Dakarposte.com - Le site des scoops


Dakarposte.com



Traitement Des Chauffeurs À L’AIBD : Les Travailleurs De Dakar Dem Dikk Dénoncent Une Discrimination

Rédigé par Dakarposte le Samedi 16 Décembre 2017 à 16:00

Traitement Des Chauffeurs À L’AIBD : Les Travailleurs De Dakar Dem Dikk Dénoncent Une Discrimination
L’Union démocratique des travailleurs de Dakar Dem Dikk (Ddd) est très remontée contre sa direction générale.
En point de presse, hier, Mamadou Goudiaby et ses camarades ont dénoncé une discrimination concernant le traitement du personnel en charge du transport des voyageurs à l’Aibd.
«Nous avons tenu cette rencontre pour dénoncer le traitement discriminatoire des travailleurs de Dakar Dem Dikk (Ddd) et le redressement des salaires. Les dispositions légales qui nous régissent ont statué pour créer une équité dans le traitement des salariés. Or ce que nous constatons, c’est que pour les mêmes tâches et le même environnement professionnel, des conducteurs et des receveurs sont classés dans des catégories différentes à l’Aibd», martèle le secrétaire général de l’Union des travailleurs de Dakar Dem Dikk (Ddd), Mamadou Goudiaby, hier, lors d’un point de presse. Pour M. Goudiaby, «quand vous êtes receveur des lignes des voyageurs en avion, vous avez une promotion. Et quand il s’agit des travailleurs qui transportent les Sénégalais pour aller accueillir des proches à l’Aibd vous ne bénéficiez pas de cet avantage». Or, avance-t-il, le nombre de kilomètres que font les agents de Sénégal Dem Dikk, c’est le même nombre de kilomètres que font tous les receveurs des deux catégories. «Nous voulons que le traitement soit égal et qu’il y ait un seul réseau à l’Aibd. Aujourd’hui, ceux qui sont laissés en rade, ce sont les agents qui ont fait plus de 10 ans de carrière à Dakar Dem Dikk. Ils ont amené des gens qu’ils ont parachutés pour leur donner des promotions», peste-t-il.
Selon lui, de 2015 à 2017, un budget de l’ordre  de 30 voire 50 millions de F Cfa, donc autour de 100 millions de F Cfa a servi d’assurance pour les cadres. Et, pire encore, d’après lui, ce sont ceux qui sont les plus nantis qui en ont bénéficié. Au moment où souligne-t-il, la direction générale peine à rembourser l’Institution de prévoyance maladie (Ipm), dont la somme est évaluée à 387 millions de F Cfa, alors qu’elle a déjà encaissé un milliard de F Cfa de la vente de terrains du dépôt de Ouakam.
A l’en croire, pour tout recrutement au niveau de l’administration, la direction signe des Contrats à durée indéterminée (Cdi) pour embaucher directement. Mais pour le réseau, la technique, la sécurité et autres prestataires, elle signe des Contrats à durée déterminée (Cdd) ou de prestataire. Ce qui de son avis, est contraire au règlement intérieur de Ddd qui stipule : «Est embauché celui qui a un essai concluant, pas un Cdd concluant».
S’agissant aussi du redressement des salaires des travailleurs, le syndicaliste y voit une politique de deux poids deux mesures. «Le Dg a opéré, sans même nous consulter, des redressements de salaires pour les cadres. Au même moment, depuis un an ceux qui ont les maigres salaires attendent toujours», dénonce-t-il.
Mamadou Samba BARRY - walfnet
Notez











Inscription à la newsletter











Vidéos & images