Dakarposte.com - Le site des scoops et des exclusivités

Dans les coulisses de l’Etat…

POLITIQUE

Nous ne sommes pas obligés d’accomplir de grandes actions héroïques pour participer au processus de changement. De petits actes, multipliés par des millions de personnes, peuvent transformer le monde. Construire peut être le fruit d’un travail long et acharné. Détruire peut être l’œuvre d’une seule journée disait Winston Churchill. Dans la vie d’une nation, existent des êtres dont le sacrifice, le dynamisme et le charisme constituent le socle sur lequel s’appuient des générations .Le Sénégal a toujours connu de grands hommes dont l’immense travail pour le seul salut de la patrie n’a été loué après qu’ils ne soient plus de ce bas monde. C’est un devoir de militant qui m’anime, une mission sacerdotale à la limite, de partager avec les sénégalais le parcours plus qu’honorable d’un homme d’Etat, en l’occurrence le Ministre Thierno Lo. Ancien pensionnaire du lycée Charles De Gaulle, très vite il fut abreuvé au marxisme -léninisme. De sa vie estudiantine il en fait un engagement auprès du monde paysan, faisant partie de ce groupe d’étudiants qui colportait les mots-d’ordre qui émanaient des grands nationalistes comme Cheikh Anta Diop et Majmout Diop en destination aux agriculteurs ; à refuser les prix misérables que leur proposait le gouvernement. Que de journées entières, des vacances sacrifiées à parcourir sur des montures de fortune les contrées de son Cadior natal, un militantisme que le Ministre Thierno Lo aime tant relater avec fierté. Spécialisé en Energie-climatisation-froid-ascenseurs et réalisations-maintenance, son esprit entrepreneurial et son sens du management lui permettent de gravir rapidement les échelons ;d’abord en tant que coordonnateur des départements froid et climatisation et agent technico commercial de la maison Dametal,filiale du groupe français Davun international qui rejoindra plus tard le groupe Chanic Bruxelles. Il y assurera la fonction de Directeur des services techniques et commerciaux. Vingt cinq années dans le secteur prive forgeront sa réputation de capitaine d’industrie hors norme, un capital expérience qui s’estompera en 2003 après un dernier poste comme administrateur à la Société Sahel tranding. Cette même année signait son entrée dans un gouvernement avec la fusion CDP-PDS qui devait accoucher du Cap 21. Son niveau de responsabilité dans le privé a certes ralenti son ascension en politique mais n’a jamais constitué une entrave quand à son engagement politico-social. Comme Ministre Conseiller du président Abdoulaye Wade de 2003 à 2005 il a su rester loyal en prodiguant le bon conseil et en prêchant la vérité sur tous les sujets auxquels il était invité à s’exprimer. En témoigne sa médiation lors du renouvellement du parc automobile des « Tata » qui devait être financé par la banque mondiale. Le dossier lui fut confié après que le dialogue ait été rompu entre Monsieur Mamadou Seck ministre des transports d’à l’époque et les transporteurs. Il venait de mettre fin à deux ans de conflits en recevant les GIE au palais qui voulaient continuer leur collaboration avec Renault. Parmi ses propositions, figurait une reforme qui sera biaisée par la suite qui se devait de professionnaliser le secteur avec des contrats de travail pour les chauffeurs et des trajets bien définis. Sa vie parlementaire entre 2007-2009 sera plus que glorieuse. D’abord en tant que Président de la commission défense et sécurité de 2007-2008,par ses directives sur la prolifération des armes légères et des opérations de déminage en Casamance qui ont été d’un grand intérêt dans le processus de paix dans la région sud puis en tant que Président de la commission urbanisme-habitat et transport 2008-2009 où il aura la lourde tache de conduire les travaux devant aboutir à un code consensuel sur l’urbanisme avec tous les tiraillements qui prévalaient à l’époque. D’aucuns disent qu’il reste le meilleur ministre de l’environnement que le Sénégal ait jamais connu. Ce secteur sous sa tutelle entre 2005-2007 a connu des changements révolutionnaires. Des desks ont été attribués au groupe de presse avec l’exemple le plus patent, celui de Walf vert de Fabrice nguema afin d’impliquer les professionnels de l’information dans la communication pour un changement des comportements. A Saint Louis il octroya à un homme de culture un émetteur-Radio toujours pour la sensibilisation sans oublier la mise en place d’un bureau équipe spécialement conçu pour les besoins de l’association des journalistes de l’environnement avec les Birima de Sud. Le modèle des bulletins météo avait été préconisé avec l’installation d’un laboratoire de mesure de la qualité de l'air et de publication des bulletins sur la pollution en milieu urbain afin que les asthmatiques et autres malades respiratoires puissent éviter les zones à risques. Ce qui ne verra jamais jour à cause de manœuvres politiques qui gangrenaient l’ancien régime. Il mettra fin au calvaire des dakarois avec les tas d’ordure qui jonchaient la capitale par un démantèlement d’un vaste réseau mafieux et la suppression de 380 postes fictifs dont certains bénéficiaires vivaient en Europe et du pont bascule dont le système de paiement à l’essieu poussait certains prestataires à remballer leur camion de béton et sable afin d’augmenter la charge au détriment des ordures plus légères. Ce qui lui a valu une lettre de félicitations des pays partenaires qui avaient cessé toute collaboration après un audit qui a révélé une formation à 60 millions jamais réalisée et du kérosène pour un avion qu’Israël avait donné a la direction du parc dont la facture était celle d’une quincaillerie sans compter les centres de traitement des ordures objet de marché payé sans exécution. Le président Wade saisit alors la DIC qui avait entendu certaines personnes mais qui sur instruction de ce dernier clora le dossier pour des raisons jamais élucidées. D’autres mesures fortes ont été prises telles que la protection de la foret classée de mbao, le reverdissement de la ville de Dakar devenue ville-béton avec comme projection la création de parcs urbains. Une conférence des parties sur le climat à Dakar était à l’ordre du jour mais ce projet capotera faute de soutien de l’ancien président qui justifiait le manque d’infrastructures et d’argent pour tenir une telle sommité ce qui donnera raison au président Macky Sall de doter le Sénégal d’un centre de conférence référence. Parmi ces mesures fortes figurent aussi l’imposition du système de filtrage à la cimenterie Sococim, une conférence des bailleurs pour la protection de toute la cote sénégalaise et le repeuplement de plusieurs parcs nationaux dont celui de gueumbeul. Tourisme et artisanat 2009-2012 Ceux qui ont pratiqué l’homme savent combien ce secteur est cher au Ministre Thierno Lo. Saviez vous que le Sénégal à travers son agence du tourisme participe à tous les salons du monde, y va en forte délégation loue des stands, loue des hôtels ,paie des billets d’avion, prend des agences de communication plus les perdiems…Des centaines de millions par salon en participant à tous: Salon de Paris qu’on appelle Top Resa, de Berlin ,d’Espagne, de Gambie, du Mali ,du Burkina, d Astana du Maroc etc... Et le Sénégal a eu sa dernière manifestation touristique en 1945.Les journées nationales sur le Tourisme avaient dans ses conclusions demandé l’organisation de salons du tourisme au Sénégal pour éviter de toujours exporter nos milliards sans retour. A cet instant, dès sa prise de service il a parcouru les assises et a décidé de booster le secteur car c’est ça son métier. Il organisera la première édition et remportera la médaille d'or de la fédération internationale du tourisme car l’édition première fut comparée au Top Resa de Paris. C’est pourquoi il y a eu la fameuse phrase du Président wade venu présider la rencontre devant l’organisation mondiale du Tourisme et les plus grands Tours operators du monde, je cite :" j ai toujours nommé des ministres du Tourisme sans croire au tourisme mais le ministre Thierno Lo m’a convaincu ; Thierno tu verras la différence entre un président qui regarde faire et un Président qui accompagne." C’était au cices il a été séduit par l’articulation entre le tourisme et l’artisanat, le tourisme solidaire et le projet sur les sites à vocation touristique et les tours operators et professionnels venus au Sénégal. Il s’en suit une véritable guerre contre les résidences clandestines, plus d’une cinquantaine seront fermées ; une classification des hôtels avec baisse de la tva de 18 à 10% au niveau des hôtels. Il a eu aussi pour ambitions de donner une valeur juridique au foncier pour permettre aux hôteliers de Saly de pouvoir les utiliser auprès des banques pour relever les standings et faire des extensions et créer des emplois. Les sites de mbodiene, Pointe Sarene et autres devaient être attribués pour booster le secteur, il fallait aussi lutter contre l’érosion côtière, développer le tourisme intérieur, promouvoir le crédit hôtelier, attaquer la zone nord, régler les voies d’accès vers les zones touristiques et créer beaucoup d’événementiels, Enfin il fallait revoir l’agenda culturel en organisant des salons dans la sous-région pour obliger les touristes qui visitent le Mali ou la Gambie à terminer leur séjour au Sénégal. Conscient du potentiel du tourisme d’affaires qui ne peut que se développer grâce à un carnet d’adresses bien étoffé, il réussira quand même à accueillir l’assemblée générale d’ATA , la plus grande rencontre de Tours operators au monde et projetait d’en faire de même pour celles de beaucoup de multinationales telles qu’American carrier dont il fut l’un des agents. La deuxième édition du salon international de Dakar vient de se terminer au village du Fesman .Il s’en suivra un défilé de mode à Indianapolis où il concoctera avec Sadya Gueye la venue d’OPRA pour la première fois, qui devait non seulement vendre la destination Sénégal mais accompagner la petite enfance comme elle le faisait en Afrique du Sud, à Atlanta une autre invitation au nom du fils de Martin Luther King avait été décrochée mais qui encore une fois aurait échoué à cause de querelles politiques au palais. L’artisanat bénéficiera aussi de la vision de ce manageur avec le premier salon international sur la ferronnerie qui est un marché niche, la création d’un fonds spécialement dédié à l’artisanat et le premier salon de l’habillement qui fait partie de ses dernières volontés avant de quitter ce ministère dont il supervisera lui-même la mise en place du comite au king Fahd. Le Sénégal est le seul pays au monde où la faute est tolérée, l’effort jamais encouragé, la calomnie et le mensonge comme ascenseur social ; ce qui relève au second plan le travail et le mérite. La jeunesse de ce pays a besoin de modèles d’hommes puises parmi ses propres fils épris de justice et d’honneur qui sont capables de loyauté sans contrepartie, de faire passer l’intérêt commun avant l’intérêt personnel. Aujourd’hui toutes ses valeurs sont réunies au sein de l’alliance pour la paix et le développement (APD) et de la coalition Adiana (alliance pour le développement par l’intégrité, l’action, le nationalisme et l’africanisme) qui accompagnent le Président Macky Sall depuis 2014 sans poste de ministre ni député et pourtant toujours les premiers au charbon avec « Adiana sur le terrain » pour montrer la voie lors des dernières présidentielles. Voila en quelques mots le résumé des services rendus par ce grand bâtisseur qui ne sauraient être concis dans un article mais qui immortalise quand bien même ce travail de fourmis que Thierno Lo a abattu durant la première alternance et qu’il continue toujours de faire dans les coulisses de l’Etat.

Dr Mamadou Tall Membre convention des cadres d’Apd/Adiana.


Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Sénégal - Congo Brazzaville / Onze type : Sidy Sarr et Habib Diallo titulaires, Wagué à droite, Mendy dans les buts...

13/11/2019

Urgent : Un 4x4 type L200 fait un tonneau sur la VDN

13/11/2019

Popenguine : Les populations encore dans la rue pour dire non à la spéculation foncière.

13/11/2019

Nomination par Décret du maire de Dakar: Abdoulaye Makhtar Diop "brûle" le journaliste Cheikh Diallo

13/11/2019

Cocaïne saisie par la marine : La Douane réclame 240 milliards à l'équipage

13/11/2019

Ambassade du Sénégal en Côte d'Ivoire : Fin de mission pour Abdou Lahad Sourang

13/11/2019

En Espagne, le parti socialiste et Podemos s'entendent pour former un gouvernement

13/11/2019

Abdoul MBAYE : « «L’avion Présidentiel Inquiète ? Il N’est Pourtant Pas Vieux »

13/11/2019

DIVERS SUJETS AU MENU DES QUOTIDIENS

13/11/2019

Éliminatoires CAN 2021 : Sadio Mané incertain face au Congo

13/11/2019