Dakarposte.com - Le site des scoops et des exclusivités

Aly Ngouille NDIAYE Jette À La Poubelle Les Recommandations De La Mission D’observation De L’UE

ACTUALITÉ


Le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille NDIAYE, réagissant à la recommandation de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne (UE) d’abandonner le parrainage citoyen pour les prochaines locales, déclare qu’un abandon éventuel de ce système « sera le fait du peuple sénégalais souverain ».
Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur rappelle que « le parrainage a existé depuis fort longtemps dans notre législation. Elle a juste fait l’objet d’une extension aux partis et coalitions de partis politiques et aux élections locales pour des besoins de rationalisation face à une inflation progressive des candidatures ».
« C’est en toute souveraineté que cette extension a été faite par le peuple sénégalais à travers la représentation nationale. Toute modification ultérieure sera le fait du peuple sénégalais souverain dans les mêmes formes », écrit Aly Ngouille NDIAYE.
De plus, note-t-il, « cette recommandation va au-delà de l’objet pour lequel l’observation électorale a été effectuée en ce qu’elle dépasse le cadre de l’élection présidentielle ».
La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE-UE) a recommandé lundi l’abandon du parrainage-citoyen afin d’éviter d’éventuelles difficultés d’application politique et organisationnelle lors des élections locales prévues en décembre.
« Au titre des recommandations prioritaires, la MOE-UE préconise l’abandon du parrainage-citoyen pour les élections locales, dont l’application poserait des problèmes politiques et organisationnels sérieux », a déclaré la cheffe de la MOE-UE, Elena Valenciano, lors d’une conférence de presse de présentation de son rapport final d’observation de la présidentielle de février dernier.
L’Assemblée nationale du Sénégal a adopté en avril 2018 une loi instaurant le parrainage des candidatures à toutes les élections.
Celle-ci oblige tout candidat ou liste de candidature à une élection de recueillir au minimum 0, 8 % et 1 % au maximum de signatures des électeurs inscrits sur le fichier électoral au moins dans sept régions.
Elle a débouché sur l’invalidation par le Conseil constitutionnel de 19 candidatures à la présidentielle du 24 février.
 


1.Posté par Ba séni le 19/06/2019 10:26 (depuis mobile)
DÉCIDÉMENT LE SÉNÉGAL EST UN PAYS DE COMPLEXÉS. MOUTH BANE A EU RAISON DE LE SOULIGNER DANS UNE DE SES PRÉCÉDENTES PARUTIONS. POURQUOI ?
1- SONKO FUT LE PREMIER A ALERTER SUR LES CONTRATS PÉTROLIERS. MIEUX. IL SORTI UN LIVRE TRÈS BIEN DÉTAILLÉ MAIS A

Nouveau commentaire :




Enquêtes et révélations

Thiaroye : De l'argent offert par Macky Sall divise les jeunes de l'Apr

21/10/2019

Macky Sall outré, va faire tomber des têtes dans les jours à venir.

21/10/2019

Meurtre de Djibril Dial aux Usa : Sa dépouille est arrivée à Dakar ce matin

21/10/2019

L'Archevêque de Dakar cherche 20 millions

21/10/2019

​Yakham Mbaye scelle le sort de Sory Kaba

21/10/2019

Les fermes injonctions de Serigne Mountakha à Sokhna Aïda Diallo

21/10/2019

"Réhabilitation" de Karim Wade : Ses avocats demandent un réexamen de…

20/10/2019

Babacar Bâ : « nous n’accepterons pas que Moustapha Ka fasse l’objet d’une quelconque sanction »

20/10/2019

KOUMPENTOUM : 4 morts et 31 blessés dans un accident de la route

20/10/2019

Liban : la contestation se poursuit, des ministres chrétiens démissionnent du gouvernement

20/10/2019