Déféré au parquet pour apologie du terrorisme - Habib Touré, mystère autour du "jihadiste" qui voulait se rendre dans le nord Mali pour combattre "les forces françaises et tchadiennes"

Libération révèle en exclusivité que le parquet de Dakar a ouvert une information judiciaire pour apologie du terrorisme contre Habib Touré mis à la disposition du ministère public depuis le 10 mai dernier. Aussi incroyable que cela puisse paraître, le 5 mai dernier, Habib Touré qui se proclame jihadiste s'est rendu au siège de la Légion de la gendarmerie de Tambacounda pour rencontrer le chef et lui faire part de sa décision de...rallier le Mali afin de combattre "les forces françaises et tchadiennes". Refoulé par la sentinelle, il a brandi un coupe-coupe avant d'être neutralisé. Le "colis", qui souffre de paranoïa, selon son médecin traitant, avait été transféré à Dakar, plus précisément à la Section de Recherches de la gendarmerie sise à la Caserne Samba Diéry Diallo de Colobane.

ACTUALITÉ

L'affaire a été gérée dans la plus grande discrétion. Le 5 mai dernier, un individu s'est présenté à la Légion-Est de la gendarmerie de Tambacounda pour, disait-il, rencontrer le chef. Le gendarme en faction lui demande gentiment de quitter les lieux mais l'individu brandit de suite un coupe-coupe et menace la sentinelle si elle ne le laissait pas entrer. Il sera vite maîtrisé et désarmé avant d'être conduit à la brigade de recherches de la gendarmerie de Tambacounda pour enquête. 

Selon les informations de Libération, l'individu sera identifié plus tard sous le nom de Habib Touré, originaire du village de Santhie Yal.
Lors de son interrogatoire sous le régime de la garde-à-vue, le mis en cause présumé a lancé de go aux gendarme qu'il est un...jihadiste et qu'il voulait voir le chef de la Légion Est pour l'informer qu'il se rendait dans le Nord Mali afin de combattre "les militaires français et tchadiens" responsables, selon lui, de la mort de plusieurs musulmans qui luttent pour l'instauration de la charia ! Il n'en fallait pas plus pour que les enquêteurs se demandent si Touré jouissait de toutes ses facultés. 
Ce qui ne semble pas être le cas et pour cause. L'enquête, poursuivie par la Section de Recherches après le transfert d'Habib Touré à Dakar, a révélé qu'il avait été, par le passé, interpellé par la brigade de gendarmerie de Thionk. En effet, Touré s'était rendu devant le Palais pour demander à rencontrer le Président afin d'exiger l'instauration de la Charia au Sénégal. Pire, il avait été interné au centre hospitalier de Thiaroye où il était suivi par un médecin traitant. Le docteur H.B requis à cet effet a confirmé que Habib Touré souffrait de paranoïa. Dans tous les cas, même s'il souffre de cette pathologie, ses convictions jihadistes répétées et assumées ainsi que son agressivité conforteraient peut-être la thèse de son endoctrinement. C'est sans doute ce qui a motivé le parquet a ouvrir une information judiciaire pour apologie du terrorisme à la suite de sa conduite devant le représentant du ministère public. Déféré au parquet depuis le 10 mai dernier, Habib Touré devrait être édifié sur son sort aujourd'hui. 

Cheikh Mbacké Guissé
Cheikh Amidou Kane

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

​Comment Bineta Camara a été atrocement tué par Pape Alioune Fall, un proche de son père...La défunte sera enterrée ce mardi à 10 heures...

20/05/2019

Le célèbre Lahat Ndiaye a été reçu par le Pr Macky Sall

05/06/2016

Incroyable, mais vrai! Le chanteur Waly Seck partage l'avion avec le...Super Etoile

20/05/2019

Distinction - Serigne Diagne, Dirpub de dakaractu cité parmi les 50 jeunes qui font bouger le Sénégal

16/05/2019

L'usage de Facebook Live restreint

15/05/2019

[Enquête express] Les non-dits de la grâce présidentielle

15/05/2019

Affaire de son passeport diplomatique saisi à l'aéroport : Lamine Faye dit ce qui s'est "réellement" passé

12/05/2019

Comment Karim Wade manipule son père

11/05/2019

Bilan de l'incendie de Sandaga : Une personne incommodée par les fumées évacuée... Une vingtaine de cantines calcinées

11/05/2019

​L’entrée en matière très... Saleh de Mahmoud

11/05/2019