Poursuivis pour recel de riz volé, Aziz Ndiaye , son père Alé Ndiaye, Massata ....renvoyés au 8 février prochain...L'absence du promoteur décriée...

Jeudi 11 Janvier 2018
ACTUALITÉ


Comme annoncé en exclusivité par dakarposte, le procès du promoteur de lutte Aziz Ndiaye et Co n'a pas eu lieu ce jeudi. La cause? L'absence du promoteur en question. "Aziz Ndiaye a fui. Il a bel et bien reçu sa convocation mais il n'a pas comparu. Mais, par A ou B il va comparaitre et la vérité va éclater" peste un des membres de la famille du plaignant. Devant la barre de la salle 3 du tribunal de Dakar , son papa Elhaj Alé Ndiaye , son frère Massata et leur vigile Ibrahima ont comparu en l'absence du promoteur de lutte Aziz Ndiaye qui serait en voyage et du sieur Abdoulaye Dieng qui n'est autre que le mari de la grande sœur d'Aziz Ndiaye, également cité dans cet esclandre. Après concertation avec ses assesseurs, le Président du tribunal correctionnel a fini par fixer la date du 8 février prochain pour plaidoiries de cette affaire qui "dormait" dans les tiroirs du 2ème cabinet d'instruction finalement enrôlé par le juge Yaxam Lèye. Pour rappel, c’en est finie de l’instruction de l’affaire de détournement de riz dans laquelle sont cités le promoteur de lutte Aziz Ndiaye ainsi que son père El Hadj Baye Alé , son frère Massata Ndiaye entre autres. Le juge du deuxième cabinet d’instruction a bouclé l’instruction du dossier. Au finish, il a renvoyé tous les inculpés en jugement devant le tribunal correctionnel de Dakar. Le patron d’Aziz productions et son père comparaîtront pour le chef de complicité de recel, tandis que Massata Ndiaye est renvoyé pour recel. Le trio risque d’être jugé sans le quatrième acolyte, le transporteur malien Abdou Konté dont le mandat d’arrêt est resté infructueux. Ce dernier était mandaté pour convoyer au Mali du riz d’une valeur de 100 millions pour le compte du commerçant Mamadou Kébé. La marchandise s’était retrouvée curieusement dans les locaux de la société du promoteur de lutte ''Aziz Business Company'' (ABC) qui s'active dans le commerce, le transport, l'import, l'export et l’événementiel. C’est la raison pour laquelle le juge avait inculpé Aziz Ndiaye et son père. Toutefois, ils n’ont pas été placés sous mandat de dépôt. Ils étaient plutôt placés sous contrôle judiciaire contrairement à Massata qui avait passé des mois en prison avant d’être libéré provisoirement par la Chambre d’accusation. Le juge Yakham Lèye avait lancé un mandat d’arrêt contre le Malien car en poussant ses investigations, il avait découvert des éléments à charge contre le transporteur Konté. Une délégation judiciaire avait été faite à la Section de recherches, surtout que la Division des investigations criminelles (DIC) a joint dans le dossier un procès-verbal de recherches infructueuses. En attendant leur jugement, il faut rappeler que les inculpés ont toujours contesté les faits. Lors de son audition au fond, Aziz Ndiaye avait déclaré qu’il ignorait même que le riz était stocké dans leur magasin. Son père Baye Allé Ndiaye a soutenu qu’il ignorait l’origine illicite du riz et qu’il ne pouvait en douter, dans la mesure où le riz a été déchargé en plein jour et Massata lui a présenté des factures. Quant à Massata Ndiaye, son argument de défense consiste à dire qu’il n’avait pas acheté à un prix dérisoire, car son bénéfice s’est chiffré à 500 francs par sac de riz. A l’enquête, il aurait reconnu avoir acheté 84 tonnes de riz à 21 millions de francs CFA. D’ailleurs lors de sa mise en liberté provisoire, il s’était engagé à rembourser la partie civile.

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Diamniadio : Macky Sall prévient et menace les prédateurs et spéculateurs fonciers

16/10/2018

Le point sur le remaniement en France

16/10/2018

Meurtre de Mariama Sagna Sonko- En cavale depuis quelques semaines, Saliou Boye tombe finalement à Tamba

16/10/2018

LES CENTRES SECTORIELS DE FORMATION, UNE RÉPONSE AU BESOIN EN RESSOURCES HUMAINES (MACKY SALL)

15/10/2018

La communauté Sénégalaise d'Italie encore endeuillée- Fallou et Mbagnick rendent l'âme des suites...

15/10/2018

Exclusif- Présidentielle 2019 : Madické Niang se paie cash une permanence sur la VDN...

15/10/2018

Audio/ Magal sans trains, Abdou Ndéné Sall Ministre Délégué en charge du chemin de fer s’explique

15/10/2018

Dérapage de Sonko: "Quand j’ai entendu ses propos, j’ai eu vraiment froid dans le dos"

15/10/2018

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou élu maire de Vavoua en Côte d'Ivoire

15/10/2018

Le Président Mbagnick Diop "guest star" ce lundi soir de la chaine AFRICA 24

15/10/2018