Dakarposte.com - Le site des scoops

Dakarposte.com

Tentative d’infiltration à l’Est du pays : Le Jihad frappe à la porte

Rédigé par Dakarposte le Lundi 23 Janvier 2023 à 14:16

Faisant partie d’un groupe de 3 présumés djihadistes, un individu armé a été appréhendé par les populations de Sadatou et battu à mort. Ses deux présumés complices sont parvenus à échapper à leurs poursuivants. Les populations disent avoir voulu décourager toute tentative d’infiltration dans leur région.


Tentative d’infiltration à l’Est du pays : Le Jihad frappe à la porte
Depuis longtemps, tout le Sénégal est sensibilisé au danger jihadiste, qui guette le pays depuis les frontières orientales.

Au point que même dans les zones les plus éloignées de la capitale, des personnes se tiennent en état de vigilance. C’est ce qui est arrivé dans la nuit du vendredi au samedi, dans la commune de Kidira, précisément dans la communauté rurale de Sadatou, non loin de Keniéba.

Trois personnes ont été appréhendées, avec des armes à feu. Présentées comme des jihadistes dont la présence avait été signalée dans la zone depuis quelques semaines, les populations les ont pris en chasse.

Pour certains habitants de la zone, ces présumés jihadistes étaient en repérage, dans l’optique de préparer des attentats de grande envergure.

Une fois localisés, ces trois individus ont été pris en chasse par les populations de Sadatou.

Deux de ces présumés jihadistes sont parvenus à semer leurs poursuivants et ont pu leur échapper, à la faveur de l’obscurité. Le troisième, qui n’a pas eu cette chance, a été lynché sur place.

Les populations l’ont battu jusqu’à ce que mort s’ensuive. Les images prises avec des téléphones montrent des scènes insoutenables.

Les Forces de l’ordre, dépêchées sur les lieux, n’ont pu que constater la fin du drame, car la personne avait même été ensevelie sur place par ses bourreaux.
Parmi les personnes interrogées, celles qui ont accepté de parler ont indiqué que cela était, à leurs yeux, le meilleur moyen de dissuader des terroristes de prendre leur zone pour base d’éventuelles opérations criminelles dans le pays.
On ne sait pas encore, à l’heure actuelle, quelle sera la réaction des Forces de défense et de sécurité face à cette dernière occurrence.






















Le Quotidien
Mamadou Ndiaye
Notez



Inscription à la newsletter











Vidéos & images