Dakarposte.com - Le site des scoops


Dakarposte.com



Ngaka Blindé se défend sur l'affaire des faux billets: « J'ai avait photocopié les billets pour les besoins d’un tournage de clip vidéo… »

Rédigé par Dakarposte le Mercredi 20 Décembre 2017 à 10:22

Ngaka Blindé se défend sur l'affaire des faux billets: « J'ai avait photocopié les billets pour les besoins d’un tournage de clip vidéo… »
Ayant des suspicions, le policier s’est approché de la voiture et a décidé de faire une vérification. C’est ainsi qu’il a retrouvé une enveloppe contenant la somme de 5 millions 270 mille FCFA répartie entre des fausses coupures de billets de 5000 et 10 000 FCFA. Des billets qui, même à l’œil nu, s’avèrent être des faux billets. Pas de justifications ni d’explications permises, les limiers les ont arrêtés tous et conduits directement dans les locaux du commissariat.

Une fois sur place, le jeune rappeur passe aux aveux. Il avoue que les 5 millions 270 millions FCFA étaient des faux billets de banque. Et pour davantage se dédouaner, il argue devant les enquêteurs de la police des Parcelles Assainies qu’il avait photocopié lesdits billets pour les besoins d’un tournage de clip vidéo. Un tournage donc qui a nécessité la photocopie de ces billets de banque.

 D’où leur rencontre à Diamalaye où ils s’apprêtaient à rallier Saly (Mbour). Mieux, il indique aux limiers, là où se trouvait la machine de confection de faux billets de banque. Sans perdre de temps, les limiers se rendent chez Khadim Thiam à Sham. Sur place, en l’absence de ce dernier, ils découvrent une machine de confection de faux billets et une somme 650.000 francs CFA toujours en faux billets de banque.

commissariat de la police des Parcelles Assainies n’ont pas beaucoup d’efforts pour retrouver le complice de ‘’Ngaka’’. Apres une rude journée orchestré par des vas et viens des familles, amis et fans du jeune rappeur soit pour amener de la nourriture ou réconforter le jeune rappeur, Khadim Thiam en compagnie de sa maman se présentent au commissariat des Parcelles Assainies.

Apres un court entretien avec le commissaire pour justifier la présence de la machine de confection de faux billets de banque, Khadim rejoint son ami ‘’Ngaka’’. Dans la cellule du commissariat des Parcelles Assainies, il sera maintenant question de 5 ‘’Ngaka’’ écroués, dont une fille, en attendant leur déferrement.
senenews.com
Notez










Inscription à la newsletter











Vidéos & images