritaires sur les allées du marché. 

Ce vendeur de tissus ne semble pas se plaindre. Au milieu de ses étals, Abdou Guèye explique que la tendance a vraiment changé. 

«Pendant cette période, nous sommes débordés ; les clients nous prennent d’assaut. Mais on rend grâce à Dieu parce qu’on arrive à vendre. Les tissus qu’on vend cette année sont moins chers que ceux de l’année passée», explique le jeune vendeur, qui nous confie que pour certains, les prix sont au-dessus de leur bourse. A côté de lui, M. Guèye n’est pas prêt à nous divulguer ses prix. 

«Cette année, ce sont des tissus comme le Getzner, le Brocard, le fil à fil, le Bazin qui sont beaucoup plus prisés par les clients. Les prix dépendent aussi des qualités. Pour le fil à fil, le mètre coûte 2000 francs. Pour le brocard, 3000 francs. Le mètre de Getzner oscille entre 10 000 et 11 000 francs», détaille un jeune vendeur qui s’est présenté sous le nom de Baye Fall. 

Pour cette fête de Korité, il nous confie qu’il ne se plaint pas. «L’année passée à cette période, à cause de la maladie et du couvre-feu, il n’y avait pas eu beaucoup de clients. La plupart des clients qui viennent, ce sont des revendeurs», fait noter notre interlocuteur. 

Entouré de clients, Sada Mbaye est peu enthousiaste. Il range soigneusement des tissus après les avoir montrés à ses hôtes. Selon lui, en ce moment le voile brodé s’échange à 2000 francs le mètre. Tandis que le mètre de brodé en coton, dit-il, coûte 3000 francs. 

«Le Bazin riche d’habitude coûte 5000 francs mais avec la pandémie, on a rabaissé le prix à 4000 francs. La vente a beaucoup changé. Il y a moins de clients. Certains même de la sous-région ne viennent plus. A cause de la maladie, honnêtement, la vente de cette année est meilleure que l’année passée», nous confie le vendeur de tissus qui se souvient de la période d’avant la Covid-19 où ils vendaient plus et mieux. D’ailleurs, assure-t-il, il a du mal à régler ses factures d’électricité et autres. 

Entourée d’hommes et de femmes dans sa boutique, Anta Faye est une grande commerçante au marché HLM. Elle vend des Bazins riches, du Getzner, du Brodé, des tissus et du Brocard. 

«La plupart des gens qui achètent des brodés et des tissus avec moi, sont des étrangers qui viennent du Mali, du Niger. Cette année, Dieu Merci, j’arrive à vendre, ce qui n’était pas du tout possible l’année passée », se remémore-t-elle. 




« L’As »
Notez








Inscription à la newsletter











Vidéos & images