Dakarposte.com - Le site des scoops
Dakarposte.com

​Assemblée de rupture ou d’invectives ? Cette nouvelle législature ne promet rien de bon

Rédigé par Dakarposte le Jeudi 22 Septembre 2022 à 23:22

Dès la première session de la nouvelle Assemblée nationale, les choses ont commencé à sentir mauvais.
Les nouveaux députés se sont mis à s’entredéchirer et à s’insulter copieusement alors qu’il ne s’agissait que d’élire un nouveau président et un nouveau bureau.
Barthélémy Dias et Guy Marius Sagna, députés de l’opposition, se sont donnés en spectacle en bloquant le vote de ceux des élus qui sont devenus ministres, et Bart s’est même permis d’arracher un micro.  
Mais en face, ceux de la majorité ne sont pas exempts de reproches. C’est le cas de la dame qui se fait appeler Coura Macky, nouvelle député suppléante qui vient de remplacer un député démissionnaire pour cause de cumul de fonctions.

C'est révéler un secret de polichinelle de dire que cette dame est d’une grossièreté incroyable.
Sans prendre de gants, elle s’est mise à insulter quasiment toute les responsables de l’opposition depuis plusieurs mois, comme si ceux-ci étaient des pestiférés.
Son langage ordurier ne rend pas service à "wadji thi roukhou Mermoz bi" ( entendez le Pr Macky Sall) dont elle se prévaut de l’amitié.
"Coura Macky"  agit en vérité comme si elle était sortie de la cuisse de Jupiter alors qu’il n’y a guère, elle était inconnue au bataillon.
Cette nouvelle législature, avec l’arrivée de la  suppléante "Coura Macky "est partie pour être la pire de l’histoire de notre pays au vu de l’adversité, pour ne pas dire l’inimitié qui existe entre les deux camps. 
Macky devrait y mettre un terme en parlant à ses responsables afin qu’ils ne tombent plus dans le piège de l’opposition dont c’est le rôle de s’opposer.

Ceux qui sont acquis à la cause du Président Sall doivent être dans la sérénité et la responsabilité sans tenir un langage grossier comme celle qui se définit comme son homonyme au féminin.
Il faut arrêter tous ces élus (surtout les suppléants de son camp) qui pensent que l’Assemblée nationale est un champ de bataille où les meilleurs insulteurs sont les meilleurs députés.
Ils n’ont pas été élus pour se transformer en chiffonniers.
Les suppléants surtout doivent faire preuve de responsabilité et oublier l’adversité de la compétition électorale qui est finie depuis que les Sénégalais ont choisi leurs représentants, de qui ils attendent des actes qui les sortiront de la misère et de la pauvreté ambiante et, surtout, surtout des inondations qui les enfoncent davantage dans la pauvreté. À bon entendeur...



 
Notez


Inscription à la newsletter











Vidéos & images