Dakarposte.com - Le site des scoops
Dakarposte.com

Tension dans le pays : Macky ne baisse pas la garde

Rédigé par Dakarposte le Jeudi 8 Juin 2023 à 10:49

Le chef de l’Etat condamne fermement les dernières violentes manifestations qui ont secoué le pays après le verdict de la Chambre criminelle de Dakar contre Ousmane Sonko dans son procès contre l’ex-masseuse Adji Sarr. Tout en saluant le professionnalisme des Fds, le président de la République a demandé au gouvernement, la préparation d’un mémorandum sur ces évènements malheureux, ainsi que la production d’un bilan sur les pertes économiques et sociales que ceux-ci ont entraîné.


Tension dans le pays : Macky ne baisse pas la garde
Le chef de l’Etat a réservé au gouvernement sa première réaction, à la suite des violentes manifestations qui ont suivi le verdict de l’affaire Sweet Beauté, qui s’est soldé par la condamnation du leader du parti Pastef à 2 ans de prison ferme et le paiement par ce dernier à l’ex-masseuse Adji Sarr d’une somme de 20 millions de francs à titre de dommages et intérêts. Hier, donc, la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres a servi de tribune au Président Macky Sall pour évoquer les récents évènements malheureux qui ont secoué le pays et qui ont coûté la vie à 16 de nos compatriotes et causé d’importants dégâts matériels.

Il a, à ce sujet, «condamné fermement ces agressions caractérisées extrêmement graves contre l’Etat, la République et ses institutions, et contre la Nation sénégalaise à travers des violences humaines, des actes de saccage contre des biens publics et privés et des cyber-attaques contre des sites stratégiques du gouvernement et des services publics vitaux dont l’objectif était sans aucun doute de semer la terreur et de mettre à l’arrêt notre pays», souligne le communiqué du Conseil des ministres.

Ce qui amène le Président Macky Sall à rappeler «au gouvernement, l’impérative nécessité de protéger notre République et de préserver notre Nation face aux attaques qui sont devenues récurrentes et multiformes visant la paralysie de notre économie», la mise à mal de l’image de marque de référence de notre pays, le Sénégal, qui demeure, avant tout, une grande démocratie.

Face à la gravité des faits, le Président Sall a réaffirmé «sa détermination àà protéger la Nation, l’Etat, la République, ses valeurs et ses fondements. Il a cet effet ordonné l’ouverture d’enquêtes judiciaires immédiates et systématiques pour faire la lumière sur les responsabilités liées à ces évènements».

Le chef de l’Etat a aussi saisi l’occasion pour demander au gouvernement la préparation d’«un mémorandum complet sur les décès, actes de vandalisme et défiance vis-à-vis de l’Etat perpétrés à l’occasion de ces manifestations», ainsi qu’un «bilan exhaustif des pertes économiques et des dégâts matériels causés, pour avoir une évaluation exacte des préjudices subis».

Devant les membres du gouvernement, le Président Macky Sall n’a pas manqué de tenir des assurances. Et celles-ci concernent «nos compatriotes et les hôtes étrangers qui vivent parmi nous» et portent «sur les dispositions prises pour préserver la stabilité du pays et la sécurité des personnes et des biens.
Par ailleurs, le président de la République a demandé au gouvernement de prendre toutes les dispositions nécessaires pour assister les familles des victimes, ainsi que les personnes et les entités ayant subi des préjudices».

Il salue le professionnalisme des Fds
Le Conseil d’hier a aussi permis au président de la République de «saluer le professionnalisme remarquable et la posture républicaine efficace des Forces de défense et de sécurité qui ont permis de maîtriser, malgré tout, la violence sans précédent des attaques malveillantes, et d’arrêter les actes de vandalisme et de grand banditisme relevés».

Il a tenu à réaffirmer son ouverture au dialogue et à la concertation avec toutes les forces vives de la Nation dans le respect de l’Etat de Droit et de notre commune volonté de vivre ensemble dans la paix, la stabilité et la solidarité, en rappelant «son message à la cérémonie de lancement du Dialogue national le mercredi 31 mai 2023».

Le Président Sall s’est, auparavant, à l’entame de sa communication, incliné devant «la mémoire des personnes décédées lors des incidents graves notés ces derniers jours dans les régions de Dakar et de Ziguinchor». Ce qui a amené le Président Sall à «présenter ses condoléances attristées à la Nation et aux familles des victimes et les a assurées du soutien et de la présence de l’Etat à leurs côtés».

Poursuivant, il soutient : «Je voudrais, à cette occasion, vous demander de vous lever pour observer une minute de silence et de prière. Je souhaite en même temps un prompt rétablissement aux blessés.»

Par ailleurs, revenant sur le lancement du Dialogue national, le Président Macky Sall s’est réjoui «de la qualité des messages responsables et constructifs délivrés par les intervenants lors de cette importante rencontre d’échanges et de propositions de renforcement de l’Etat de Droit et d’amélioration de notre système électoral et politique, de notre situation économique et sociale, dans la dynamique des performances du Plan Sénégal émergent (Pse) lancé en 2014».




























Le Quotidien



Inscription à la newsletter






Vidéos & images