Dakarposte.com - le site des scoops et des exclusivités

Serigne Bassirou Guèye : "Si on les relaxait tous…"

Vendredi 23 Février 2018
ACTUALITÉ

Serigne Bassirou Guèye : "Si on les relaxait tous…"
Le procès de Khalifa Sall tire à sa fin. Serigne Bassirou Guèye qui réagissait aux attaques de l'avocat de la défense a expliqué qu'il n'a fait que son travail. "Si on les condamnait tous, à la fin du mois, je recevrai mon salaire sans un francs de plus. Si on les relaxait tous, à la fin du mois, je recevrais mon salaire moins zéro franc", a-t-il dit au cours de son réquisitoire, ce vendredi 23 février 2018. Durant lequel, il a rappelé les infractions retenues contre les prévenus.
 
"Contre Yaya Bodian, le faux et usage de faux en écriture de commerce est établit. Il a fourni les moyens, donc, il est complice. La loi prévoit pour lui une peine de 5 ans. Il y a aussi une complicité de détournement de deniers publics. Il a mis à la disposition des personnes ou de la personne qui a détourné, des moyens de commettre ce détournement de deniers publics, c'est 5 à 10 ans. C'est pourquoi j'ai requis 5 ans. Pourquoi il y a association ? C'est parce que tout le monde savait que pour renouveler la caisse, il fallait des justificatifs. Qui ne savait pas que les procès-verbaux de réception, les factures de riz et de mil étaient fausses ? La production de fausses pièces justificatives est venue de concert, d'une entente entre les mis en cause", a dit le parquetier pour justifier les faits reprochés aux prévenus.
À Amadou Mactar Diop et Yatma Diaw, membres de la commission de réception, les mêmes faits leurs sont reprochés : "faux et usage de faux dans un document administratif". "Ils reconnaissent tous que des Pv de réception ont été signés alors que rien n'a été reçu. Pour Mbaye Touré, c'est presque les mêmes infractions que celles énumérées. Mais, en plus il y a détournement de deniers publics. L'infraction de détournement de deniers publics et d'escroquerie portant sur les deniers publics, lui sont imputables", souligne-t-il.
Concernant Khalifa Ababacar Sall, il a rappelle que "l'association de malfaiteurs", est bien établi. "Pour moi, viser et signer, c'est la même chose. Il a été révélé ici que les procès-verbaux de réception ont été signés alors que rien n'a été livré. Là aussi, personne n'a contesté. À ce niveau j'avais dit à Khalifa Sall qu'il était coupable d'association de malfaiteurs. Il a reçu le mandat. Il a signé les procès-verbaux de réception. Ces mandats étaient adossés à des pièces fausses. Donc, ne nous dites pas que si le procureur de la République ne montre pas l'argent, il n'y a pas de détournement de deniers publics".
 
Auteur: Youssoupha Mine - Seneweb.com
Dakarposte.com

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Procès Gbagbo : l’avenir de l’ancien président toujours en suspens à La Haye

14/12/2018

Khalifa Sall à la barre ce 20 décembre : Les enjeux d'une "bataille suprême"

14/12/2018

Affaire de la co-épouse charcutée : Salimata Diaw risque 5 ans de prison

14/12/2018

PRESIDENTIELLE 2019: Me Wade va accueillir Karim à Dakar

14/12/2018

Présidentielle: révélations sur le rôle joué par Ouattara pour dissuader Hadjibou

14/12/2018

Exclusif! Ces chiffres impressionnants réalisés par Madické Niang à Touba et ailleurs !

14/12/2018

Ahmet Fall Baraya a transhumé !

14/12/2018

Abdoul Mbaye décèle un gros piège dans le fichier électronique de parrainage

14/12/2018

Un collaborateur de Thierno Alassane Sall menacé de mort

14/12/2018

Aly Ngouille Ndiaye : «C’est moi qui vais organiser les élections»

14/12/2018