Dakarposte.com - Le site des scoops
Dakarposte.com

«Me Wade peut porter plainte contre Lamine Diack»

Rédigé par Dakarposte le Samedi 13 Juin 2020 à 15:23

Toussaint Manga, le député libéral, est formel : Abdoulaye Wade, l’ancien président du Sénégal pourrait porter plainte contre Lamine Diack pour avoir contribué à combattre son régime. Il se prononçait hier, mardi, sur le procès de l’ancien patron de l’Iaaf et le supposé financement occulte de la campagne électorale de l’opposition sénégalaise, entre 2009 et 2012.
 
Le député Toussaint Manga n’est pas passé par mille chemins pour donner son avis sans concession sur le procès de l’ancien président de l’Iaaf. Pour lui, le peuple sénégalais est impacté par les agissements de l’ex-patron de l’iaaf, Lamine Diack, et particulièrement Me Abdoulaye Wade. Et d’affirmer : « Lamine Diack a été clair. Il avait besoin d’argent pour financer l’opposition afin que le régime de Wade tombe et il l’a fait. Il a financé les affaires politiques avec l’argent d’un autre pays et la Constitution sénégalaise ne l’autorise pas ».
Le député Toussaint Manga du Parti démocratique sénégalais qui était invité de la Rfm matin dira par suite : « Je ne connais pas la liste des bénéficiaires mais tout ce que je sais, c’est que toute l’opposition, à l’époque, avait bénéficié directement ou indirectement de cet argent et tout ce qui a été fait avec cet argent à impacté la campagne de Me Abdoulaye Wade ». Poursuivant dans son commentaire, le parlementaire a fait savoir que Me Abdoulaye Wade pourrait poursuivre l’ancien boss de l’athlétisme mondial en justice: « Le Président Abdoulaye Wade est victime et s’il le désire, il peut porter plainte, au Sénégal, contre Lamine Diack. Le moment venu, le parti pourra en parler et prendre position », a-t-il affirmé.
Pour rappel, l’ancien président de l’Iaaf, Lamine Diack, inculpé par le Parquet national financier (Pnf) de Paris pour « corruption passive et blanchiment aggravé dans l’affaire de corruption à l’Iaaf» aurait affirmé devant le juge avoir financé la campagne électorale de l’opposition avec l’argent des Russes, entre 2009 et 2012 au Sénégal.
Les révélations de Diack auraient tenu en quelques phrases : « Je vous ai dit qu’il fallait à cette période pour gagner la bataille de Dakar, c’est-à-dire renverser le pouvoir en place dans mon pays, le Sénégal. Il fallait pour cela financer notamment le déplacement des jeunes afin de battre campagne, sensibiliser les gens à la citoyenneté. (…) J’avais donc besoin de financements pour louer les véhicules, des salles de meetings, pour fabriquer des tracts dans tous les villages et tous les quartiers de la ville ».
Seulement, Lamine Diack n’accusait personne nommément. Néanmoins, ses propos vus de Dakar laissaient implicitement soupçonner les principaux ténors de la vie politique nationale, à l’exception notable de l’ancien président Abdoulaye Wade.
Notez


Inscription à la newsletter











Vidéos & images