Depuis son ralliement à l'APR, Amadou Ba n' a apporté que 101 voix à Macky Sall (Document)

Lundi 22 Janvier 2018
ACTUALITÉ

Depuis son ralliement à l'APR, Amadou Ba n' a apporté que 101 voix à Macky Sall (Document)

A la prochaine présidentielle, la coalition BBY va forcément perdre le département de Dakar si rien n'est fait. En effet le site exclusif.net a obtenu un rapport remis au président de la république, Macky Sall dont nous avons obtenu une copie. Il est dit que depuis l’arrivée du ministre Amadou Ba dans la commune des Parcelles, l’électorat du camp présidentiel ne cesse de baisser. 

Lors du scrutin référendaire du 20 mars 2016 coïncidant avec l’arrivée du ministre Amadou Ba dans le parti du président Macky Sall, tous les militants et responsables, sur la base d’un consensus avaient accepté de mettre fin aux querelles intestines pour s’unir et travailler, mains dans la main et afin d’obtenir une large victoire du Oui.  
  
Pour rappel dans la commune des Parcelles Assainies, le camp du Oui était sorti victorieux avec 16.737 voix contre 14 396 pour celui du NON. A l’issue des législatives du 30 juillet 2017, la coalition Benno Bokk Yaakaar est, à nouveau devant l’adversaire majeur de l’opposition Manko Taxaawou Sénégal : 16.839 voix contre 15 867. 
Entre le 20 mars 206 et le 30 juillet 2017, le camp présidentiel n’a donc évolué que de 101 voix alors que Manko Tawawou Sénégal a connu un bon 1471 voix.
 
 
Depuis son ralliement à l'APR, Amadou Ba n' a apporté que 101 voix à Macky Sall (Document)
L’opposition principale incarnée par Manko Takawou Sénégal, a donc électoralement évolué, en valeur relative, de 9, 27 alors que le camp présidentiel représente par BBY affiche un frémissement pour ainsi dure 0, 59%. Autrement dit l’unité autour du ministre Amadou Ba a eu rapport électoral quasi nul. Les nouveaux inscrits sur les listes ont manifestement voté pour l’opposition. 

 Ces statiques, pour le moins inquiétantes, ne sauraient résister à l’analyse eu égard aux moyens colossaux mobilisés.  Au surplus, les scores électoraux des dernières échéances du camp politique du pouvoir ne dépassent pas 34 % loin de l’objectif de plus de 50%. 

 La Plateforme des Parcellois pour la réélection du président Macky Sall en 2019 (PURMA), après avoir constaté les manquements du coordinateur de l’APR dans cette commune avant pendant et apres le référendum et les législatives de 2017 ont décidé de prendre les commandes pour éviter un naufrage à la prochaine présidentielle et ne plus faire avec des "amateurs" comme Amadou Ba et sa famille. 


« Il urge de mettre fin à cette récréation interminable et cette léthargie inquiétante et rédhibitoire dans la commune des Parcelles Assainies. La gestion locale du parti par procuration familiale et démarche clanique n’agréent pas les populations, d’une manière générale, les acteurs politique du camp présidentiel, qui ont mouillé le maillot lors des dernières élections » déplore Bocar Diongue au micro du site exclusif.net. Avant hier le président de la république avait tiré sur l'actuel ministre des finances sur son manque de combativité.
 

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Qui est Ousseynou Sy, l’homme qui a mis le feu à un bus rempli d’enfants

21/03/2019

ENTRETIEN / 5 Questions à Sada Thioub (Nîmes) : "La CAN 2019, c'est un objectif pour moi"

20/03/2019

Côte d’Ivoire : La justice condamne Adama Bictogo

20/03/2019

Queen Biz sexy dans sa ...petite tenue!

20/03/2019

Macky Sall-Khalifa Sall: Abdou Diouf a tenté une médiation

20/03/2019

Milan : Comment et pourquoi un Sénégalais a mis le feu sur un bus rempli d’enfants

20/03/2019

Nîmes : Le sénégalais Moustapha Diallo quitte le club et devrait mettre fin à sa carrière

20/03/2019

Formation du nouveau Gouvernement de Macky : Ces têtes qui doivent être coupées

20/03/2019

Italie : Un Sénégalais met le feu à un bus remplis d’enfants

20/03/2019

Tamba : Le chauffeur du Pur libre

20/03/2019