Dakarposte.com - Le site des scoops


Dakarposte.com



Trafic de visas: des escrocs "frappent" le patron du MDES

Rédigé par Dakarposte le Samedi 9 Décembre 2017 à 11:32

Trafic de visas: des escrocs "frappent" le patron du MDES
Rewmi Fm et son propriétaire Mbagnick Diop ont été victimes d’une redoutable bande d’escrocs comprenant un ex-employé du groupe, un animateur de ladite radio, deux rappeurs et une dame qui officie à Promo Consulting. 

Les délinquants sont des as du trafic de visas qui faisaient croire à leurs cibles qu’ils pouvaient les aider à assister à l’édition 2017 de Bercy.   Tout a débuté quand, à la date du 07 novembre passé, Mbagnick Diop a reçu un appel de l’adjointe au consul de France au Sénégal, pour complément d’enquête, suite à une demande de visa formulée par l’organe de presse  Rewmi  Fm. Et ce, sur la base d’un dossier déposé le 3 novembre 2017  au profit M. Samb et A. Sadio. Après vérification, il ressort que les nommés sont inconnus du fichier du personnel de Promo Consulting. Quant à M. Samb, il a été licencié depuis 2 ans. Leur subterfuge a consisté à imiter la signature de Mbagnick Diop et à confectionner un cachet identique à celui du groupe de presse. 

Interrogations des prévenus 
 A la Division des investigations criminelles, le communicateur traditionnel M. Samb, marié et père de 5 enfants, ex animateur de la radio,  a déclaré qu’il a voulu trouver un visa pour aller à Bercy. Il s’en est ouvert au Dj qui lui a demandé de lui remettre les ordres de mission de ses précédentes couvertures. En contrepartie, il lui a remis une somme de 10 mille CFA. Les documents ont étés remis à A. Ndiaye, coordinatrice des activités organisées  par Mbagnick Diop, qui a intégré Promo Consulting en 2008. Quant au rappeur, il a déclaré qu’il était un simple intermédiaire qui devait trouver des personnes désirant se rendre à Paris pour le concert de Bercy. C’est ainsi qu’il a contacté son ami avec qui il partage la scène musicale.   

 Des sommes de 3 millions 500 mille demandées 
La partie civile a  remis son passeport  sur demande d’un des mis en cause avec qui elle s’est retrouvée à l’ambassade pour une demande de visa qui a été refusée par la suite. 
Ils seront  tous attraits devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour les faits de faux et usage de faux en écritures privées, escroquerie, tentative d’escroquerie  et complicité.  

 

exclusif.net
Notez










Inscription à la newsletter











Vidéos & images