Ce cadeau de nouvel an aux retraités de Mamadou Racine Sy !

ACTUALITÉ

Cette nouvelle mettra certainement du baume dans le coeur des retraités du Sénégal. En effet, l’institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES) a entamé avec le ministre des Finances des discussions devant aboutir à la mise en place d’une pension minimale dès le premier trimestre 2018, a annoncé son président, Mamadou Racine Sy. "Nous sommes en discussion avec le ministre de l’Economie pour que la pension minimale soit mise en œuvre conformément à l’engagement du chef de l’Etat lors de la conférence sociale", a-t-il déclaré lors d’une journée promotionnelle dédiée à l’IPRES, dans le cadre de la 26e édition de la Foire internationale de Dakar (FIDAK, 16-31 décembre).

Selon Mamadou Racine Sy, les discussions entamées devraient aboutir sur la mise en place d’une pension minimaleau cours du premier trimestre 2018, avec effet en janvier, pour permettre aux ayants droit de toucher "une pension minimale égale à 98% du SMIG", le Salaire minimum interprofessionnel garanti.. Il s’agit, selon lui, d’une "avancée révolutionnaire", les pensions alimentaires ayant augmenté de ’’plus de 40¨%’’ au cours de ces quatre dernières années, a affirmé le président du conseil d’administration de l’IPRES. "Je crois que quelles que soient les augmentations, les retraités, compte tenu de la reconnaissance, de la gratitude qu’on leur doit, n’auront jamais assez d’augmentation, parce que la vie est chère et ce sont eux qui tiennent encore leurs maisons", a fait valoir Mamadou Racine Sy. L’IPRES doit dans le même temps aller vers "des réformes systémiques’’, estimant qu’il temps que tous les acteurs, avec le système d’appoint actuel, "puissent s’assoir autour d’une table pour réfléchir sur l’avenir de la prévoyance sociale au Sénégal".

UN GUICHET UNIQUE POUR L’IPRES ET LA CAISSE DE SÉCURITÉ SOCIALE EN 2018 

Le président du conseil de l’administration de l’institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES), Mamadou Racine Sy, jugeant "‘inéluctable" le rapprochement entre son institution et la Caisse de sécurité sociale (CSS), a annoncé la mise en place en 2018 d’un guichet unique regroupant les deux structures. "Le rapprochement de la Caisse de sécurité sociale et de l’IPRES est inéluctable. On va vers la fusion certaine des deux institutions", a-t-il dit lors d’une journée promotionnelle à la 26e édition de la Foire internationale de Dakar (FIDAK, 16-31 décembre). Il est toutefois selon lui nécessaire de poser au préalable les jalons de ce rapprochement, dont "le plus important’’ va consister en un système d’information commun aux deux institutions. "Et aujourd’hui, je crois que nous sommes arrivés à une phase de non-retour qui s’est matérialisé par le guichet unique qui fait qu’on soit immatriculé simultanément avec le même numéro à la caisse et à l’IPRES" a-t-il expliqué. Ce système d’information "va renforcer la performance et la compétitivité de ces deux institutions’’, alors que "beaucoup d’évasions fiscales dues à l’absence de fiabilité de fichier de deux institutions se faisaient dans le temps’’, a relevé Mamadou Racine Sy. "Je pense que sans nul doute, on ira vers la création d’une Caisse de prévoyance sociale qui regroupera l’IPRES et la Caisse de sécurité sociale", a-t-il ajouté. Le patronat est le premier à militer pour la fusion de ces eux institutions, si l’on en croit M. Sy selon qui, avec le système d’information désormais à disposition, "les conditions sont réunies pour rendre cela possible". "Cette année, nous sommes sur un projet de mutualisation et d’harmonisation de nos système d’information", a pour sa part signalé le directeur des prestations familiales à la Caisse de sécurité sociale, Ibrahima Seck. Cette évolution représente "un changement de paradigme important dans l’histoire de la Sécurité sociale sénégalaise’’, assurant qu’au terme de ce projet, "il y aura un gain de temps important pour les employés" des deux structures. "Avec cette mutualisation, nous allons vers le guichet unique, l’employeur fera une seulement opération à la fois pour les deux institutions en un rien de temps", a-t-il fait valoir. Ce système d’information va ainsi permettre à chaque travailleur de connaitre, "en temps réel" sa situation de cotisation à la Caisse de sécurité sociale et à l’IPRES, a indiqué M. Seck "Par le portail qui sera lancé en juin 2018, le travailleur pourra faire cette vérification même à partir de sa maison sans pour autant se déplacer", a-t-il conclu

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Attaques de pétroliers en mer d'Oman : le prince héritier saoudien accuse et met en garde l'Iran

17/06/2019

Le petit fils du khalif de Thienaba Ibrahima Ndiaye s'est marié avec la fille de l'ex ministre

17/06/2019

Préparation de la CAN 2019 : Le Sénégal bat le Nigeria en match amical (1-0)

17/06/2019

L'ex-président Soudanais Omar el-Béchir transféré au parquet avant sa comparution

17/06/2019

Serigne Saliou Sambe a fermé le livre de sa vie

17/06/2019

Tarifs douaniers : Les commerçants décrètent une grève de 24 heures pour protester contre la Douane

17/06/2019

Adieu Serigne Saliou Samb !

17/06/2019

Nécrologie : Décès du journaliste Serigne Saliou Samb.

16/06/2019

TER- La réaction du Macky SALL après sa visite de chantier

16/06/2019

Le journaliste Pape Birame Bigué Ndiaye s'est finalement marié avec...

16/06/2019