Dakarposte.com - le site des scoops et des exclusivités

L’État ferme la grande mosquée de Wakhinane

Lundi 29 Janvier 2018
ACTUALITÉ

La grande mosquée de Wakhinane dans le département de Pikine est fermée jusqu’à nouvel ordre, a appris Actunet.ne t. La mesure a été notifiée hier par le sous-préfet de Pikine Dagoudane à l’imam, Ass Mbaye et à la commission qui gère le lieu du culte.

L’État qui en a décidé ainsi, a pris cette précaution pour éviter mort d’homme dans cette mosquée où l’imam est des fidèles se mènent depuis l’année dernière, une guerre sans relâche.

Est-ce l’épilogue du conflit qui oppose depuis mai 2017, dans le département de Pikine, l’imam de la grande mosquée de Wakhinane à la commission de gestion du lieu de culte ? Hier, le sous-préfet de Pikine Dagoudane, Abdoulaye Dieng, flanqué de son adjoint, Moussa Gadio et d’une cohorte d’éléments de la police sont venus procéder à la fermeture de la mosquée.

Celle-ci était depuis plus d’une année au centre d’une tension entre l’imam et des fidèles regroupés dans une commission de gestion de la mosquée. À Wakhiane, les problèmes de la grande mosquée de Pikine Wakhinane ont commencé en 2013, au lendemain du rappel à Dieu de son premier imam, Ibrahima Mbaye.

Elhadji Malick Mbaye, dit Ass, en tant que fils de l’imam disparu, s » Autoproclame imam et remplace son père. Mais si pour la fonction, il ya pas eu à redire, à la grande mosquée de Wakhinane, c’est sa gestion qui a posé problème en ce sens qu’elle oppose l’imam à des fidèles.

En mai 2017, précisément le 7 du mois, une commission est créée pour gérer le lieu de culte. Elle dénie à l’imam Ass le droit de procéder à des quêtes au nom de la mosquée et de prendre des sommes à l’occasion des mariages. Mais c’est sans compter avec ce dernier qui change dès le lendemain, toutes les clés de la mosquée et érige à l’intérieur, une chambre équipée de toilettes où il passe ses journées.

L’imam Mbaye procède également au limogeage du vice imam et de tous les muézins au motif que la mosquée est la propriété de son père.  

Les différentes médiations effectuées par les commissaires de Pikine et de Thiaroye n’ont pu régler le problème autour de cette mosquée. La preuve, a-t-on appris, au lendemain de la survenance du conflit, le maire de la ville, Abdoulaye Timbo, celui de Pikine Est, Issa Diop ainsi que le président de l’association des imams de Pikine et des notables ont tenté de rapprocher l’imam et la commission.

Mais en vain. Aucun des accords signés devant le sous-préfet et au cours d’une assemblée générale convoquée par l’imam Ass à son domicile n’a été respecté par ce dernier qui brandit son droit d’héritier pour diriger la grande mosquée de Wakinane où nous avons assisté hier à sa fermeture.

L’imam Eladji Malick Mbaye que Actunet.net  a joint sur la mesure et le différend qui l’oppose à la commission n’a pas voulu en parler.   

Actunet.net

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

En quête de contrats et d'alliés, Mohammed ben Salmane entame une tournée en Asie

17/02/2019

Alexandre Benalla porte plainte après la diffusion d'enregistrements par Mediapart

17/02/2019

Mozambique- Le fils de l’ex-président arrêté

17/02/2019

Présidentielle nigériane: le duel des dinosaures

11/02/2019

Accident de Sicap : Mously Mbaye est finalement décédée

11/02/2019

Présidence de l'Union africaine: après Paul Kagame, voilà Abdel Fattah al-Siss

11/02/2019

Affaire 94 milliards: Les députés convoqués ce vendredi

13/02/2019

Grave accident à Thiès : Une élève, K. Dieng âgée de 18 ans, meurt sur le coup, la tête écrasée par un camion

15/02/2019

50 millions de la Fondation « Servir le Sénégal » aux mosquées de la Patte- d’oie : « Aucune consigne de vote en faveur du Président » (Association des musulmans)

13/02/2019

Gorom : Un camion écrase mortellement un enfant de 6 ans

13/02/2019