Rewmi France Tentative de justification d’une trahison bien réfléchie


« Qui veut noyer son chien, l’accuse de la rage » (Molière) 

La situation actuelle du Sénégal nous interpelle tous, c’est pourquoi, l’engagement politique est devenu plus que jamais un devoir. Cette liberté nous incombant, doit être le fruit d’une longue réflexion faite avec conviction et détermination sans faille dans son choix. C’est pour cette raison, que j’ai porté mon choix sur le Parti REWMI qui représente la seule alternative face aux dérives du président Macky SALL. REWMI, le seul parti au Sénégal qui a mis en avant la jeunesse, qu’il forme et confie des responsabilités avec une confiance totale. 

On peut tout reprocher au président Idrissa SECK, pas le fait de créer un parti politique pour le troquer avec des privilèges ou, des postes. Nous avons un leader inébranlable dont la constance dans la démarche, et son sens de l’Etat n’est plus à démontrer. Aujourd’hui nous sommes fiers de notre appartenance à REWMI car c’est une école de formation politique, qui fait la jalousie des autres partis du Sénégal. Le parti a regorgé de compétence, Thierno BOCOUM et compagnie n’étaient que la partie visible de l’iceberg. Nous savons, où on veut aller et, nous prendrons le temps qu’il faut pour y arriver avec des personnes dont les valeurs et, les compétences ne seront plus à démontrer. Le REWMI est un parti structuré où, les frustrations doivent être discutées en interne. Nous ne pouvons pas comprendre, après avoir été responsable des jeunes, et chargé de la communication du parti, mais encore, député du peuple pendant 5 ans. Et, une fois son mandat perdu, venir parler d’alternance générationnelle.

De qui se moquet-on ? Ainsi, parler d'alternance générationnelle c'est procéder à une catégorisation systématique de la sphère politique au risque de tomber dans une bipolarité à savoir nouvelle/ancienne génération, bonne/mauvaise génération, etc. Or, nous devons réunir toutes les générations autour d'un idéal commun. Il y a du bon comme du mauvais dans chaque génération. Au Sénégal, le problème fondamental qui dépasse le cadre générationnel. N'avons-nous pas un président né après les indépendances ? Ce qui nous amène à nous poser la question légitime : « Qu'entendons-nous, par alternance générationnelle ? ». Ou encore, « de quelle génération parle-t-on exactement ? ». Aujourd'hui, nous devons travailler sur l'éthique et, le respect des valeurs républicaines de tous les dirigeants, peu importe l’âge de celui-ci.

De plus, changer de génération n'est pas forcément gage de changement de vision. La preuve Ali bongo au Gabon, Faure Ngassimbé au Togo et Macky SALL au Sénégal. Il me semble, qu’il est temps qu’on arrête de servir des slogans creux à la jeunesse. Les jeunes ne sont pas, un tremplin à utiliser pour monter ou, transhumer dans le MACKY. L’alternance générationnelle n’est pas un programme politique ni une vision pour relever le pays. Pour que le pays avance, il faut toutes les couches de la population (jeune, vieux, femme, enfant,) qui regardent vers une seule direction celle de la performance dans le travail. Le parti REWMI ne retient personne et, ses militants ne peuvent pas aussi, accepter qu’une bande de frustrés essaient de faire le BUZZZ ou, sa communication sur son dos. A mon avis, THIERNO ne s’honore pas en cherchant à salir son mentor (Idrissa SECK). 

Pourtant, chacun comprendrait, qu’il ait envie de prendre une autre direction, s’il déclarait par exemple «j’ai quitté REWMI », sans autre explication, que de parler d’alternance générationnelle, pour plus d’existence médiatique. Pour certains, l’homme politique est un produit marketing, qu’il faut vendre au point de vouloir nous inventer partout des MACRON, ce qui montre l’effet de mimétisme et la méconnaissance de la population sénégalaise. Nous avons besoin d’homme fort, avec une bonne expérience de la société, afin de prendre les décisions adéquates pour redresser le pays, pas des jeunes frustrés qui essaient de se rebeller, en coupant très maladroitement le cordon ombilical.

Assane SALL REWMI France 
Responsable de la commission des Finances
Auteur : Dakarposte.com

Nouveau commentaire :
Facebook

ACTUALITÉ | International | URGENT | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | RP & AUDIO | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | Lu ailleurs | QUI SOMMES NOUS ? | ​Fin du règne de Yaya Jammeh | PUB






Défaut De Recouvrement, Difficultés De Trésorerie… : La SENELEC Sous Haute Tension

Bamba FALL : «S’ils Cherchent Des Voleurs, Ils N’ont Qu’à Aller Au COUD, À La Poste, Dakar Dem Dik… » (Vidéo)

Redéployés À L’AIBD, Les Ex-Travailleurs D’ABS Refusent D’être «Enterrés Vivants»

Curieuse Distribution De Macky Au Japon : 5.000 Dollars À La Dahira Mouride, 5.000 Aux Tidianes, 10.000 À L’Association Des Sénégalais Et 30.000 Dollars Aux Griots

L’hôpital Dalal Jamm Aussi Malade Que Ses Patients

Me El Hadji Diouf tacle Ousmane Sonko: « il a fui le jour… »

Bourse à l’Ucad – Les étudiants « affrontent » la Police

Maraboutage – Il y a des coiffeurs vendeurs de cheveux

DEMISSION - Samba Bathily quitte Rewmi pour…

Audio - Révélation de Mamoudou Ibra Kane sur le procès de Khalifa Sall: "J'ai peur..."



Mbathio s’énerve contre Pape Sidy Fall lorsqu’il évoque ses photos polémiques

La sulfureuse Khalima de la série seybie 2.0 en quelques clichés

Thione Seck : "Je n'ai pas attaqué Youssou Ndour…"

La réaction émouvante d’une proche de Fama Thioune après la libération de Mactar Seck

Vidéo : Ndiol Toth Toth et Tapha Touré raillent le fils de Macky

Vidéo : le fils de Macky répond aux détracteurs de son père (version Kouthia)

Dj Arafat interdit de quitter le Sénégal

Thione Seck : « Youssou Ndour n’est pas meilleur que moi »

La nouvelle voiture à plus de 30 millions de Waly Seck

Thione Seck : « J’ai interdit à Wally d’aller au Bercy »