Dakarposte.com - Le site des scoops

Le message effrayant reçu par des millions de Japonais au réveil

International

Le message effrayant reçu par des millions de Japonais au réveil

"Tir de missile. Veuillez vous abriter": des millions d'habitants du nord du Japon ont reçu au réveil un message alarmiste du gouvernement alors qu'un missile nord-coréen survolait leur territoire, menace la plus grave de Pyongyang depuis des années.

Peu après le lancement survenu vers 06h00 locales (21h00 GMT), des avertissements ont été diffusés par précaution sur les smartphones, et les sirènes ont retenti dans les villes se trouvant sur la trajectoire du projectile, passé au-dessus de l'île de Hokkaido (nord) durant deux longues minutes avant de tomber dans l'océan Pacifique. 

"Il y a peu de temps, un missile a apparemment survolé cette zone. Si vous trouvez des objets suspects, ne vous en approchez pas et appelez immédiatement la police ou les pompiers", disait l'un de ces messages, également visibles à la télévision. "Mettez-vous à l'abri dans des bâtiments sûrs ou en sous-sol".

"Faut-il se cacher? Mais où?"
Pour les plus matinaux déjà dans les transports, les signaux d'alerte se sont affichés sur les panneaux des gares et les écrans publics, et le trafic ferroviaire a été temporairement suspendu. "Toutes les lignes sont perturbées. Motif: tir de missile balistique", pouvait-on ainsi lire à Sapporo, principale cité de Hokkaido. Certains ont pris les consignes à la lettre. "Des passagers sont descendus pour s'abriter dans deux de nos stations", a raconté à l'AFP un porte-parole du métro de Sapporo. Mais d'autres n'avaient d'autre choix que de prier le ciel, comme ces pêcheurs d'une quinzaine d'embarcations qui avaient déjà quitté la localité côtière d'Erimo (sud de Hokkaido) quand la nouvelle est tombée.

"J'étais surpris que l'engin passe sur nos têtes. Cela n'était jamais arrivé auparavant", a réagi Hiroyuki Iwafune, un responsable de la coopérative de pêche. "J'étais inquiet. J'ai appelé ceux qui étaient en mer. Mais ils m'ont dit: "même avec cet avertissement, que pouvons-nous faire?". On ressentait tous la même chose: faut-il se cacher? Mais où?"


Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Premier samedi après "déconfinement" : Almadies, le grand "peuthieuxo"

05/07/2020

Aymérou Gningue : "Pourquoi mon épouse a porté plainte contre Cissé Lô…"

05/07/2020

Il faut sauver le marché San-daga : restaurer n’est pas reconstruire !

05/07/2020

Malick Diop prend la défense d’Aby Ndour : « Daniouko togn… »

05/07/2020

12 MINUTES CHRONO AVEC MADAME FATOUMATA NIANG BA PRESIDENTE DU PARTI UDESR / R

05/07/2020

Dépositaire des secrets de la République: Très réservé, Colonel Meissa Cellé Ndiaye, aide de camp du Président Sall, une incarnation de la discrétion

05/07/2020

États-Unis: le rappeur milliardaire Kanye West candidat à l’élection présidentielle

05/07/2020

Covid-19 : l’Iran enregistre son deuxième record de morbidité en une semaine

05/07/2020

URGENT- Moustapha Cissé Lo démissionne de son poste de vice-président de l’assemblée nationale et de toutes les instances de décision de l’Apr

05/07/2020

​Incompréhensible vol de PARIS vers DAKAR- Le Sénégal ouvre son ciel à Brussels Airlines, mais cloue au sol Air...Sénégal

05/07/2020