Macky Sall répond encore à Idrissa Seck sur les accords Sénégal-Mauritanie 09 février 2018

ACTUALITÉ

Macky Sall répond encore à Idrissa Seck sur les accords Sénégal-Mauritanie 09 février 2018
Le Conseil des ministres réuni par Président Macky Sall, le mercredi 28 février à 10 h, au Palais de la République, a examiné et adopté au titre des textes législatifs et réglementaires, le projet de loi autorisant le Président de la République à ratifier l’Accord de Coopération inter-Etats portant sur le développement et l’exploitation des réservoirs du champ Grand Tortue/Ahmeyim entre la République du Sénégal et la République islamique de la Mauritanie, signé le 09 février 2018 à Nouakchott.
  
Cet accord avait défrayé la chronique avec les passes d’armes par presse interposée, entre idrissa Seck et Macky Sall, sans oublier Ismaïla Madior Fall. 
  
Le leader de Rewmu avait ainsi écrit une lettre ouverte au Président Macky Sall, en exigeant la publication de l’accord. Accueillant son homologue Geoge Weah en visite amicale au Sénégal, le président de la République, Macky Sall avait répliqué pour clore le débat sur l’accord signé récemment entre le Sénégal et la Mauritanie. 
  
« On s’enferme dans son bureau, on signe en catimini des contrats pétroliers à son frère, contre tout bon sens et contre le respect de la Constitution et de la loi sénégalaise, on lui permet de céder ses droits et titres à des milliards de F Cfa qui échappent au peuple sénégalais et on se met devant la télévision pour dire à quelqu’un qui a été son patron dans l’Etat et dans la politique, qu’il ne comprend pas comment ça marche, ce n’est pas sérieux », avait dernièrement déclaré Idrissa Seck, faisant allusion à l’affaire Pétro-Tim et la réponse de Macky Sall lors de sa conférence de presse conjointe avec le président libérien Georges Weah. 
  
De son côté, Ismaila Madior Fall y avait mis son grain de sel, en répondant à Idrissa Seck en ces termes : « Ce qu’il (Ndlr : Idrissa Seck) dit sur les traités de commerce n’est pas applicable aux accords portant sur les hydrocarbures comme cet accord « d’utilisation ». Les signatures en catimini sont impossibles pour les traités importants soumis à ratification comme celui-là. On peut comprendre qu’Idrissa Seck interprète mal la Constitution », avait déclaré le ministre de la Justice Ismaila Madior Fall au quotidien le Soleil. 
  
E tout cas, ce projet de loi autorisant le Président de la République va donc permettre la ratification officielle de l’Accord de Coopération inter-Etats portant sur le développement et l’exploitation des réservoirs du champ Grand Tortue/Ahmeyim entre la République du Sénégal et la République islamique de la Mauritanie, qui, rappelons-le, a été signé le 09 février 2018 à Nouakchott…quelques jours après les garde-côtes mauritaniens ont abattu un pêcheur originaire de Guet-Ndar (Saint Louis). 
Amidou Kane

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

TER- La réaction du Macky SALL après sa visite de chantier

16/06/2019

Le journaliste Pape Birame Bigué Ndiaye s'est finalement marié avec...

16/06/2019

Mohamed Seck, photographe à la Primature, endeuillé...

15/06/2019

MATAM : INSTALLATION DU NOUVEAU GOUVERNEUR

15/06/2019

La vérité sur l'assaut des conducteurs de moto Jakarta...Plusieurs blessés notés... De l'électricité plane encore à Koungheul...

15/06/2019

Tarifs douaniers : Les commerçants menacent d’initier « Sénégal pays mort »

15/06/2019

Les dix stars africaines à surveiller pendant la CAN-2019

15/06/2019

Dernière minute: Le général Paul Ndiaye nommé !

15/06/2019

URGENT - Manifestation à KOUNGHEUL (Kaffrine): La gendarmerie Nationale saccagée !

15/06/2019

UGB : UN ÉTUDIANT DÉCOUVRE DES DÉBRIS DE LAME DANS DU PAIN

15/06/2019