Aly Ngouille Ndiaye: « Toutes les cartes d’identité ont été confectionnées et nous sommes à 92% de retrait »

ACTUALITÉ

Aly Ngouille Ndiaye: « Toutes les cartes d’identité ont été confectionnées et nous sommes à 92% de retrait »
Alors que des milliers de Sénégalais continuent de poireauter dans les commissions d’enregistrement à la recherche de leurs cartes biométriques Cedeao qu’ils ont déposé pour certains de plus d’un an, le ministre de l’Intérieur assure que près de la totalité des cartes ont été produites et remises aux ayants-droit. 

« Au 29 juillet 2017, nous avions eu 6,229 millions d’électeurs inscrits. C’est vrai qu’on n’avait pas produit toutes les cartes, mais avant le 31 juillet 2017, on avait produit effectivement près de 5,200 millions de cartes d’électeurs. Mieux, près de 4,2 millions de cartes d’électeurs ont été distribuées, c’est-à-dire récupérés par leurs titulaires, soit un taux de retrait de 83%. Donc, plus que l’objectif qui était visé par la loi. Depuis lors, les élections se sont tenues en juillet. En août, septembre, jusque vers la mi-octobre, on a fini d’imprimer toutes les cartes qui était en instance et qui étaient dans le fichier électoral », a expliqué Aly Ngouille en entretien avec « L’Observateur », paru ce samedi. 

«Toutes les cartes sont produites. Quand on a fait le dernier sur la situation, il restait dans les bureaux vote environ 570 milles cartes sur les 6,200 millions de cartes. Ce qui équivaut à près de 92% de taux de retrait », insiste le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique. 

Quid des Sénégalais n’ont toujours pas vu leurs cartes d’identité biométrique ? Aly Ngouille embraie : « Nous avions un fichier d’environ 6,2 millions d'électeurs. Mais il y a 113 mille personnes dont les dossiers sont acheminés au ministère de l’Intérieur, au moment où le fichier a été clôturé. On avait différentes possibilités pour traiter ces cas, avant même qu’on ne parle de l’audit du fichier. La première possibilité, c’était de les déverser dans le fichier et d’éditer leurs cartes. Mais on allait se retrouver avec un fichier gonflé. Maintenant, on a alors décidé de soumettre ces cas au Cadre de concertation. Les auditeurs n’ont pas d’objection sur ces cas qui pourraient être réservés dans le fichier, une fois les listes rouvertes à partir du 1er mars ».

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Reportage de la BBC sur le pétrole: La chambre africaine de l'énergie parle d'une "obsession de ternir l'image du Président Macky Sall" et prend la défense de l'industrie pétrolière

17/06/2019

Salon du Bourget : Boeing en retrait, Airbus présente un nouvel avion

17/06/2019

Affaire Petrotim- Pierre Goudiaby Atepa attendu jeudi prochain à la BAG, Samuel Sarr annoncé...

17/06/2019

Paris : scandale à 10 milliards $ au Sénégal, Le président du conseil d'administration de l'Itie dément le gouvernement.

17/06/2019

Les Haratines, descendants d'esclaves toujours discriminés en Mauritanie

17/06/2019

L'ancien président égyptien Mohamed Morsi est mort lors d'une audience au tribunal

17/06/2019

Un attentat suicide fait au moins 30 morts au Nigeria

17/06/2019

Affaire Petro Tim: l’Ams maintient son soutien à Aliou Sall

17/06/2019

Propos injurieux sur Serigne Touba: Le marabout Samba Touré risque 3 mois de prison

17/06/2019

Sytjust: Me Malick Boun Aya Diop réélu pour 5 ans

17/06/2019