Un sixième corps retrouvé sous les décombres des immeubles effondrés à Marseille

Les secours ont découvert mercredi matin deux nouveaux corps dans les décombres des immeubles vétustes qui se sont effondrés dans le centre de Marseille lundi. Le bilan humain de ce drame se monte désormais à six morts.

ACTUALITÉ

Alors que plusieurs personnes restent portées disparues, le corps de deux nouvelles victimes ont été dégagé, tôt mercredi 7 novembre, des décombres des immeubles vétustes qui se sont effondrés lundi dans le centre de Marseille, a annoncé le procureur Xavier Tarabeux.

Le corps de la première victime a été dégagé vers 6 h par les marins-pompiers, qui ont œuvré toute la nuit sur un "chantier dangereux nécessitant des précautions redoublées", selon les autorités. Celui de la deuxième a été découvert vers midi.

Les recherches pour retrouver d'éventuels survivants ont continué toute la nuit, après l'effondrement lundi de plusieurs immeubles vétustes du quartier populaire de Noailles, une catastrophe qui a fait au moins cinq morts. Les corps de quatre autres victimes, deux hommes et deux femmes, avaient déjà été retrouvés par les secours mardi. Dans la soirée, les corps n'avaient pas encore pu être identifiés.

Les opérations de secours difficiles

Les autorités avaient évoqué dès lundi le chiffre de "cinq à huit personnes" qui pourraient avoir été ensevelies sous les gravats. Trois autres personnes au moins sont encore potentiellement coincées sous les décombres, selon le procureur de la République mercredi, qui a ouvert une enquête pour "homicides et blessures volontaires" confiée à cinq juges du pôle accidents collectifs.

"Très, très vraisemblablement cinq personnes", ainsi que "trois visiteurs" se trouvaient dans l'un des immeubles effondrés, au numéro 65 rue d'Aubagne, a précisé mardi soir le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux, alors que les chances de retrouver des survivants s'amenuisent avec le temps.

Les marins-pompiers estiment à une semaine le temps nécessaire pour déblayer à la main ou de manière mécanique les tonnes de gravats restants sur un chantier jugé dangereux par les secours en raison notamment des pluies de ces derniers jours et de la fragilisation des autres immeubles de ce quartier populaire.
Mamadou Ndiaye

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Le célèbre Lahat Ndiaye a été reçu par le Pr Macky Sall

05/06/2016

Distinction - Serigne Diagne, Dirpub de dakaractu cité parmi les 50 jeunes qui font bouger le Sénégal

16/05/2019

[Enquête express] Les non-dits de la grâce présidentielle

15/05/2019

L'usage de Facebook Live restreint

15/05/2019

Affaire de son passeport diplomatique saisi à l'aéroport : Lamine Faye dit ce qui s'est "réellement" passé

12/05/2019

Comment Karim Wade manipule son père

11/05/2019

Bilan de l'incendie de Sandaga : Une personne incommodée par les fumées évacuée... Une vingtaine de cantines calcinées

11/05/2019

​L’entrée en matière très... Saleh de Mahmoud

11/05/2019

Khazri, Pépé et Sarr finalistes du Prix Marc-Vivien Foé 2019

11/05/2019

Voyage du 14 mai : le président Macky Sall ralliera Paris à bord d’un vol régulier d’Air Sénégal

11/05/2019