Dakarposte.com - Le site des scoops

Le SYNPICS se réjouit de "l'arrêt des poursuites" contre les journalistes Khalil Diémé, Abdoulaye Faye et Youssou Mine

ACTUALITÉ

Le SYNPICS se réjouit de "l'arrêt des poursuites" contre les journalistes Khalil Diémé, Abdoulaye Faye et Youssou Mine
Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS), s'est prononcé sur les affaires des journalistes Ibrahima Khalil DIEME, Abdoulaye Faye et Youssouf Mine convoqués à la police suite à une publication d'un article sur la gestion du ministère de l'environnement et du développement durable et des ‘’chroniqueurs judiciaires . 

S'agissant de l’affaire de diffamation présumée opposant le Dage et le Sg du ministère de l’environnement et des journalistes, "le Synpics se félicite de l’issue heureuse qui a consisté au désistement de la partie plaignante. Le Synpics salue l’implication personnelle du ministre de l’environnement  et du développement durable qui a contribué à cette solution. "   
 
Il en est de même pour l’affaire dite des ‘’chroniqueurs judiciaires’’. Informé de la situation, le Synpics a pris sur lui en rapport avec le président de l’association des chroniqueurs judiciaires de prendre contact avec les autorités judiciaires. "Le ministre de la justice a de suite donné les instructions pour que cette entrave à la liberté du travail du journaliste soit levée et nous a déclaré que ‘’rien ne peut justifier une pareille décision’’. Le président de l’association des chroniqueurs judiciaires par ailleurs membre du BEN du Synpics a diligenté avec les membres du bureau de l’association la levée de cette décision inique", précise le communiqué du syndicat des journalistes..
 
- Pour ce qui est de la sortie médiatique de Sedima, le Synpics s’en remet à la déclaration du Cored. Au delà, le Synpics demande aux organes de presse de veiller à la crédibilité de leurs équipes rédactionnelles, en veillant à préciser au public, la nature commerciale de toute production médiatique. Il est malheureux de constater que seul le groupe E Media a précisé à l’endroit du public qu’il s’agissait d’un publireportage. 
 
 
 
"Sans verser dans le paternalisme, il nous semble important de rappeler à tous que le contexte actuel appelle de notre part plus de Rigueur, de Vigilance et de Solidarité. "
 
Enfin, s'adressant aux médias en ligne, le Synpics rappelle que les mêmes règles qui s'imposent aux médias classiques leur sont opposables et les invite à faire preuve de plus de rigueur dans l’exercice de leur mission de service public de l’information.

"Informer juste et vrai, endosser la pleine responsabilité du journaliste tout en jouissant des privilèges qu'offre la pratique du métier, notamment les régimes de Libertés et de Protection, doivent plus que jamais être notre Credo" conclu le communiqué.


Le Synpics tient à rappeler aux différents protagonistes, notamment aux journalistes de privilégier les principes de base de ce noble métier et de ne céder à aucune collusion autre qu'avec le public, destinataire du travail journalistique. 

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Vive tension à Tobène : 7 individus dont 3 chefs de village arrêtés par la gendarmerie

12/08/2020

Nominations au sein de la Police : jeu de chaises musicales et nouvelles créations

12/08/2020

Décès de El Hadji Amadou Sèye, ancien Animateur de l'émission "Xeew Xeew Dëmb" à la Rts1

12/08/2020

MACKY SALL ENGAGE LE CHANTIER DES PORTS ET AÉROPORTS

12/08/2020

Guédiawaye: Un trafiquant de faux billets tombe

12/08/2020

CORONAVIRUS - PRÉAVIS DE GRÈVE DU PERSONNEL DU CTE DE L’HÔPITAL LE DANTEC

12/08/2020

Plus de visa de travail pour les États-Unis avant 2021: des Français inquiets

12/08/2020

EXAMENS : A MATAM, LE GOUVERNEUR INSISTE SUR L’OBSERVANCE DES MESURES BARRIÈRES CONTRE LA COVID-19

12/08/2020

Sadio Mane conjugue son futur au Liverpool ( Medias)

12/08/2020

Covid-19 : 2 500 nouveaux cas en France, Paris ajoute 16 pays à sa liste écarlate

12/08/2020