Dakarposte.com - Le site des scoops
Dakarposte.com

ÉDOUARD PHILIPPE : « UN CONFINEMENT PROLONGÉ AURA DES CONSEQUENCES GRAVISSIMES »

Rédigé par Dakarposte le Mardi 28 Avril 2020 à 16:45

La France prépare son déconfinement. C’est dans ce sens qu’Édouard Philippe a présenté ce mardi, 20 avril, à l’Assemblée nationale, la stratégie nationale allant dans ce sens, soutenant qu’« un confinement prolongé au-delà du strict nécessaire aurait des conséquences gravissimes. »

« Jamais notre pays n’a été confiné comme il l’a été aujourd’hui, a-t-il expliqué. Et, de toute évidence, il ne peut l’être durablement. Car si le confinement a constitué une étape nécessaire, il pourrait s’il durer trop longtemps, entraîner des effets délétères. Le confinement a été un instrument efficace pour lutter contre le virus, pour contenir la progression de l’épidémie pour éviter la saturation de nos capacités hospitalières, et ce faisant pour protéger les Français les plus fragiles. Depuis le 14 avril dernier, le nombre de cas de Covid-19 hospitalisé diminue. De plus de 32 mille patients hospitalisés, il est descendu à environ 28 mille. »

« L’arrêt prolongé de pans entiers de notre économie… »

Avant d’ajouter : « Depuis le 8 avril, le nombre de cas de Covid-19 en réanimation diminue, passant de 7 mille 100 à 4 mille 600. La décrue est engagée. Elle est lente mais régulière. Selon la santé publique, le confinement aura permis d’éviter au moins 62 mille décès sur un mois. Et 105 mille lits de réanimation auraient manqué en l’absence de confinement. Je ne crois pas que notre pays l’aurait supporté. Mais, un instrument ne vaut que si ses effets positifs ne sont pas, dans la durée, dépassés par ses conséquences négatives.

Or, nous savons qu’un confinement prolongé au-delà du strict nécessaire, aurait des conséquences gravissimes. Nous sentons que l’arrêt prolongé de pans entiers de notre économie, que la perturbation durable de la scolarisation d’un grand nombre d’enfants et d’adolescents, que l’interruption des investissements publics ou privés, que la fermeture prolongée des frontières, que l’extrême limitation de la liberté d’aller et venir, de se réunir, de rendre visite à ses proches, et ses parents, présenteraient pour le pays non seulement l’inconvénient pénible du confinement mais en réalité celui bien plus terrible du risque de l’écroulement. Je n’emploie pas ce terme au hasard, on me reproche bien souvent la litote que celui de l’exagération. Donc progressivement, résolument mais aussi prudemment, procéder à un déconfinement aussi bien entendu que risqué et redoutée. »

Une chose est sûre, au 11 mai, il ne sera toujours pas possible de pratiquer des sportifs collectifs. Ainsi, les Championnats de Ligue 1 ou Top 14, notamment, ne pourront pas reprendre.

Dans son message à la Nation, le 13 avril prochain, le président français, Emmanuel Macron soulignait, entre autres mesures dans les contours de la lutte contre la pandémie de Covid-19, en France, pas de grands événements comme les festivals par exemple, jusqu’à la mi-juillet.

En outre, après le 11 mai, les restaurants, cafés, et hôtels, resteront fermés. A l’en croire, la priorité sera donnée aux écoliers pour leur permettre de retrouver leur salle de classe, ainsi qu’aux travailleurs de reprendre leurs activités pour redémarrer la machine industrielle, entre autres priorités fixées.

Notez


Inscription à la newsletter











Vidéos & images