La Corée du Nord tire un missile d'un type non identifié qui survole le Japon

International

La Corée du Nord tire un missile d'un type non identifié qui survole le Japon

La Corée du Nord a effectué mardi un tir, apparemment d'un missile, en direction de la mer du Japon. Celui-ci a survolé le territoire japonais ont annoncé les militaires sud-coréens, ce qu'ont confirmé Tokyo et Washington.

Un "projectile non identifié" a été tiré de Pyongyang vers 5H57 locales (lundi 20H57 GMT), selon l'état-major sud-coréen qui affirme que le projectile a traversé l'espace aérien japonais. Ce supposé missile nord-coréen a parcouru près de 2.700 km pour atteindre une altitude d'environ 550 km, précise la défense sud-coréenne. 

Selon l'agence de presse japonaise Kyodo, la Corée du Nord aurait a tiré missile qui serait passé au dessus du Japon, avant de tomber dans l'océan Pacifique, non loin du cap Erimo, à l'extrémité sud-est de l'île Hokkaido. Le projectile auraient atterri à 1.180 km à l'est de ces côtes japonaises, sans faire de dégâts, a indiqué le porte-parole du gouvernement japonais Yoshihide Suga. La télévision japonaise NHK évoque pour sa part que le missile s'est décomposé en au moins trois parties.

"Un grave problème de sécurité pour le pays"
Tokyo n'a pas intercepté le projectile, mais que ce nouveau tir pose un grave problème de sécurité pour le pays, a en outre souligné M. Suga. Le Japon va prendre "toute mesure" nécessaire pour assurer la sécurité de sa population, a déclaré mardi le Premier ministre Shinzo Abe, après l'annonce du tir. Le gouvernement japonais assure en outre collaborer avec la Corée du Sud et les Etats-Unis. 

Le Pentagone a confirmé que le nouveau lancement nord-coréen avait survolé le Japon, rapporte Reuters. Le porte-parole de la défense américaine, Robert Manning, a ajouté que le tir était toujours en cours d'évaluation mais ne semblait pas avoir causé de menace pour les Etats-Unis. 

Le bureau présidentiel sud-coréen a convoqué immédiatement un conseil national de sécurité pour aborder ce nouveau tir, trois jours après le tir de trois projectiles déterminés comme des missiles balistiques à courte distance.

Séoul et Washington ont entamé lundi leurs annuels exercices militaires conjoints ("Ulchi Freedom Guardian") dans la péninsule. Ces manœuvres qualifiées de défensives préventives rassemblent des milliers de militaires et sont considérées comme une provocation par le régime de Pyongyang.


Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Affaire des 94 milliards : Abdoulaye Daouda Diallo et Cheikh Bâ premiers à être auditionnés

19/04/2019

Thiès : Un homme retrouvé mort dans un bâtiment en construction

19/04/2019

Drame aux Hlm : La bière "jakarta" tue 4 jeunes

19/04/2019

Mangara à l’Artp, Seydou Guèye au Coud

19/04/2019

Retrait de passeports diplomatiques : Des marabouts, un magistrat et des enfants de ministres visés

19/04/2019

Affaire des faux billets : Thione Seck face aux juges jeudi

19/04/2019

Thiès : Un père de famille viole ses filles

19/04/2019

Double meurtre de Médinatoul Salam : Évacué à Bordeaux, Cheikh Béthio Thioune a déposé un dossier médical

19/04/2019

Sur décision royale, le Maroc accorde une contribution financière pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris

19/04/2019

Je rends définitivement mon passeport français, ne m’appelez plus française !

19/04/2019