Aibd – Un bébé voit le jour en plein vol …

Vendredi 22 Décembre 2017
ACTUALITÉ



Le premier vol de Corsair en partance de l’aéroport international Blaise Diagne (Aibd) de Diass pour Paris a été marqué par un fait inédit : la naissance d’une petite fille en plein vol.

 

Pour une première, c’est une réussite. Quelques heures seulement après la naissance officielle de l’aéroport international Blaise Diagne (Aibd), le premier vol de Corsair en direction de Paris, identifié CRL 954, a été le théâtre d’un fait inédit. L’habitacle de l’Airbus A 330 a été transformé en salle d’accouchement. Oui, une naissance à bord. En plein vol ! « Nous venions de quitter le tarmac du nouvel aéroport Blaise Diagne. Après une heure de vol, mon équipe m’a informé qu’une jeune femme se plaignait de douleurs abdominales répétitives », raconte, à Paris, Philippe Latorre, le chef de cabine. Il a sous sa responsabilité une dizaine d’hôtesses de l’air. « Quelques instants après mon arrivée, la jeune dame a perdu les eaux », poursuit Philippe Latorre. Et là, le doute n’était plus permis. L’équipe était en train d’assister à un accouchement en plein vol.

 

Très rapidement la panique a laissé place à la mise en place du dispositif recommandé par la compagnie en pareille circonstance. Une salle d’accouchement de fortune est donc improvisée : les médicaments et le matériel médical prévus dans les avions en pareils cas sont réquisitionnés, des serviettes ont été mises au sol.
Pendant ce temps-là, une annonce importante est faite en cabine : Y a-t-il un médecin dans l’avion ? « A notre grande surprise, c’est un gynécologue sénégalais qui s’est présenté à nous », souffle comme un ouf de soulagement le chef de cabine qui avait encore du mal à croire à la chance de compter un spécialiste de la naissance parmi les voyageurs. A partir de ce moment, c’est comme s’il y avait un alignement des planètes pour la naissance du bébé. « Les dieux de l’aviation étaient avec nous », se réjouit M. Latorre. Tout s’est bien déroulé. Il n’y a pas eu besoin de césarienne ou d’autres opérations complexes. Le matériel était disponible, les médicaments également et, mieux encore, les conditions de vol étaient excellentes : il n’y a pas eu de secousses ni de zones de turbulence ». Ainsi, 45 minutes après la perte des eaux, la passagère a donné naissance à une petite fille.

C’est une jeune maman de « 28 ans, ingénieure en génie civil qui allait rendre visite à sa sœur installée à Paris », nous informe-t-on à Corsair Paris où l’on nous précise qu’elle ne désire pas entrer en contact directement avec la presse.

Actunet.net

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Vidéo – Mamadou Goumbala: « même si Macky Sall vole la Présidentielle, il va perdre »

23/09/2018

4 enfants morts à Kanel : Les précisions du Directeur de la prévention

23/09/2018

DÉCÈS DE BRUNO DIATTA : Message de condoléances de Madame Aminata Tall, Présidente du conseil économique social et environnemental du Sénégal

23/09/2018

L'hommage du ministre de la Culture à Bruno Diatta

23/09/2018

Pour avoir loyalement servi le Sénégal 40 ans durant, feu Bruno Diatta mérite...

23/09/2018

"Touba est devenu le lieu de tous les trafics" [Audio]

23/09/2018

Notre consoeur Keudi Fall de Libération a succombé à...

23/09/2018

RDC: au moins 18 morts dans une attaque attribuée au « terrorisme » du groupe armée ADF

23/09/2018

Sondage: quelle note attribuez-vous à Macky Sall après 7 ans au pouvoir?

23/09/2018

"Le syndrome Karim guette Macky et Aliou Sall" (Me Babou)

23/09/2018