Qatar: La Mauritanie rompt ses relations diplomatiques

International


L’information vient de tomber. La Mauritanie a « décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Qatar » annonce l’agence officielle d’informations. Le pays  dirigé par Mohamed Ould Abdel Aziz, rejoint ainsi ses « frères arabes » qui ont brutalement cessé toute coopération, avec le riche émirat.
Pas plus tard qu’aujourd’hui, nous nous interrogions sur la posture future de la Mauritanie, suite à la croisade que mène l’Arabie Saoudite contre le Qatar. La réponse n’a pas tardé à venir. Le pouvoir de Nouakchott a choisi son camp. A travers un communiqué lapidaire, la Mauritanie renie le Qatar qui il y a une semaine encore, était fréquentable.
Le texte publié par l’AMI (agence officielle), égraine un chapelet de raisons qui a conduit la Mauritanie à rompre ses relations. Le texte argue que « la politique de ce pays s’est liée dans la région au soutien organisations terroristes ; de la propagation des idées extrémistes et s’est attelée à répandre l’anarchie et les tensions dans de nombreux pays arabes ».
Conformément à sa nouvelle position la Mauritanie, estime que les agissements du Qatar, ont conduit « à la dislocation d’institutions de pays frères et la destruction de leurs infrastructures de base ». Dénonçant l’entêtement du Qatar, « le gouvernement de la République Islamique de Mauritanie a décidé de rompre ses relations diplomatiques, avec l’État du Qatar ». C’est clair, c’est fini.
Notons que la décision de la Mauritanie de rompre ses relations, a de quoi étonner. En effet, le Qatar et le pays de Mohamed Ould Abdel Aziz, ont intensifié leurs relations diplomatiques ces dernières années. Les qataries étaient même devenus omniprésents.
Au regard de ce changement brusque, l’on est en droit de se demander ce que deviendront, les projets en cours et financés par le Qatar ? Et l’accord de coopération entre notre Cour Suprême et la Cour de Cassation du Qatar dans tout ça ? Que dire du complexe touristique financé à coup de 16 millions de dollars américains? Voilà autant de questions auxquels le gouvernement n’a pas encore donné de réponses. S’il en a en bien entendu.
Rappelons enfin, que la rupture des relations avec le Qatar, intervient seulement vingt quatre heures, après que l’Arabie Saoudite ait donné le ton. Depuis, beaucoup de petits états et alliés du géant saoudiens ont suivi la locomotive. L’émirat du Golfe paie ainsi sa proximité avec les Frères Musulmans et son indulgence vis-à-vis de l’Iran.

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Cheikh Tidiane SECK À WADE : « Laissez Votre Fils Biologique Se Battre… »

16/09/2019

Scandale à la mairie de Ziguinchor : Abdoulaye Baldé s’en lave les mains et promet de ne soutenir ou défendre personne

16/09/2019

DERNIÈRE MINUTE- Le Pr Macky Sall attendu ce mardi à Médina Gounass

16/09/2019

Les cours du pétrole s'envolent après les attaques de drones en Arabie saoudite

16/09/2019

OUMAR YOUM SATISFAIT DES TRAVAUX DE VOIRIE MENANT À MASSALIKUL DJINANE

16/09/2019

MATAM : UN ENFANT MEURT ÉLECTROCUTÉ EN TOUCHANT L’ANTENNE D’UN POSTE DE RADIO

16/09/2019

Justice : Les victimes de Joni-Joni réclament 20 millions de FCfa à Bougane

16/09/2019

HCCT Et Ministères : Les Socialistes S’accrochent À Leurs Privilèges

16/09/2019

Dakar Dem Dikk, parfum de scandale autour des salaires

16/09/2019

Réponse à Monsieur Bamba NDIAYE,

16/09/2019