Un cadre de la Francophonie suspendu pour ses positions anti-franc CFA

Dimanche 17 Décembre 2017
ACTUALITÉ


Kako Nubukpo économiste togolais, connu pour ses positions anti-franc CFA, a été suspendu de l’Organisation internationale de la Francophonie pour avoir manqué à son « devoir de réserve », a déclaré samedi soir la secrétaire générale de l’organisation, Michaëlle Jean.
Le directeur de la francophonie économique et numérique au sein de l’OIF a été suspendu à titre conservatoire de ses fonctions en début décembre, après une tribune publiée le 29 novembre sur le site du Monde Afrique où il affirmait que « le franc CFA asphyxie les économies africaines ».
Il jugeait notamment les propos du président français Emmanuel Macron lors de sa tournée en Afrique de l’Ouest « déshonorants pour les dirigeants africains » ; la president français ayant déclaré devant des étudiants burkinabè que le franc CFA était « un non-sujet pour la France ».
 
« Les organisations internationales ont une règle. Les hauts fonctionnaires sont tenus à un devoir de réserve », a laissé entendre Michaëlle Jean devant les journalistes à Cotonou. Elle clôturait une visite de 72 heures au Bénin.
Avec Voa Afrique

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Dr Cheikh Diallo : "Ce que je sais de Bruno Diatta"

22/09/2018

Décès de Bruno Diatta: L’armée témoigne…

22/09/2018

Fann résidence : affluence au domicile de Bruno Diatta

22/09/2018

SERIGNE MODOU BOUSSO DIENG : "Nous demandons à Me Madické de prendre ses responsabilités car l'entreprise politique des Wade ne mène nulle part '

22/09/2018

Fatick : un autre cas de dengue découvert

22/09/2018

Obsèques de Bruno Diatta : L’État et la famille se concertent sur le protocole

22/09/2018

Le message de condoléance du Président Ibrahima Boubacar Keita

22/09/2018

Aly Ngouille Ndiaye: "Bruno connaissait beaucoup de choses mais n’a jamais rien dévoilé"

22/09/2018

Abdoulaye Diop vice-gouverneur de la BCEAO, sur proposition du président Macky Sall

22/09/2018

Accusé de rouler pour le Pastef: le RDS envoie balader ses accusateurs

22/09/2018