L'APR Keur Massar miné par une guéguerre entre le camp de Top et du maire- Comment Harouna Dia joue les bons offices pour une paix des braves

Vendredi 11 Janvier 2019
ACTUALITÉ

Au delà d'un parti politique, du Sénégal, le monde reste aujourd’hui encore en proie à de nombreux conflits qui représentent une entrave sérieuse au développement des populations.
Pour cette raison, il parait urgent d’engager un processus de prévention afin de faciliter un développement harmonieux et équitable. Ce qu'a compris l'ami du chef de file de l'APR, nous voulons nommer Harouna Moussa Dia. Lequel, dans sa légendaire discrétion, a débarqué, depuis quelques jours, à Dakar.

Comme le révélait dakarposte, ce capitaine d'industries, établi depuis des années au "pays des hommes intègres",  est , comme il fallait s'y attendre, en renfort pour battre campagne, galvaniser les troupes,  faire revenir à de meilleurs sentiments certains frustrés où qu'il soit sous nos cieux et même au-delà de nos frontières, ce; en faveur bien évidemment de son ami de candidat-sortant à la magistrature suprême, le Président Macky Sall. 

Dans l'après midi du jeudi 10 Janvier 2019, Harouna, accompagné de son homme de confiance (le questeur Daouda Dia), du nommé Libasse Basse  et de l'infatigable Pape Dieng, entre autres membres de son task force, a tenu une réunion assez longue avec le maire de Keur Massar Moustapha Mbengue. Qui était à la tête d' une forte délégation d'habitants de cette commune notamment de jeunes, de vieux briscards, d'un représentant des enseignants de Keur Massar, mais également de femmes déléguées de près de cent cinquante (150) groupements féminins regroupés dans plusieurs réseaux "Apéristes" .

Informé en temps réel de la situation du pays, notamment d'un différend qui existe entre les deux grosses légumes de l'APR, "disons plutôt  que certains oiseaux de mauvais augure cherchent chicane aux responsables de l'APR ,c'est-à-dire le maire Moustapha Mbengue et le jeune opérateur économique Omar Top", pour paraphraser une source, M. Dia a du surseoir à ses activités au pas de charge à Dakar pour recevoir  le camp de l'édile.

En tant que leader d'entreprises, ayant blanchi sous le harnais, Harouna Dia, n'est pas sans savoir que nul ne peut prévenir un conflit sans en comprendre les causes profondes. Pour ainsi dire que celui que ses proches surnomment "L'homme du Bosséa" a compris que la compréhension des causes profondes d’un conflit passe nécessairement par la connaissance de l’environnement, du territoire et des populations qui lui sont attachées.
C’est l’ensemble de ces éléments ainsi que leurs interactions qui permettront de cerner globalement la nature des dissensions. D'où l'audience accordée dans un premier temps au camp acquis à la cause de l'homme d'affaires Oumar Top, non moins  responsable de l'APR à Keur Massar avant d'en faire de même pour le collectif favorable au maire de la dite commune, ci-devant pièce maitresse du parti au pouvoir dans cette agglomération relativement importante.

Jusqu'ici connu comme une personne introvertie, qui préfère écouter que parler, Harouna Dia a surpris plus d'un hier.
En effet, dans un premier temps taciturne comme d'habitude, M. Dia   est apparu extraverti. 
Après avoir religieusement écouté les doléances de tous les orateurs, Harouna a  jaugé son auditoire, non sans prendre constamment des notes sur un carnet . 
Dans son discours, il a de prime abord, retracé son parcours, identifiable entre mille de self made man, histoire certainement de motiver les jeunes de Keur Massar, non sans leur démontrer qu'il avait fini d’identifier rapidement leurs préoccupations,  interrogations,  inquiétudes,  bref leurs aspirations. 

En somme, Dia a fait une analyse perspicace  et rapide de la situation à Keur Massar . Ce qui lui a permis de  rentrer en empathie et de renvoyer une image confiante à l'assistance. A preuve, ceux qui ont eu le bol d'être reçus ne cessaient d'opiner du bonnet;  autrement dit, ils ont manifesté des signes d'adhésion au speech de l'Homme du Bosséa. Certains d'entre eux approchés ont soutenu, la main sur le coeur, qu'ils se sont "sentis concernés et entendus".

Par moments, Harouna Moussa Dia a manié  avec une facilité surprenante l’humour. "Je vais d'ailleurs diriger la coalition des frustrés du parti. Je suis de votre côté, celui de ceux qui se sentent encore marginalisés, mais tous ceux qui seront servis après les élections  en termes d'emploi, de financements etc, quitteront la coalition glisse t'il déclenchant un brusque accès de gaieté, une explosion de rires.

"Nous avons rencontré aujourd'hui quelqu’un d’authentique, de vrai, d’accessible, de cohérent entre l’image renvoyée et le discours tenu. Harouna était concentré sur ses mots et ses paroles. Il s'est engagé. Il a manifesté de bonnes intentions" laisse entendre une des dames apparement sous le charme du frangin du questeur de l'Assemblée Nationale.
En un mot comme en mille, celui que d'aucuns, dans le parti marron surnomment "médiateur de l'ombre", a appelé les uns et les autres à taire les divergences avant de mutualiser leurs forces avec comme seul mot d'ordre: "gagner la Présidentielle de Février prochain"

Bouclant d'ailleurs son allocution, Harouna Dia a promis de recevoir encore une fois le camp d'Omar Top avant de programmer une rencontre des différents leaders et militants de l'APR à Keur Massar.
Mamadou Ndiaye

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Italie : Un Sénégalais meurt calciné dans un incendie

22/03/2019

Remaniement : Le cas des 7 ministres indéboulonnables

22/03/2019

Marché Thiaroye : Un porteur de bagages poignardé à mort

22/03/2019

Vélingara : Un marabout et ses disciples surpris en train de…

22/03/2019

Affaire des 5 milliards : Wade retire sa plainte contre Cheikh Amar

22/03/2019

Incendie d'un bus scolaire : La tragique histoire du Sénégalais Ousseynou Sy, alias Paolo, en Italie

21/03/2019

"Maîtresse d’un homme marié": L’association des critiques de cinéma répond à Jamra

21/03/2019

Composition du nouveau gouvernement, dans la tête du Président ... (Par Papa Ibrahima Diassé)

21/03/2019

Présidentielle 2024 : Thierno Birahim Thiobane accuse Wade d’avoir travaillé pour Macky Sall

21/03/2019

Le Magal de Porokhane célébré ce 29 mars

21/03/2019