Dakarposte.com - Le site des scoops


Dakarposte.com




Émeutes dans plusieurs quartiers de la capitale Sénégalaise- Ce qui est reproché à Macky Sall et à son régime

Rédigé par Dakarposte le Mercredi 6 Janvier 2021 à 23:15

Des heurts ont opposé mercredi soir à Dakar la police à une déferlante  de manifestants protestant contre le couvre-feu nocturne et l'annonce véhiculée "d'une prolongation du couvre-feu" pour juguler la flambée de contamination au coronavirus.

En effet, au début du couvre-feu qui court chaque nuit jusqu'à 5 heures du matin, plusieurs centaines de personnes, souvent jeunes, ont allumé des fumigènes, incendié des poubelles et lancé des projectiles sur les policiers anti-émeute vite déployés.

Des appels avaient été lancés sur les réseaux sociaux pour défier le couvre-feu partiel  décrété à partir de ce mercredi 6 Janvier 2021entre Dakar et Thiès.
Dakarposte a activé ses radars fureteurs aux fins d'en savoir davantage sur cette surprenante révolte. Révélations!


Émeutes dans plusieurs quartiers de la capitale Sénégalaise- Ce qui est reproché à Macky Sall et à son régime
La déclaration de l’état d’urgence assorti de couvre-feu et de nouvelles mesures liberticides qui vont s'en suivre dans les prochaines heures par le gouvernement du moins par Macky Sall lui-même, sans se faire un sang d'encre pour le Sénégalais lambda, abîment l’État de droit, constamment attaqué depuis le début de la crise.

C'est en substance la réaction  d'un jeune Médinois au micro d'un reporter de dakarposte avant de renchérir, l'air amer:  "Macky s'en soucie de la situation des Sénégalais, du moins des "baadolos" , comme de colin-tampon. Je veux dire par-là qu'il , lui et son clan n'en ont cure de la paupérisation. Nous, surtout les jeunes sont plongés dans une situation d'appauvrissement de plus en plus profond. Les gens disent que nous sommes indisciplinés alors que tel n'est pas le cas. Nous, particulièrement les jeunes sommes  excédés. Les émeutes qui ont spontanément éclaté ce soir en disent long"

Un adolescent à ses côtés, d'opiner du bonnet avant de laisser entendre:  "Nous n'avons pas d'interlocuteur au niveau de l'Etat. Les responsables politiques du parti au pouvoir  allusion faite à ceux de la Médina sont, je peux dire,  réduits à un rôle de figurant. Osons le dire, nous avons, sous Macky Sall, des élus et citoyens à peine concertés, une gouvernance verticale, autoritaire… La crise sanitaire liée au Covid-19 et sa gestion par l’exécutif ne cessent de révéler de nouvelles failles démocratiques. Énième illustration, pas plus tard qu'hier, avec la déclaration de l’état d’urgence sanitaire et de nouvelles mesures restrictives, dont le couvre-feu dans Dakar et Thiès par un homme tout seul, là-haut, depuis son Palais. Lui et sa famille, ils ont de quoi se mettre sous la dent, Macky n'a pas, du tout alors de souci de loyer, encore moins de factures d'électricité ou d'eau à payer... Nous sommes les tribus insoumises, c'est à dire que nous, jeunes sommes  révoltés contre l'autorité de fait. Ce régime est vraiment pathétique, mais bientôt 2024. Ils vont partir de gré ou de force. Ma tante, qui habite Yoff m'a dit qu'elle a marché du centre-ville jusqu'à la Médina, faute de moyen de transport. Les bus , taxis et cars rapides étaient déjà bondés à 18h. Elle est obligée de passer la nuit ici , dans la maison familiale déjà exiguë, pour se rendre dès l'aube au boulot. Vous trouvez ça normal? Mon père est gravement malade, je redoute que son état de santé chancelant s'aggrave cette nuit. Je suis le seul à bosser dans une famille de plus de dix enfants. Malheureusement, hier soir ma  patronne a diminué son personnel en raison du couvre-feu et je fais  partie du lot des remerciés. Vous conviendrez avec moi que la crise économique liée à la pandémie de coronavirus accentue un peu plus la pression sur les entreprises. Les analyses montrent qu’il n’y a pas encore de visibilité réelle pour les sociétés surtout le secteur privé . J'ai entendu une autorité dire dans une radio de la place que les jeunes sont instrumentalisés, c'est faux. Nous sommes spontanément sortis dans la rue. Les ingrédients sont réunis pour foutre les boules"
 
Mamadou Ndiaye
Notez

ACTUALITÉ | Le Billet du Jour | LES GENS... LES GENS... LES GENS... | Religion & Ramadan 2020 | Boy Town | Géo Consulting Services | REACTIONS | ÉCHOS DE LA PRÉSIDENTIELLE | Les Premières Tendances | International | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | Revue de presse | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | QUI SOMMES NOUS ? | PUB | Lu Ailleurs | PRÉSIDENTIELLE 2019 | Le billet de "Konetou"








Inscription à la newsletter











Vidéos & images