« Désolant, cette fumisterie politique de Mame Adama Gueye »

ACTUALITÉ

Le 17 Février 2018, Mame Adama Gueye avait déclaré sa candidature à la magistrature suprême en ces termes : « J’ai décidé, sur la proposition du mouvement et avec l’accord de ma famille, de me porter candidat à l’élection présidentielle de 2019. En le faisant, je mesure la gravité de cette décision et ma responsabilité au regard du sens que je donne à cet engagement vis à vis de mes concitoyens. Je fais le serment solennel devant Dieu et devant le peuple sénégalais que j’aspire à la haute responsabilité de Président de la République dans le but exclusif de servir notre vaillant peuple et ses intérêts supérieurs ». Entre temps, la loi sur le parrainage a été votée par nos vaillants parlementaires. Conscients du fait qu’il lui sera difficile de collecter le nombre de signatures requises, n’ayant même pas de formation politique et son mouvement n’étant pas représentatif, l’avocat n’ayant jamais eu de mandat électif, il a décidé de jeter l’éponge. Il est clair qu’avec le parrainage, les candidats fantoches sont obligés de trouver d’autres stratégies pour faire de la figuration. Le concerné déclarait sur la Rfm que réunir les 52000 signatures requises ne serait pas une mince affaire. Ainsi, pour tromper son monde, Mame Adama Gueye affirme vouloir réunir toute l’opposition et fait dans la désinformation. Il est clair que le Sénégal a déjà montré à la face du monde sa maturité en termes de démocratie. En dépit de tout cela, Mame Adama Gueye accuse le ministre de l'intérieur de vouloir biaiser le processus électoral. Il va même jusqu’à tenir ces affirmations gratuites : " le gouvernement est entrain de distribuer des cartes qui ne permettent pas de voter". Comme s’il ignorait que les citoyens qui sollicitent une Carte Nationale d’Identité au niveau de la Police sont systématiquement informés que cela ne leur permet pas d'être inscrits sur les listes électorales. Les commissions administratives d'inscription sur les listes électorales instituées au niveau des circonscriptions électorales, c'est à ce niveau que le citoyen a la possibilité d'avoir une Carte Nationale d'identité "CDEAO" avec au verso des données électorales qui font office de carte d'électeur. Ainsi, l’avocat de second couteau verse dans l'obscurantisme et la démagogie. Par contre, s'il l'ignore, c'est très grave pour un responsable politique de son rang. Heureusement, qu’il y a le parrainage pour freiner les ardeurs d’un politicien du dimanche comme Mame Adama Gueye qui manque de clairvoyance et de détermination politique. SERGE MALOU Coordonnateur National du mouvement SMS Membre de Cellule des Cadres de l’APR Directeur du Financement et du Partenariat avec les Organisations

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Au Mali, au moins 19 morts dans l'attaque d'un camp de la gendarmerie

26/01/2020

Les membres du patronat Sénégalais qui ont voyagé avec le Pr Macky Sall connus

26/01/2020

Coronavirus : près de 2 000 cas en Chine, le bilan de l'épidémie monte à 56 morts

26/01/2020

Malgré la dérogation accordée à Dp World : les transporteurs du Port maintiennent leur mot d’ordre de grève

26/01/2020

Banjul "déconnecté "du monde- Impossible d'entrer ou de sortir de la capitale Gambienne

26/01/2020

Côte d'Ivoire : Guillaume Soro porte plainte contre le procureur d'Abidjan qui l'accuse d'insurrection

26/01/2020

RTS/ PAROLE AU DRH : « Peut-on nous reprocher de sanctionner des agents qui ne travaillent pas?... Qui ai-je renvoyé?... Ce que vous ne saviez pas sur Lucky Patrick Mendy »

26/01/2020

Différend avec Mame Makhtar Guèye: Rangou revient à la charge

26/01/2020

« Moustapha Diakhaté est sujet à "des troubles obsessionnels convulsifs ", selon Seydou Gèye

26/01/2020

Le responsable "Apériste" de Kaolack, Mamadou Ndiaye Rahma a perdu son beau père

26/01/2020