Dakarposte.com - le site des scoops

Bougane dans le viseur du pouvoir. Pour du toc ! [Enquête de Yerimpost]

Dimanche 21 Janvier 2018
ACTUALITÉ



Il a fallu trois vidéos et trois textes de Bougane Guèye Dany pour plonger la République dans la tourmente. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est ce film de 3 min, diffusé le 31 décembre 2017 à minuit pile, dans lequel on aperçoit Bougane, casque de chantier vissé sur la tête, avec en arrière-fond des ouvriers à l’œuvre. Dans un discours offensif, aux allures de harangue politique, le PDG du groupe Boygues fait l’apologie du travail, martèle sa foi dans le travail, précise qu’il a choisi en cette soirée l’action plutôt que la fête…

C’en était trop. D’autant que, dans des vidéos et textes successifs, Bougane, que l’on connaissant taiseux, s’est exprimé sur des sujets sensibles comme le massacre des Rohingyas, la vente des migrants en Libye, l’affaire Yavuz Selim et la tuerie en Casamance. Non sans préciser que sa fondation, Sen Action, a réuni 30 millions de francs CFA qu’elle a remis au HCR pour l’aider à prendre en charge les réfugiés rohingyas. Une remarque qui, à travers le prisme de lecture des politiciens, se lit comme une volonté de son auteur de se mettre en valeur pour rallier l’opinion publique à sa cause. Un crime de lèse-majesté, en somme !

Les services secrets, si prompts à chercher la petite bête, s’en sont saisis pour expliquer au Palais que Bougane Guèye Dany n’orchestre pas ses sorties par hasard, il se prépare à être candidat à la présidentielle de 2019. Les informateurs sont allés plus loin, ajoutant qu’il rassemble des moyens et s’est notamment entouré de Cheikh Yérim Seck comme « conseiller politique ».

Pour étayer cette thèse, une fiche mentionne : « Signe de sa collaboration avec Bougane Guèye Dany, Cheikh Yérim Seck fait ses analyses sur la SenTv sur toutes les questions stratégiques pour l’opinion. Cela a été encore le cas à propos de l’actualité autour du congrès raté des francs-maçons à Dakar. »

Interrogé sur ces allégations, l’analyste politique a répondu : « L’auteur de cette fiche s’est trompé ou a été trompé. Je suis allé sur SenTv pour une raison simple : Ndéye Astou Guèye m’a invité suite à des révélations exclusives de yerimpost.com sur le congrès des francs-maçons. » Avant d’ajouter : « Je connais Bougane Guèye Dany depuis qu’il m’a été présenté par Serigne Mbacké Sokhna Lô il y a plus de dix ans. Nous discutons quelquefois de projets touchant aux médias. Mais il ne m’a jamais touché un mot sur une quelconque ambition politique. »

Une telle version a été corroborée par Bougane Guèye Dany qui, interrogé par Yerimpost, a répondu : « Il est vrai que des universitaires et certaines personnalités influentes m’ont indiqué que j’avais un rôle à jouer dans le pays. J’assume ce rôle par mon engagement humanitaire, à travers ma fondation. J’ai décidé de me concentrer sur ce défi. »

Pareille dénégation n’empêche pas le pouvoir, selon une source sûre, de plancher, en ce moment où ces lignes sont écrites, sur un plan de liquidation de l’homme d’affaires. Une source proche du renseignement indique même certaines actions planifiées pour la mise à mort de cet ancien journaliste qui a bâti un empire à la force du poignet.

Voilà comment, sur la base de constructions rocambolesques d’espions zélés, Bougane Guèye Dany s’est retrouvé dans le viseur du pouvoir. Or, les vidéos et textes qu’il a récemment diffusés répondent à un seul calcul : il a tenté, dans le cadre d’un engagement citoyen, de mobiliser nos compatriotes autour de grandes causes.

Et puis, quand bien même il aurait des visées politiques, ce qui n’est pas le cas, existe-t-il un délit d’ambition présidentielle dans notre pays ? Pourquoi tout Sénégalais qui manifeste une volonté de diriger le pays devrait-il être combattu, emprisonné, liquidé ?

Cette affaire est révélatrice de notre mal démocratique contemporain.

Yerimpost.com

Nouveau commentaire :


Publicité

Enquêtes et révélations

Homicide involontaire : L’étau se resserre autour des Cours Sainte Marie de Hann

17/08/2018

Drame en France - Après le sénégalais de 53 ans tué dans un bus à Paris : Demba Touré, 24 ans, exécuté à la kalach

17/08/2018

Etats-Unis: Un neveu de l’ancien président Senghor, accusé de fraude sur la nationalité

17/08/2018

Scandaleux – Balla Gaye 2 exhibe ses millions

17/08/2018

Sanekh, Jojo etc...devant la Justice

17/08/2018

Quand Macky Sall traitait les transhumants de rat

17/08/2018

La Poste « pompe » 150 milliards de FCfa au Trésor

17/08/2018

Moustapha Niasse démonte l’opposition : «c’est une bande de frustrés et d’incompétents »

17/08/2018

Abou Abel Thiam, APR: “le pouvoir s’accommode de cas pires que celui d’Alioune Badara Cissé”

17/08/2018

123 Sénégalais repêchés dans la Méditerranée : Idrissa Seck accuse un échec "lamentable de la politique d'emploi de Macky"

17/08/2018