Dakarposte.com - le site des scoops et des exclusivités

Tension à l’Aibd : Le ministère de tutelle s’énerve, les aiguilleurs affûtent leurs armes

Lundi 18 Décembre 2017
ACTUALITÉ



Le Premier ministre va devoir négocier ferme pour maintenir les aiguilleurs du ciel dans le tour de contrôle de l’Aibd. Ces derniers peuvent déclencher une grève à tout moment. Puisqu’ils n’ont encore reçu aucune garantie concrète. Sinon celle du Pm qui indique avoir pris la situation en main. Hormis cela, il faut dire que les aiguilleurs ne parlent pas le même langage que leur Ministre de tutelle.

En effet, dans le journal l’As, consulté par Actunet, un membre du ministère des Transports aériens a relevé une « mauvaise foi » des aiguilleurs, qui avaient donné l’assurance de maintenir le calme jusqu’à la date du 30 juin 2018. Au même moment, le Secrétaire général du syndicat des aiguilleurs du ciel au Sénégal se dit remonté contre ledit ministère et l’Asecna. Dans le journal l’Obs, consulté par Actunet, Paul François Gomis indique « avoir attendu la réaction des autorités de l’Asecna ou du ministre de tutelle pour discuter ». Mais finalement, c’est le Premier ministre qui va venir à la rescousse.

Pourtant, la source de l’As affirme que « contrairement à ce que est dit, il y a eu trois rencontres entre les syndicats des cadres techniques opérationnels et le ministère des transports aériens. Rencontres à l’issu desquelles le ministre de tutelle a proposé une augmentation de 50 mille Fcfa sur les indemnités, en plus, le ministère a proposé d’attendre 6 mois après l’ouverture de l’Aéroport pour reprendre les négociations sur la base des revendications des acteurs sociaux (…) Toutes les négociations ont été faites avant même le dépôt du préavis de grève, le 22 novembre dernier », a martelé l’autorité ministérielle.

S’agissant des aiguilleurs du ciel, ils indiquent être à l’aise dans leur combat. « Si c’était à refaire, nous n’hésiterons pas, pour améliorer nos conditions de travail. Puisque ce sont ces conditions qui garantissent une bonne sécurité aérienne, il faut que les gens le sachent. nous n’avons pas fait grève dans le but de décrocher la lune. C’est la sécurité des passagers qui est en jeu. Il faut que les compagnies aériennes sachent que ceux qui ont leur sécurité de vol ne sont pas dans de bonnes conditions de travail. Si les gens comprennent cela, il n’y aura pas de problème (…) »

Dans un cadre plus global, le syndicaliste a indiqué que « sur ce coup, il y a négligence des autorités. Les gens ont dépensé des milliards de Fcfa pour faire des infrastructures, acheter des équipements et négliger le volet humain. c’est vraiment désolant ».

Actunet.net

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Drame de Richard-Toll : Le présumé meurtrier du jeune supporter de Soul Keur arrêté

12/11/2018

Macky Sall réaffirme qu'il ne poursuivra aucun journaliste en justice

12/11/2018

« La résolution du dossier casamançais suffit pour bilan du Président Macky Sall » (Premier ministre)

12/11/2018

« NGAAKA BLINDÉ A FAIT UNE ERREUR DE JEUNESSE »

12/11/2018

« LE DOUANIER CHEIKHOU SAKHO NE S’EST PAS SUICIDÉ »

12/11/2018

Retour au Sénégal : Des chefs d'État d'Afrique demandent à Karim de renoncer

12/11/2018

Dernière minute: Le commandant du bateau "Aline Sittéo Diatta" est décédé

12/11/2018

Santé d'Ali Bongo: les réactions au communiqué de la présidence gabonaise

12/11/2018

Banque de l’Habitat du Sénégal: Dix agents arrêtés pour détournement présumé…

12/11/2018

Liberté de la presse : Le Paris de 12 chefs d’Etat

12/11/2018