L’État ferme la grande mosquée de Wakhinane

Lundi 29 Janvier 2018
ACTUALITÉ



La grande mosquée de Wakhinane dans le département de Pikine est fermée jusqu’à nouvel ordre, a appris Actunet.ne t. La mesure a été notifiée hier par le sous-préfet de Pikine Dagoudane à l’imam, Ass Mbaye et à la commission qui gère le lieu du culte.

L’État qui en a décidé ainsi, a pris cette précaution pour éviter mort d’homme dans cette mosquée où l’imam est des fidèles se mènent depuis l’année dernière, une guerre sans relâche.

Est-ce l’épilogue du conflit qui oppose depuis mai 2017, dans le département de Pikine, l’imam de la grande mosquée de Wakhinane à la commission de gestion du lieu de culte ? Hier, le sous-préfet de Pikine Dagoudane, Abdoulaye Dieng, flanqué de son adjoint, Moussa Gadio et d’une cohorte d’éléments de la police sont venus procéder à la fermeture de la mosquée.

Celle-ci était depuis plus d’une année au centre d’une tension entre l’imam et des fidèles regroupés dans une commission de gestion de la mosquée. À Wakhiane, les problèmes de la grande mosquée de Pikine Wakhinane ont commencé en 2013, au lendemain du rappel à Dieu de son premier imam, Ibrahima Mbaye.

Elhadji Malick Mbaye, dit Ass, en tant que fils de l’imam disparu, s » Autoproclame imam et remplace son père. Mais si pour la fonction, il ya pas eu à redire, à la grande mosquée de Wakhinane, c’est sa gestion qui a posé problème en ce sens qu’elle oppose l’imam à des fidèles.

En mai 2017, précisément le 7 du mois, une commission est créée pour gérer le lieu de culte. Elle dénie à l’imam Ass le droit de procéder à des quêtes au nom de la mosquée et de prendre des sommes à l’occasion des mariages. Mais c’est sans compter avec ce dernier qui change dès le lendemain, toutes les clés de la mosquée et érige à l’intérieur, une chambre équipée de toilettes où il passe ses journées.

L’imam Mbaye procède également au limogeage du vice imam et de tous les muézins au motif que la mosquée est la propriété de son père.  

Les différentes médiations effectuées par les commissaires de Pikine et de Thiaroye n’ont pu régler le problème autour de cette mosquée. La preuve, a-t-on appris, au lendemain de la survenance du conflit, le maire de la ville, Abdoulaye Timbo, celui de Pikine Est, Issa Diop ainsi que le président de l’association des imams de Pikine et des notables ont tenté de rapprocher l’imam et la commission.

Mais en vain. Aucun des accords signés devant le sous-préfet et au cours d’une assemblée générale convoquée par l’imam Ass à son domicile n’a été respecté par ce dernier qui brandit son droit d’héritier pour diriger la grande mosquée de Wakinane où nous avons assisté hier à sa fermeture.

L’imam Eladji Malick Mbaye que Actunet.net  a joint sur la mesure et le différend qui l’oppose à la commission n’a pas voulu en parler.   

Actunet.net

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Dérapage de Sonko: "Quand j’ai entendu ses propos, j’ai eu vraiment froid dans le dos"

15/10/2018

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou élu maire de Vavoua en Côte d'Ivoire

15/10/2018

Le Président Mbagnick Diop "guest star" ce lundi soir de la chaine AFRICA 24

15/10/2018

Louis Camara: " C'est malheureux, mais il n'y aucune amélioration, aucune progression dans le jeu collectif de nos Lions "

15/10/2018

Municipales en Côte d'Ivoire : des résultats au compte-goutte sur fond de tensions

15/10/2018

Selon Didier Deschamps, Thierry Henry a tout pour réussir à l'AS Monaco

15/10/2018

LES LIONS À UNE VICTOIRE DE LA QUALIFICATION

15/10/2018

Dethié Fall, vice-président de Rewmi: « Macky Sall ne pèse que 30% de l’électorat

15/10/2018

Face à face Modou Lo-Balla Gaye 2 : Les larmes de Petit Mbaye qui ont ému le public

15/10/2018

Le remaniement du gouvernement français attendu dans la journée

15/10/2018