Dakarposte.com - Le site des scoops
Dakarposte.com

Crise à la RTS- Le touchant message du célèbre présentateur de l'émission "Dagn Kumpeu" (Ismaïla) au Président Macky Sall

Rédigé par Dakarposte le Dimanche 21 Août 2022 à 15:48

Dakarposte publie in extenso, afin que nul n'en ignore, ce message on ne peut plus touchant à l'actif du présentateur de la très suivie émission "Dagn Kumpeu" qui passe sur la télévision nationale (RTS). Une émouvante lettre ouverte adressée au chef de l'Etat, Macky Sall.


« On ne sèche pas son linge en pleine pluie », telle est ma réponse à ceux qui se souciaient de mon hibernation soudaine. Ne voulant point donner l’air de vouloir influencer le choix des Sénégalais en période de campagne électorale, mon heure est venue de m’adresser à vous, Monsieur le Président de la République. 
Il fut un temps où, faire passer votre image à la télé, y prononcer votre nom même dans un avis de décès étaient un crime de lèse-majesté à la RTS. On ne pouvait alors imaginer que Macky Sall occupât  un jour la magistrature suprême de ce pays. La pause de la première pierre de la Tour de neuf étages d’une valeur de 33,6 milliards pour la RTS fait la fierté de chaque employer. De grâce, Monsieur le Président, qu’on ne lui réserve pas le même sort que les voitures que l’Etat du Sénégal avait octroyées à la RTS, véhicules qui ont fait l’objet de partage par bazardage entre patrons sous prétexte de la loi portant réforme du matériel de service. 
Monsieur le Président, ceci n’est point un cahier de doléances quoique je sois un syndicaliste, ce qui me vaut d’ailleurs une mise au frigo depuis plus d’un an par votre homme de confiance à la RTS, M. Racine Talla. Sans que jamais en ces deux décennies de travail à la RTS, je n’aie été sanctionné ou même averti verbalement pour une quelconque faute. Etre syndicalistes a coûté le poste chez-nous à plus d’un aujourd’hui, quelle que soit leur compétence. Militer au SYNPICS ou à la CNTS signifie aux yeux de Racine Talla, trainer la peste. Il s’est créé une cour que nous nous amusons à appeler Résidence Racine, un groupuscule d’agents privilégiés qu’il chercherait à transformer en syndicat. Les rétrogradations et les affectations arbitraires sont devenues du coup monnaie courante dans la boîte. Nous y vivons un véritable ostracisme syndical. Combien sont-ils à avoir demandé une mise en disponibilité à défaut d’avoir purement et simplement démissionné  pour rester digne? Tout agent compétent qui disparait de l’écran du jour au lendemain en est victime.
Permettez-moi Monsieur le Président, de juger cette vie professionnelle injustice. Une injustice que nous n’aurions jamais pu imaginer sous votre magistère ; vous qui en avez été victime aux yeux de tous. Le soutien des Sénégalais ne vous a pas fait défaut quand le peule a jugé que vous aviez été injustement traité à l’hémicycle parlementaire. Nous ne sollicitons de vous aucune faveur partisane mais simplement le respect de nos droits. N’eût été votre choix porté sur sa personne pour diriger notre boîte, nous aurions « ramené Racine à sa source ». En père de la nation, nous espérons de vous le même regard et les mêmes égards que vous portez à votre fils biologique. 
Nous ne connaissons que le travail et tout un chacun peut témoigner de notre compétence, toutefois ceci n’est possible que si les conditions sont assurées. Ce que nous vivons est pénible, mais notre foi en Dieu nous fait croire que ce n’est qu’un passage de notre destiné. Nous ne resterons pas passifs, loin s’en faut, mais nous préférons la « station frigorifique » au déshonneur. Rien n’est éternel sur terre. 
Monsieur le Président, nous réitérons notre souhait de voir le problème des véhicules de la RTS mis en vente au profit des proches éclairci. Une voiture de fonction ou de service devenues un bien familial nous parait injuste. Sur ce, finit notre deuxième correspondance à vous adressée. Que Dieu vous garde.




ISMAÏLA DIOP
Agent à la RTS

Notez


Inscription à la newsletter











Vidéos & images