Dakarposte.com - Le site des scoops


Dakarposte.com




Retour de la paix sociale au Soleil

Rédigé par Dakarposte le Mercredi 6 Mai 2020 à 22:13

Mody Guiro, Cheikh Diop, Bamba Kassé éteignent le feu, les syndicalistes font leur mea-culpa, Yakham Mbaye désarme


Retour de la paix sociale au Soleil
Et de deux pour Yakham Codou Ndendé Mbaye contre les syndicalistes du Soleil. Après la première confrontation, en juillet 2018, entre le Directeur général du quotidien national et les représentants du personnel, qui avait tourné à l'avantage du premier, c'est bis repetita.
La poussée d'adrénaline provoquée par le licenciement fi mars d'un agent, Madame Croquette, s'est estompée, hier. Les syndicalistes avaient accusé le Directeur général d'abus de pouvoir qualifiant sa mesure illégale, injuste et stigmatisante car la concernée avait été licenciée pour "délit d'éternuer" et soupçonnée d'être contaminée par le coronavirus. Yakham Mbaye avait démenti avec véhémence indexant une insubordination et une défiance de Madame Croquette, ce qui était constitutif de fautes lourdes. Et lorsque les syndicalistes ont enfoncé le clou, accusant le Directeur général de multiples délits (abus de biens sociaux, emplois fictifs, détournement de deniers publics, malversations financières), Yakham Mbaye a répliqué de manière foudroyante : sept plaintes sur le bureau du Procureur de la République pour diffamation, injures publiques et diffusion de fausses nouvelles.
Face à cette montée des périls, des retraités du Soleil étaient montés au créneau pour éteindre l'incendie, aidés en cela par trois leaders syndicaux de dimension nationale : Mody Guiro de la Cnts, Cheikh Diop de la Cnts-Fc et Bamba Kassé du Synpics.
Et hier, la médiation a porté ses fruits. Les accusateurs ont fait leur mea-culpa en ces termes dans un communiqué signé par les membres du Comité de Médiation :
"les syndicalistes s'accordent sur le fait que les accusations de délits d'éternuer, de détournements de deniers publics, d'emplois fictifs, d'abus de biens sociaux sont infondés en ce sens qu'aucune preuve matérielle, documents ou témoignages, ne les étaye."
Le même communiqué renseigne que le Directeur général a clairement indiqué qu'il n'a jamais accusé les agents du Soleil d'avoir été complices d'un détournement de deniers publics. Au contraire, il a dit clairement qu'ils n'étaient pas au courant de ce qui se tramait au niveau de l'Administration relativement à ce fameux Fonds commun.
Aminata Deme
Notez

FAITS DIVERS | POLITIQUE | SOCIETE | SPORT | ECONOMIE








Inscription à la newsletter











Vidéos & images