Dakarposte.com - Le site des scoops

LE MESSAGE DU PRÉSIDENT : TRAVAILLER OU DÉGUERPIR

CONTRIBUTIONS

LE MESSAGE DU PRÉSIDENT : TRAVAILLER OU DÉGUERPIR

La ligne est claire, nette, précise et son observation scrupuleuse sonne comme un impératif absolu.

Être dans un gouvernement, c’est savoir se tenir au devoir de solidarité, de délicatesse et surtout de loyauté vis-à-vis du chef de l’Etat et de ses pairs. Toute velléité d’ambition présidentielle est à proscrire au sein des membres du gouvernement, du parti et de la coalition B.B.Y. Les propos du chef de l’Etat sont incontestables, ils ne souffrent d’aucune équivoque : il s’agit de se ranger dans la ligne que le bon sens impose de facto.

Ce mandat de 5 ans est guidé par les exigences de l’urgence dans une optique d’effectivité de la phase 2 du PSE ; dès lors, il n’est donc plus question de sortir de cette orthodoxie politique déjà en place et donner l’impression d’une dissonance. La démocratie accepte tout débat loyal et contradictoire mais la loyauté, l’esprit d’équipe et le sens de la chose publique (res publica) dans le contexte de notre nation auraient imposé une posture plus élégante. Par respect pour les 58,26% d’électeurs qui ont voté pour Son Excellence, Monsieur le Président Macky SALL,  dans l’espoir de voir davantage leur quotidien s’améliorer, mais également pour celles et ceux qui n’ont pas voté pour lui, il est impensable, voire inacceptable de laisser le débat politicien prendre le dessus sur l’exigence de travail. 

Contrairement à ce qui est répété urbi et orbi, le Président ne saurait fuir quelque débat qu’il soit, même celui sur le 2ème mandat de 5 ans (au sens de la Constitution de 2016); présentement, ce débat porte les germes de charges négatives et nauséabondes, vicieusement orchestrés par l’opposition.

Ainsi, par souci de conscience professionnelle, d’obligation d’unité de l’équipe gouvernementale face aux nombreux défis, laisser installer un tel débat sur un 2ème mandat de 5 ans paralyserait le bon fonctionnement général du service public, voire de l’ensemble du pays. Véritablement, l’opposition tente par tout moyen de se repositionner sur l’échiquier national car elle ne trouve aucun sujet politique valable, l’ensemble des chantiers étant entamés par la politique du Président Macky SALL.

En tout état de cause, les sénégalais, nos compatriotes, ne méritent pas cela ; l’éternel débat politicien qu’on leur impose a atteint ses limites d’indignité. Chaque chose a temps, comme chaque temps a sa chose ; or, le temps de la politique étant derrière nous, il convient à présent de se mettre au travail. C’est ce qu’a expliqué le Président aux militants et à l’ensemble du gouvernement. Nos compatriotes veulent qu’on écoute leurs souffrances, pour y apporter des réponses avec diligence, professionnalisme et célérité ; ils veulent qu’on entende les désirs d’avenir qu’expriment leurs rêves fragilisés par un contexte de mondialisation en pleine mutation. Aussi, convient-il de réaffirmer que les sénégalais expriment leur satisfaction au Président pour avoir assuré leur sécurité quotidienne, et lui demandent de la renforcer dans une sous-région en proie au terrorisme.

Contrairement à la coalition des gallinacés et ceux dont l’insatiable brassière fait obstacle à la crédibilité de leurs carrières politiques, le Président Macky SALL a toujours eu le génie de la maîtrise de l’horloge et du temps. Il attend de son équipe (politique et gouvernementale) plus de courage et zéro complaisance, cette dernière finissant toujours par avoir de graves conséquences. Il attend également plus de professionnalisme, car les décisions se vengent toujours sur leur auteur quand il ne leur accorde pas assez de rigueur.
Alors, de grâce, le travail nous appelle et les chantiers sont ouverts, ne nous laissons pas distraire par ce jeu politique consistant à nous imposer le débat, sur un éventuel troisième (3ème) mandat, qui en réalité, n’en n’est pas vraiment un.

 A l’image du Président qui a montré la voie, il attend de toutes et tous : calme et travail,  toujours et encore. Il n’y a pas une autre manière de répondre positivement aux nombreuses interpellations, aux espérances et attentes légitimes de nos concitoyens, en termes de développement économique, social, éducatif et sanitaire, que par le travail !
Alors, au travail !

Dr. IBRAHIMA DIA
Secrétaire à la communication et Stratégie, APR France
E-mail : idia4@hotmail.com

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Affaire Sedima-Ndingler : Me Boucounta Diallo tire sur Babacar Ngom

12/07/2020

Foncier : Les populations de Djilakh tournent en dérision la conférence de presse de Babacar Ngom et appellent à une marche nationale à Dakar le 17 juillet.

12/07/2020

Me MOUSSA DIOP POURSUIT BARTHÉLÉMY DIAS ET LUI RÉCLAME 500 MILLIONS FCFA

12/07/2020

Distribution kits alimentaires : Les 45 départements du Sénégal bouclés

12/07/2020

Conseil supérieur de la magistrature : Téliko plaide pour l’exclusion de l’Exécutif

12/07/2020

Fatime Raymonde, sur le retour d’Habré en prison : «La parole de Macky Sall a été fragilisée»

12/07/2020

Oustaz Oumar Sall: "le Sénégal est comme un vieillard malade, tout est réuni pour..."

12/07/2020

Covid-19 : Donald Trump porte un masque en public pour la première fois

12/07/2020

LE JUGE TELIKO SUR LE PROCES DE KHALIFA SALL: "Il y avait une violation des droits de la défense"

12/07/2020

NECROLOGIE: Diass perd son maire

12/07/2020