Le message effrayant reçu par des millions de Japonais au réveil

International

Le message effrayant reçu par des millions de Japonais au réveil


"Tir de missile. Veuillez vous abriter": des millions d'habitants du nord du Japon ont reçu au réveil un message alarmiste du gouvernement alors qu'un missile nord-coréen survolait leur territoire, menace la plus grave de Pyongyang depuis des années.

Peu après le lancement survenu vers 06h00 locales (21h00 GMT), des avertissements ont été diffusés par précaution sur les smartphones, et les sirènes ont retenti dans les villes se trouvant sur la trajectoire du projectile, passé au-dessus de l'île de Hokkaido (nord) durant deux longues minutes avant de tomber dans l'océan Pacifique. 

"Il y a peu de temps, un missile a apparemment survolé cette zone. Si vous trouvez des objets suspects, ne vous en approchez pas et appelez immédiatement la police ou les pompiers", disait l'un de ces messages, également visibles à la télévision. "Mettez-vous à l'abri dans des bâtiments sûrs ou en sous-sol".

"Faut-il se cacher? Mais où?"
Pour les plus matinaux déjà dans les transports, les signaux d'alerte se sont affichés sur les panneaux des gares et les écrans publics, et le trafic ferroviaire a été temporairement suspendu. "Toutes les lignes sont perturbées. Motif: tir de missile balistique", pouvait-on ainsi lire à Sapporo, principale cité de Hokkaido. Certains ont pris les consignes à la lettre. "Des passagers sont descendus pour s'abriter dans deux de nos stations", a raconté à l'AFP un porte-parole du métro de Sapporo. Mais d'autres n'avaient d'autre choix que de prier le ciel, comme ces pêcheurs d'une quinzaine d'embarcations qui avaient déjà quitté la localité côtière d'Erimo (sud de Hokkaido) quand la nouvelle est tombée.

"J'étais surpris que l'engin passe sur nos têtes. Cela n'était jamais arrivé auparavant", a réagi Hiroyuki Iwafune, un responsable de la coopérative de pêche. "J'étais inquiet. J'ai appelé ceux qui étaient en mer. Mais ils m'ont dit: "même avec cet avertissement, que pouvons-nous faire?". On ressentait tous la même chose: faut-il se cacher? Mais où?"


Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Gambie: le rappeur et activiste Killa Ace en garde à vue

19/08/2019

Matar Bâ : "Chaque Lionne recevra 10 millions et..."

19/08/2019

Crise à la FNCL- Des cadres "Karimistes" s'en prennent au Président Cheikh Tidiane Seck

19/08/2019

Me Abdoulaye Wade sort du bois pour revigorer ses troupes !

18/08/2019

Au Brésil, Jair Bolsonaro ravive la mémoire encore sensible de la dictature

18/08/2019

LE NIGÉRIA REMPORTE L’AFROBASKET FÉMININ

18/08/2019

REVELATIONS - Comment "Sén P'tit Galé" exploite les enfants

18/08/2019

​Le monde des arts de la scène perd une de ses icônes !

18/08/2019

​Guy Marius Sagna :" Ce que Khalifa Sall m'a confié en prison"

18/08/2019

Mort de Mafatim Mbaye à Thiès: le témoignage émouvant de son père

18/08/2019