Dakarposte.com - Le site des scoops

DE QUOI MOUSTAPHA DIAKHATE EST – IL LE NOM ?

ACTUALITÉ

DE QUOI MOUSTAPHA DIAKHATE EST – IL LE NOM ?
 
Les initiatives politiques prises par Moustapha Diakhaté, sous le double rapport d’une entreprise de décrédibilisation du Président Macky Sall et d’une implosion de l’APR, constituent, au regard du contexte politique ambiant, un défi majeur à relever, expressément et de la meilleure des manières. Dans les conditions où l’alliance nouée entre l’Opposition et la médiasphère imbibe négativement, les imaginaires citoyens, prendre en charge ce défi devient une exigeante urgence.
Comment traiter le « cas Moustapha Diakhaté » ?
1. EN RAPPELANT SA TRAJECTOIRE POLITIQUE ET SON COMPAGNONNAGE AVEC L’APR
Nous devons rappeler, par le questionnement :
  • ◼  Moustapha a été avec Macky Sall dans le PDS. Mais, a t il suivi Macky Sall, lorsque celui ci décida de quitter le PDS ?
  • ◼  Moustapha, a t – il adhéré à l’APR quand Macky Sall lança sa magnifique initiative politique que fut la création de l’APR, le 01er Décembre 2008 ?
  • ◼  Moustapha n’a – t – il pas affronté, au plan électoral, l’APR, à Dakar lors des Locales du 22 mars 2009 au cours desquelles, il préféra monter une Liste avec Lamine BA, contre nous, notamment aux Parcelles et au Plateau ?
  • ◼  N’est – ce pas que ce fut au meeting de Nord Foire en Janvier 2010, que Moustapha fit sa 1ère apparition publique attestant de son intégration de l’APR ?
    EN RESUME, MOUSTAPHA N’EST PAS UN MEMBRE – FONDATEUR DE L’APR QU’IL N’A REJOINTE QU’APRES L’AVOIR COMBATTUE !!!
    Une fois dans l’APR, Moustapha fut responsabilisé et était en charge de l’Orientation idéologique du Parti. Mais, au bout de 05 mois seulement de compagnonnage, Moustapha balança au Président du Parti, sa fameuse Lettre de démission dans laquelle, il insultait le Parti qu’il assimilait à un « Fan’s Club » !!!
    AUTREMENT DIT, AU REGARD DES TEXTES DU PARTI, MOUSTAPHA N’EST PAS MEMBRE DE L’APR CAR N’AYANT PAS ECRIT UNE LETTRE – DEMANDE DE REINTEGRATION, OU BENEFICIANT D’UN QUELCONQUE ACTE DE DROIT ATTESTANT DE SA QUALITE DE MEMBRE DU PARTI !!!!
    Pour quelqu’un qui réclame le respect des Textes du Parti, cette situation ubuesque est un obstacle incontournable !!!!
2. EN L’AFFRONTANT SUR LES GRANDES QUESTIONS POLITIQUES QU’IL SOULEVE
Moustapha n’a vécu aucune des séquences historiques qui ont forgé notre identité partisane : il n’a pas participé aux grandes batailles politiques menées par notre Parti dans la phase de conquête du pouvoir : il n’était pas à Pikine ; il avait récusé l’insurrection citoyenne du 23 juin 2011 ; il avait refusé d’assister au Congrès du 10 Décembre 2011 à DIAMALAYE, aucun Comité, point de Meeting, aucune implication personnelle dans la construction et la formulation des
Lignes Fondamentales du Parti et n’a découvert le « YOONU YOKKUTE » qu’après notre accession au pouvoir...
BREF, MOUSTAPHA EST UN COMPAGNON DU POUVOIR, JAMAIS IL N’A ETE UN COMPAGNON POUR LA PRISE DU POUVOIR !!!
Moustapha, après avoir menti sur la légalité de la Présidence du Parti (cf Motion du 30 Novembre 2018 publiée par Abdou MBOW), estime que la « non structuration » du Parti est un frein à son avenir au pouvoir.
Opposons - lui, avant tout, son inconséquence positionnelle et son incohérence politique : c’est ce Parti qui a vaincu de grands Partis admirablement structurés. C’est ce Parti qui a réussi « l’exceptionnel politique » au Sénégal. C’est au nom de ce Parti et grâce à lui, qu’il est devenu Député, puis Président de Groupe Parlementaire.
A la vérité, Moustapha vise autre chose : l’élimination de Macky Sall du champ politique, à moyen terme, à travers un processus d’affaiblissement continu de son pouvoir. Pourquoi sommes nous en devoir de le penser ?
En prenant l’initiative d’un « Mouvement » à l’intérieur du Parti, Moustapha rompt avec la tradition politique et l’histoire des dissidences dans les Partis, au Sénégal.
Il est de notoriété, au Sénégal, qu’à chaque fois qu’une crise d’orientation ou de leadership se fait jour dans un Parti, la scission s’organise sur la base d’une séparation organique et autour d’Organisations en lutte pour la légitimité identitaire. Il en fut ainsi : pour le PDS où, le pouvoir de Wade fut contesté par Serigne DIOP (« SADAKHTA ») qui créa le PDS/R, bien avant le PLS de Me Ousmane NGOM et le REEWMI.
Ce fut la même chose pour le Parti Socialiste dans lequel, le leadership de Diouf puis de Tanor, fut contesté par de grandes personnalités qui finirent par affirmer leur indépendance politique par la création d’Organisations propres (DJIBO avec l’URD, NIASSE avec l’AFP, SOUTY TOURE avec le PSA...). Ce fut le cas, récemment, avec la LD/DEBOUT !!
Moustapha ne compte pas emprunter cette voie. Pourquoi ?
Nous savons tous que Moustapha ne cherche pas à être Président en 2024. Car, il sait bien que quand bien même qu’il le voudrait, qu’il ne le pourrait ! Un homme qui n’a jamais exercé un Emploi digne de ce nom, bachelier – cartouchard n’ayant aucune expertise avérée dans un quelconque Département du Savoir, ne peut être qu’un homme – lige, un chambellan (« DUNGURU ») de premier ordre.
C’EST DIRE QUE SON AGITATION INTEMPESTIVE SUGGERE DEUX POSSIBILITES AYANT TOUTES UN DENOMINATEUR COMMUN : IL EST EN SERVICE COMMANDE !!!!!
Entre son interview avec Mamoudou I. Kane et la publication du nom et des signes distinctifs de son « Mouvement », ne se sont écoulés que 02 jours. Moustapha témoigne, ainsi, d’une vérité : il a mûri et longuement préparé sa forfaiture.
Plus grave encore, le nom même de son Groupuscule est suffisamment éloquent pour ne laisser aucun doute quant à sa volonté de nuire et de se situer sur la ligne de certaines franges
de l’Opposition : « TAXAWU » est le concept – moteur de l’action politique de Khalifa Sall et « MANKOO » rappelle Wade et le FNR !!! Puiser ses oripeaux identitaires chez l’adversaire ou l’ennemi, dépasse la simple dimension du mimétisme. C’est une attitude de connivences et de convergences !!
Cependant, nous n’écartons pas l’hypothèse de la ruse stratégique qui voudrait que Moustapha masque son insertion plus profonde dans un Projet plus vaste encore, impliquant de grandes personnalités de la Coalition de Majorité Présidentielle.
Pour l’heure, nous soutenons que MOUSTAPHA VEUT FAIRE IMPLOSER LE PARTI ET VERSER DANS LA CORBEILLE POLITIQUE DE QUELQU’UN OU DE QUELQUES – UNS LES PANS DU PARTI QUI POURRAIT CAPTURER ET MANIPULER !!!
Du reste, ce ne serait pas une première pour Moustapha. Incapable de vivre dans un cadre politique organisé, il a toujours développé la stratégie du loup solitaire. Comme en témoigne son expérience avec Wade dont il fut un « Chargé de Mission » (Grade le plus élevé auquel il a pu accéder dans sa vie, avant l’avènement de Macky Sall au pouvoir) et qu’il contourna avec son « WACCOO AK ALTERNANCE » qui lui permit, néanmoins, d’accéder aux ressources du pouvoir via la CAP 21 !!!
Au bout du compte, Moustapha est le prototype achevé de l’arriviste et de l’usurpateur. Son arrogance que rien ne fonde, à la limite de l’impolitesse crasseuse, flatte son ego surdimensionné par son statut de star médiatique. Une inacceptable impolitesse qui l’a poussé à manquer de respect aux Députés de la Majorité tout le temps qu’il fut Président du Groupe Parlementaire, à incommoder la Communauté Mouride et les Sages de la DAAKA de Médina GOUNASS !!!!
IL PEUT TOUT FAIRE ET TOUT ENVISAGER. MAIS JAMAIS ENTRE NOTRE NOM !!!!!! LA CELLULE D’APPUI ET DE VEILLE STRATEGIQUE (CAVE) DE L’APR

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

Voici le communiqué du Conseil des Ministres

19/02/2020

Voici les nominations à l'issue du Conseil des Ministres !

19/02/2020

SASIE DE 1200 KG DE FAUX MÉDICAMENTS À KAFFRINE

19/02/2020

Kaolack : La mort d'un homme, après avoir vomi du sang, suscite la panique.

19/02/2020

DIALOGUE POLITIQUE AUTOUR DU CUMUL DES FONCTIONS DE CHEF DE PARTI ET CHEF DE L’ÉTAT - LA MAJORITE MAINTIENT LE STATU QUO

19/02/2020

Burkina Faso: trois soldats tués dans l'attaque d'un détachement militaire à Kelbo, dans le nord

19/02/2020

Augmentation du prix de l’électricité : Autopsie d’une genèse et de la mauvaise gestion de la SENELEC sous Macky Sall (Cellule des Cadres, la République des Valeurs)

19/02/2020

Ousmane Sonko toujours dans le sarcasme et la dérision. (Par Fatoumata Niang Ba)

19/02/2020

AUDIO - Mame Mor Mbaye attaque encore Sokhna Aïda Diallo: "Mokaloul sakh Ayatoul Koursiyou"

19/02/2020

Mame Makhtar Guèye: "Ma fille commence à exprimer des tendances dépressives et suicidaires"

19/02/2020