Fourniture de deux bacs pour la traversée du fleuve Sénégal : l’ARMP annule un marché de 2,3 milliards de fcfa

Mardi 23 Janvier 2018

Selon nos informations, l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) a annulé l’attribution provisoire du marché pour la fourniture de deux bacs pour la traversée du fleuve Sénégal. En cause, un recours
introduit par See Merre.

ACTUALITÉ

Fourniture de deux bacs pour la traversée du fleuve Sénégal : l’ARMP annule un marché de 2,3 milliards de fcfa
La Direction des routes avait obtenu du budget d’investissement consolidé (BCI), au titre de la gestion 2017, des fonds afin de financer son marché relatif à l’acquisition de deux bacs pour la traversée du fleuve Sénégal. 

À ce titre, elle avait faut publier un avis d’appel d'offres international dans ‘’JeuneAfrique’’. À l’ouverture des plis, trois offres ont été reçues : Groupement Pôle de développe- ment industriel (chef de file : Sénégal)/ Raidco marine 2,3 milliards de FCfa ; See Merre (France) 2,4 milliards et Damen (Pays bas) 3,1 milliards. 

Au terme de l’évaluation des offres, la commission des marchés a proposé d’attribuer le marché au groupement Pôle de développement industriel/Raidco qui a proposé, l’offre jugée conforme, évaluée la moins disante et remplissant les critères de qualification requis. Dès qu’elle a pris connaissance de cette décision, See Merre a introduit un recours gracieux resté infructueux avant de saisir l’ARMP. 

Dans son argumentaire, la société rappelle le point 5.1 des données particulières de l’appel d’offres par lequel il est demandé pour la capacité financière de disposer d’une attestation de ligne de crédit ou de fonds propres émise par une institution financière agréé par le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan d’un montant au moins égal à 600.000.000 de FCFA. Il informe qu’à l’ouverture des plis, il a été dit à haute voix que le groupement a fourni une attestation de capacité financière émise par CBAO pour le montant indiqué. 

Selon le requérant, lorsqu’une autorité contractante exige un niveau minimal de capacité financière par référence à des avoirs en liquidités et/ ou facilités de crédit, c’est pour lui permettre de constituer objectivement un indice positif de l’existence d’une assise financière suffisante du titulaire pour mener a bien l’exécution du marché. 

Enfin, il ajoutait que l’attestation de capacité financière n’apporte aucune garantie d’accompagnement sur le plan financier à l’opposé de l’arrestation de liquidités et ou de facilités de crédits qui proviennent d’une institution financière à travers un engagement formel d ’accompagnement financier. 

De ce fait, pour lui, l’offre de Pdi/ Raidco n’est pas qualifiée. Ce que pense aussi l’ARMP qui a ordonné par décision numéro 296/Armp/Crd l’annulation de l’attribution provisoire, la reprise de l’évaluation et la restitution de la consignation. 

Cheikh Mbacké Guissé (Libération)

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Italie : Un Sénégalais meurt calciné dans un incendie

22/03/2019

Remaniement : Le cas des 7 ministres indéboulonnables

22/03/2019

Marché Thiaroye : Un porteur de bagages poignardé à mort

22/03/2019

Vélingara : Un marabout et ses disciples surpris en train de…

22/03/2019

Affaire des 5 milliards : Wade retire sa plainte contre Cheikh Amar

22/03/2019

Incendie d'un bus scolaire : La tragique histoire du Sénégalais Ousseynou Sy, alias Paolo, en Italie

21/03/2019

"Maîtresse d’un homme marié": L’association des critiques de cinéma répond à Jamra

21/03/2019

Composition du nouveau gouvernement, dans la tête du Président ... (Par Papa Ibrahima Diassé)

21/03/2019

Présidentielle 2024 : Thierno Birahim Thiobane accuse Wade d’avoir travaillé pour Macky Sall

21/03/2019

Le Magal de Porokhane célébré ce 29 mars

21/03/2019