Dakarposte.com - Le site des scoops

La présidence d'Abdel Fattah al-Sissi prolongée

La révision constitutionnelle prolongeant la présidence d'Abdel Fatah al-Sissi a été approuvée à 88,83% par référendum, selon la commission électorale.

ACTUALITÉ

La révision constitutionnelle controversée permettant la prolongation de la présidence d'Abdel Fattah al-Sissi, et qui renforce ses pouvoirs et ceux de l'armée, a été approuvée par référendum à 88,83 %, a annoncé mardi 23 avril l'Autorité nationale égyptienne des élections.

Le président de cet organisme, Lachine Ibrahim, a précisé lors d'une conférence de presse au Caire, que 11,17% des électeurs se sont prononcés contre cette réforme et que le taux de participation a atteint 44,33%.

Lachine Ibrahim a également insisté sur le caractère "démocratique" du scrutin. Mais le référendum a été organisé en un temps record, quatre jours après un vote au parlement, et sans véritable débat de fond sur les enjeux de la réforme.

L'opposition et les ONG de défense des droits de l'homme, qui ont dénoncé un renforcement de "l'autoritarisme" du régime, ont été écartées des grands médias, tous étroitement contrôlés par l'Etat. Les soutiens de Sissi considèrent en revanche que les changements proposés sont indispensables pour que le président puisse parvenir à boucler des projets de développement majeurs ainsi que les réformes économiques.

Un mandat de quatre à six ans

La réforme permet en effet de faire passer le deuxième mandat d'Abdel Fattah al-Sissi de quatre à six ans, portant son terme à 2024. Ce dernier pourrait ensuite se représenter en 2024 pour un troisième mandat, ce qui le reconduirait au pouvoir jusqu'en 2030.

Au-delà de la prolongation de sa présidence, la révision constitutionnelle permet d'accroître son contrôle sur le système judiciaire. Elle octroie également un pouvoir politique à l'armée, pilier du régime d'Abdel Fattah al-Sissi.

L'ex-maréchal Sissi a été élu président en 2014 avec 96,9 % des voix, un an après avoir renversé avec l'armée, à la faveur d'un mouvement populaire, le président islamiste Mohamed Morsi. Il a été réélu en 2018 à 97,08 %.
Mamadou Ndiaye

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Dernière minute: La démolition du marché Sandaga reportée après la Tabaski.

03/07/2020

Brigade de Mbao : Enquête pour homicide involontaire après le décès du voleur chez Eumeu Sène, des personnes arrêtées.

03/07/2020

Le voleur de la Range Rover de Eumeu Séne décéde...

03/07/2020

Irène Mingasson : "Le Sénégal n'est pas concerné par la fermeture de l'espace Shengen"

03/07/2020

Remaniement annoncé : Toubab Diop menace les ministres “escrocs” qui publient de fausses listes

03/07/2020

Mauritanie : 38 techniciens supérieurs sénégalais rapatriés

03/07/2020

Élève testé positif à Diourbel : Sa famille rejette toute contamination

03/07/2020

Situation alarmante dans plusieurs prisons du pays : Grabuge à Diourbel et Koutal, plus d’une dizaine de blessés signalés au Camp Pénal

03/07/2020

Horreur à Coki : Mor Sylla tué par le tracteur qu'il conduisait

03/07/2020

Affaire Cbao : Abdoul Mbaye invite Bocar Samba Dièye à une confrontation

03/07/2020