Dakarposte.com - le site des scoops et des exclusivités

"On ne peut pas construire la paix avec Assad"

le Vendredi 1 Septembre 2017 à 22:24

Le président Bachar al-Assad "ne peut pas être la solution en Syrie" et la transition "ne va pas se faire avec lui", a estimé le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian. © afp.
Le président Bachar al-Assad "ne peut pas être la solution en Syrie" et la transition "ne va pas se faire avec lui", a estimé le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian. © afp.

La paix en Syrie ne peut pas se construire avec le président Bachar al-Assad, a estimé vendredi la France, qui tente de reprendre l'initiative sur le dossier syrien en créant un "groupe de contact" aux contours encore flous.

Le président Bachar al-Assad "ne peut pas être la solution en Syrie" et la transition "ne va pas se faire avec lui", a estimé le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian sur la radio privée RTL. "On ne peut pas construire la paix avec Assad", a-t-il dit, dans des déclarations s'inscrivant dans la ligne traditionnelle de Paris.

Le président français Emmanuel Macron, qui veut faire "revenir la France dans le jeu" et revendique un dialogue "pragmatique" avec la Russie, alliée de Damas, pour avancer sur le dossier syrien, a également annoncé au début de l'été la création d'un nouveau "groupe de contact" pour relancer le processus de paix au point mort.

"La solution, c'est de trouver avec l'ensemble des acteurs un calendrier de transition politique qui permettra d'aboutir à une nouvelle constitution et des élections", a précisé son chef de la diplomatie sur RTL.

Une feuille de route pour la transition en Syrie a été adoptée par le Conseil de sécurité de l'ONU fin 2015, et c'est sur cette base que des négociations ont été lancées en 2016 à Genève entre le régime et l'opposition syrienne, sans aucune avancée pour le moment.

Depuis l'annonce de son initiative, Paris est resté très évasif sur la composition du groupe de contact, et notamment sur le fait de savoir si l'Iran, soutien majeur du régime syrien, en ferait partie.

"Sans l'Iran, autant aller au cinéma", résume une source diplomatique. "Mais en même temps, l'Iran est un chiffon rouge pour l'Amérique de Trump". 

Selon une autre source diplomatique, ce groupe de contact s'organiserait en fait autour du "P5" (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité) et associerait les puissances régionales dans "plusieurs formats de discussion".

Notez

Nouveau commentaire :

ACTUALITÉ | URGENT | International | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | Revue de presse | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | PUB



Publicité














Vidéos & images




Les surnoms intimes des femmes qui font craquer les hommes

Le secret pour vivre 30 ans de plus, selon cet expert

L'hypertension artérielle, une "tueuse silencieuse"

Incroyable, voici comment reconnaître une femme qui est bonne au lit

Les 20 maladies que vous pouvez guérir en faisant l’amour

La poire de terre, le Yacon, arrive en Belgique

7 choses à savoir sur les femmes fontaines ( éjaculation féminine ? )

La raison pour laquelle on embrasse avec la langue

Sen Santé – Tout sur les maladies tropicales négligées

Le Zika, une arme potentielle contre le cancer du cerveau