Dakarposte.com - Le site des scoops


Dakarposte.com



" Réduire le minbar de prière à une propagande politique pré-électorale, constitue, à n’en pas douter, aux yeux de la religion, une souillure" réagit Ahmed Khalifa Niass

Rédigé par Dakarposte le Mercredi 22 Juillet 2015 à 02:40

Ahmed Khalifa Niass s’est prononcé sur la sortie de l’imam Samb de la Grande mosquée de Dakar sur le septennat. Selon lui, le lieu n’est pas indiqué pour ce genre de discours. Il n’a pas manqué de donner son avis sur les bourses familiales avant de demander à Me Ousmane Sèye de ne plus associer son parti dans sa coalition.


" Réduire le minbar de prière à une propagande politique pré-électorale, constitue, à n’en pas douter, aux yeux de la religion, une souillure"  réagit Ahmed Khalifa Niass

Ahmed Khalifa Niass a, dans un communiqué fustigé les paroles de l’imam Alioune Moussa Samb lors de la prière de l’Aid El Fitr. Citant le verset 42 de la Sourate 2 qui dit : « Ne souillez point la pureté par l’impureté », M. Niass trouves que « la déclaration de l’imam Samb sur le septennat, que l’on soit pour ou contre, a eu à éroder la qualité et la dimension spirituelle de la rencontre qu’est l’Aid El Fitr ». Aussi, ajoute-t-il pour le déplorer : « Réduire le minbar de prière à une propagande politique pré-électorale, constitue, à n’en pas douter, aux yeux de la religion, une souillure ».

Dans un autre registre, M. Niass dit ne pas être d’accord avec la politique du Président Sall qui consiste à donner à des familles démunies de l’argent. « Bien qu’il y ait des avantages, ces bourses constituent une corruption électorale d’une part, et sont en train d’asseoir les conditions d’un peuple mendiant, de l’autre. En effet, cela encourage les fainéant dans le mauvais sens et affaiblit la volonté de ceux qui voudraient se sortir de la pauvreté », souligne-t-il. Selon lui donc, cet argent distribués peut servir à créer des emplois pour les personnes ciblées.

Ahmed Khalifa Niass a conclu en demandant à Me Ousmane Sèye, leader de la coalition Convergence pour l’émergence, d’arrêter de mettre le nom du Fap (parti de M. Niass) sur sa liste

Notez









Inscription à la newsletter











Vidéos & images