Dakarposte.com - Le site des scoops et des exclusivités

Bilan Du Chavirement Au Large Des Iles De La Madeleine : C’est La Valse Des Chiffres

Des doutes planent sur le nombre de victimes révélé par les autorités, à la suite du drame causé par le chavirement d’une pirogue à l’Ilot Sarpan des Madeleines. Les chiffres officiels fournis font l’objet de contestations de part et d’autre. Des enquêtes sont simultanément ouvertes pour situer les responsabilités.

ACTUALITÉ

Bilan Du Chavirement Au Large Des Iles De La Madeleine : C’est La Valse Des Chiffres

Confusion sur les chiffres qui ont été fournis par les autorités, au sujet du chavirement de la pirogue à l’îlot Sarpan communément appelées Iles de la Madeleine. Une nébuleuse plane sur le nombre exact de victimes de ce drame survenu avant-hier. De quatre morts annoncés dont 37 blessés sur le coup, le bilan est passé à six victimes voire même plus, avec une dizaine de décès, selon certaines sources. Et toutes ces victimes sont de nationalité sénégalaise. Pendant ce temps, les autorités campent toujours sur leur position. Selon le lieutenant-colonel Michel Diatta, commandant du groupement incendie et secours n°1, les plongeurs et les deux bateaux des sapeurs-pompiers qui ont été déployés en mer, pour venir en aide aux victimes, ont réussi à les identifier. A l’en croire, 39 personnes ont été retrouvées à bord de la pirogue dont 4 corps sans vie. Il s’agit, informe-t-il, de 24 Sénégalais, 6 Français, 2 Allemands et un Bissau-Guinéen.

 

Cette thèse défendue par ce dernier ne tiendra pas longtemps puisqu’elle est aussitôt remise en cause par Babacar Niang qui conteste ce bilan. Témoin oculaire, cet habitant du Ouagou Niayes 2 déclare qu’il était sur les lieux au moment du drame. Ce qui laisse croire que «la communication des autorités est fausse». Parce que, soutient-il, les personnes sauvées ne font même pas 35 personnes. Ce qui corrobore la thèse des rumeurs soutenant que le bilan s’alourdit. «Il y a plus de quatre morts et que les autorités ont failli à leur devoir de vérité vis-à-vis des populations », déplore Babacar Niang qui a perdu son neveu dans cette tragédie. Qui poursuit : «Les autorités doivent arrêter de jouer le jeu. Elles doivent dire la vérité aux populations. Il y a beaucoup plus de morts que le nombre qu’elles ont déclaré. Le bateau contenait plus de 39 personnes».

 

Ce cinquantenaire qui s’est déplacé jusqu’à l’Hôpital Principal dénonce également les informations erronées des services de l’Etat sur cette affaire. «Il y a des parents de victimes qui sont venus et qui ne parviennent pas à avoir des informations. C’est honteux», lâche-t-il. À côté de lui, pointe Mimi Sant, une jeune française, égarée au départ, qui retrouve son souffle. Son copain et sa fille qui sont parmi les rescapés s’en sont sortis indemnes. C’est à l’hôpital qu’elle a pu découvrir qu’ils ne sont pas décédés. «On est soulagés. Ils ne sont pas en forme. On est là et on attend. On avait perdu de leurs nouvelles depuis hier soir (le jour du drame) vers 17h 30», a-t-elle déclarée.

 

Pour élucider les circonstances de ce chavirement, la Haute autorité chargée de la coordination de la sécurité maritime, de la sûreté maritime et de la protection de l’environnement marin (Hassmar) a ouvert deux enquêtes : administrative et judiciaire. Cela fait suite à la réunion tenue à l’Etat major de la Marine nationale. Des enquêtes permettront de situer toutes les responsabilités dans cette affaire qui n’a pas encore révélé tous ses secrets.

 

 




walf

 

 

Nouveau commentaire :




Enquêtes et révélations

Les fermes injonctions de Serigne Mountakha à Sokhna Aïda Diallo

21/10/2019

​Yakham Mbaye scelle le sort de Sory Kaba

21/10/2019

"Réhabilitation" de Karim Wade : Ses avocats demandent un réexamen de…

20/10/2019

Babacar Bâ : « nous n’accepterons pas que Moustapha Ka fasse l’objet d’une quelconque sanction »

20/10/2019

KOUMPENTOUM : 4 morts et 31 blessés dans un accident de la route

20/10/2019

Liban : la contestation se poursuit, des ministres chrétiens démissionnent du gouvernement

20/10/2019

Moussa Diaw : "Derrière la levée de l'immunité parlementaire de Sonko se cache une…"

20/10/2019

DERNIÈRE MINUTE- Une voiture prend feu à la sortie de Touba

19/10/2019

Khalifa Sall va parler ce lundi

19/10/2019

Moustapha Cissé Lô : "La Crei, c’est de la foutaise"

19/10/2019