Dakarposte.com - Le site des scoops et des exclusivités

Comment Karim Wade manipule son père

Depuis Doha, Karim Wade qui veut coûte que coûte une amnistie, manipule son père. Une situation qui a fini de révolter plusieurs cadres du Parti démocratique sénégalais (Pds).

ACTUALITÉ


"Je ne peux pas mobiliser tout le monde contre Macky Sall et rester, ici, à Doha. Si je ne viens pas, je suis un lâche". C'est la confidence faite par Karim Wade à plusieurs cadres du Parti démocratique sénégalais (Pds) à la veille de la campagne électorale pour l'élection présidentielle de février dernier. Visé par un ordre d'incarcération transmis à la Police de l'air et des frontières (Paf), Karim Wade n'a jamais posé les pieds au Sénégal.
Au sein du Pds, plusieurs cadres l'ont pris au mot et dénoncent en privé sa "lâcheté" qui a consisté à engager tout le parti dans un combat auquel il n'a jamais pris part mais, surtout, à dresser contre le régime son pauvre vieux père dont la santé est chancelante. 
Car, contrairement aux apparences, Me Wade n'est pas contre la main-tendue de Macky Sall et plusieurs actes le prouvent. Peu avant le vote du projet de révision de la constitution, des députés de l'opposition sont allés voir l'ancien Président de la République pour qu'il parraine une motion de censure qu'ils comptaient déposer. Le secrétaire général du Pds a dit niet. Mieux, Me Wade a instruit  "ses" députés de ne pas voter contre la projet de révision constitutionnelle. "Macky Sall a le droit de supprimer la Primature. Ne votez ni pour ni contre. Abstenez-vous c'est plus sage", leur a-t-il lancé. 
Et comme nous le révélions, pour les besoins du dialogue national, Me Abdoulaye Wade avait accepté que ses hommes se mettent à la même table que le ministre de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye. D'ailleurs, le Pds devait être représenté, à la rencontre qui s'est tenue jeudi dernier, par Oumar Sarr et Cheikh Dieng, le chargé des élections. Ayant appris cela, Karim Wade a fait scandale au téléphone à son père. Conséquence : sans avertir personne, même Oumar Sarr, Me Wade, l'otage de son fils, a fait sortir un communiqué incendiaire pour "brûler" le dialogue avec des explications tirées par les cheveux. Autant d'éléments qui ont fini par révolter plusieurs hauts cadres libéraux qui devraient se faire entendre dans les prochaines heures. 






Cheikh Mbacké Guissé
Mamadou Ndiaye

Nouveau commentaire :




Enquêtes et révélations

Kaffrine : 29 élus locaux apportent leur soutien au président de la République et à son gouvernement à travers une résolution

23/10/2019

Tournées et remerciements: "Khalifa Sall manque de reconnaissance envers Wade"

23/10/2019

Urgent- Me El Hadj Diouf, accusé de détournement de 200 millions de FCfa : Son ½ frère, Pape Cheikh Fall et Papis Diatta arrêtés et gardés à vue à la Section de Recherche

23/10/2019

Vol à l’arrachée à Diamaguène Taif : Une femme chute d’un « Ndiaga Ndiaye » et meurt... (Police)

23/10/2019

Sokhna Aïda Diallo présente ses excuses au Khalif des mourides Serigne Mountakha Mbacké (vidéo)

23/10/2019

Farba Senghor se confie dans "En Ligne" / «Karim Wade était l’adversaire du pouvoir de son père, du Pds et des libéraux... Les retrouvailles profitent plus à Wade...»

23/10/2019

Un « frère » du Président Béninois arrêté à Dakar.

23/10/2019

A la jeunesse de BBY : Tenez bon, camarades !

23/10/2019

Khalifa Sall s’est envolé pour Paris.

23/10/2019

Fatick : Comment le limogeage de Sory Kaba a réveillé les vieilles rivalités entre responsables « apéristes »

23/10/2019