Assane Diouf entendu le 6 mars prochain

ACTUALITÉ

Assane Diouf entendu le 6 mars prochain
Assane Diouf sera entendu par le juge d’instruction le 6 mars prochain. Arrêté le 24 novembre dernier, « l’insulteur de la toile » est accusé de trouble à l’ordre public, injures par le biais d’un système informatique, outrage à un ministère de culte et diffamation. 

Ses proches ont déjà annoncé la couleur. Les Échos, qui donne l’information dans son édition de ce vendredi, rapporte qu’ils prévoient de se faire entendre le jour de l’audition de ce dernier. 

Le journal précise qu’ils comptent se rendre au tribunal Lat Dior avec à leur tête l’épouse américaine du mis en cause, Malika. Cette dernière est à Dakar pour organiser la mobilisation pour la libération de son époux. 

Elle a tenu une conférence de presse et organisé un sit-in devant l’ambassade des Etats-Unis à Dakar. Mais elle n’avait pas pu voir Assane Diouf en prison. Le juge, qui délivre les permis de visite, ayant réclamé le certificat de mariage prouvant qu’elle est bel et bien Mme Diouf. 

Les Échos rapporte que la dame a effectué un rapide aller-retour Sénégal-États Unis-Sénégal pour se procurer le document. Du coup, pronostique le journal, rien ne devrait s’opposer à ce qu’elle rencontre son mari, qui est placé en détention à Rebeuss.

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Ce que l'on sait du planning du chef de l'Etat en Allemagne

26/01/2020

​Seydou Guèye sur la Rfm ce dimanche - Des révélations en ...perspective

25/01/2020

Ziarra Omarienne : L’ARTP livre sa contribution pour la réussite de cette 40e édition.

25/01/2020

Mouvement d’humeur à la RTS : L’intersyndicale demande le départ du DRH…

25/01/2020

Après une brève arrestation, les membres de Nio Lank libérés...

25/01/2020

Fonds sociaux : L’Apix accusé de détournement de 10 milliards FCFA

25/01/2020

DISTRIBUTION DE FLYERS SIMON ET PLUSIEURS MEMBRES DE "NOO LANK" ARRÊTÉS

25/01/2020

Affaires Waly, Rangou, Kalista : Mame Makhtar solde ses comptes

25/01/2020

BOGHAL / Mame Boye Diao sur l'exclusion de Moustapha Diakhaté : « Si on avait tué la poule dans l'oeuf, on n’en serait pas là (...) C'est une exclusion normale qui est même venue très tard »

25/01/2020

Kédougou : 2 morts repêchés dans les puits d’or...

25/01/2020