Dakarposte.com - Le site des scoops

En Italie, c'en est fini avec le gouvernement de coalition !

Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a annoncé mardi devant le Sénat la fin du gouvernement de coalition entre la Ligue et le Mouvement 5 Étoiles (M5S). Il a aussi estimé que l'attitude politique de Matteo Salvini était "irresponsable".

ACTUALITÉ

En Italie, c'en est fini avec le  gouvernement de coalition !
Après seulement 14 mois de cohabitation, le divorce du couple formé par la Ligue et le Mouvement 5 Étoiles (M5S) est consommé. Mardi 20 août, le président du Conseil, Giuseppe Conte, a annoncé devant le Sénat italien qu'il allait remettre sa démission au président de la République, Sergio Mattarella, et qu'il mettait fin au gouvernement populiste en place. Ce dernier était fragilisé depuis le 8 août, lorsque le chef du parti d'extrême droite, Matteo Salvini, avait demandé des élections législatives anticipées.

"Au début (de ma prise de fonction), j'avais déclaré que j'allais être l'avocat du peuple", a déclaré Giuseppe Conte devant les sénateurs. "En raison de cet engagement, je dois aujourd'hui en conclure que la décison de la Ligue (de soumettre une motion de défiance contre le gouvernement, NDLR) ainsi que leurs comportements m'imposent de mettre ici fin à cette expérience de gouvernement."

Le président du Conseil italien a consacré une grande partie de son discours à s'adresser aux membres du parti d'extrême droite et à leur chef de file – et ministre de l'Intérieur – Matteo Salvini. Il a jugé l'attitude politique de ce dernier "irresponsable", et a ajouté : "Le ministre de l'Intérieur a montré vouloir poursuivre des intérêts personnels et partisans."

"Appeler les électeurs aux urnes chaque année est irresponsable", a expliqué Giuseppe Conte, en référence aux demandes pressantes de la Ligue d'organiser le plus rapidement possible des élections anticipées.

Enfin, dans une allusion aux propos de Matteo Salvini qui disait vouloir "les pleins pouvoirs", le président du Conseil italien a nuancé : "Nous n'avons pas besoin de personnes qui ont les pleins pouvoirs mais de personnes qui ont une culture institutionnelle et le sens de la responsabilité."
Mamadou Ndiaye

Nouveau commentaire :



Publicité

Enquêtes et révélations

« Sortez de la mosquée d’Allah, sataniques que vous-êtes », voici la terrible fatwa du marabout de Médina Gounass contre les ministres Moussa Baldé et Abdoulaye Bibi Baldé

18/02/2020

​L'animatrice Maty Dieng Carter a t'elle quitté Futurs Médias?

18/02/2020

La Fifa annule sa réunion prévue en mars à Asuncion

18/02/2020

Ahmed Khalifa Niasse baptise son fils du nom de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké (Vidéo) !

18/02/2020

Afghanistan : Abdullah Abdullah se proclame président et annonce un gouvernement parallèle

18/02/2020

LIGUE DES CHAMPIONS - La presse anglaise se méfie de l'Atlético de Madrid, qui affronte Liverpool

18/02/2020

Chambre criminelle : Les braqueurs des cambistes de Orabank lourdement condamnés.

18/02/2020

ROSSO SÉNÉGAL : UNE ALTERCATION ENTRE DEUX TALIBÉS VIRE AU DRAME

18/02/2020

​COMMUNIQUE CONJOINT A L’ISSUE DE LA VISITE D’AMITIE ET DE TRAVAIL, EN REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE, DU Pr MACKY SALL À Nouakchott

18/02/2020

Décrispation du champ politique en Gambie- Ousseynou Dabo, le leader de United Democratic a assisté à la fête de l'Indépendance

18/02/2020