Dakarposte.com - Le site des scoops


Dakarposte.com



AFFAIRE ADJI SARR :Pastef-Médina dénonce de « lâches et ignobles accusations »

Rédigé par Dakarposte le Mercredi 17 Février 2021 à 12:36

 
Dans l’affaire opposant Adji Sarr à Ousmane Sonko, Pastef-Médina n’y voit qu’un complot « ourdi depuis le sommet de l’Etat par Macky Sall » qui «manifeste encore une fois sa volonté ardente de réduire l’opposition à sa plus petite expression ».
Face à la presse, ses responsables indiquent que « depuis l’existence de Pastef dans le landerneau politique sénégalais, ce régime n’a jamais cessé de poser des actes antidémocratiques pour anéantir cette ascension fulgurante du parti et de son leader, le président Ousmane Sonko ».
Aussi, Pastef-Médina considère comme « cette affaire comme une énième tentative grotesque de liquidation d’un adversaire politique encombrant pour Macky Sall et son régime ». Selon ses responsables, «la façon cavalière dont le président Ousmane Sonko a été convoqué en violation flagrante de son immunité parlementaire et l’attitude irresponsable de l’Assemblée nationale qui cherche coûte que coûte à lever son immunité parlementaire sur la base d’un réquisitoire visant X, témoignent de la volonté manifeste de Macky Sall et de son régime d’écarter le président Ousmane Sonko des prochaines joutes électorales. La synthèse des différentes auditions rendues publiques par la presse ainsi que les dépositions des différents témoins consignées dans le dossier disculpent le président Ousmane Sonko.
Ainsi, « conscient du caractère léger de ce dossier, Macky Sall, s’appuyant sur sa police politique, organise une véritable chasse à l’homme avec des intimidations et arrestations arbitraires de militants et responsables du parti et de leurs proches », d’après Pastef-Médina qui « condamne avec la dernière énergie ces prises d’otage en série et exige la libération immédiate et sans condition de nos frères encore entre les mains du régime comploteur ». La section « interpelle les organismes des droits de l’homme face aux cas de tortures et de maltraitance des jeunes qui ont été arrêtés car venus apporter leur soutien moral au président Sonko ».
Après avoir témoigné tout son soutien à Ousmane Sonko, Pastef-Médina « invite les militantes et militants à rester mobilisés pour protéger le projet Pastef et son leader qui l’incarne. Aux complots et tentatives de liquidation, nous répondrons par la résistance ».
Notez









Inscription à la newsletter











Vidéos & images