En Italie, c'en est fini avec le gouvernement de coalition !

Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a annoncé mardi devant le Sénat la fin du gouvernement de coalition entre la Ligue et le Mouvement 5 Étoiles (M5S). Il a aussi estimé que l'attitude politique de Matteo Salvini était "irresponsable".

ACTUALITÉ

En Italie, c'en est fini avec le  gouvernement de coalition !

Après seulement 14 mois de cohabitation, le divorce du couple formé par la Ligue et le Mouvement 5 Étoiles (M5S) est consommé. Mardi 20 août, le président du Conseil, Giuseppe Conte, a annoncé devant le Sénat italien qu'il allait remettre sa démission au président de la République, Sergio Mattarella, et qu'il mettait fin au gouvernement populiste en place. Ce dernier était fragilisé depuis le 8 août, lorsque le chef du parti d'extrême droite, Matteo Salvini, avait demandé des élections législatives anticipées.

"Au début (de ma prise de fonction), j'avais déclaré que j'allais être l'avocat du peuple", a déclaré Giuseppe Conte devant les sénateurs. "En raison de cet engagement, je dois aujourd'hui en conclure que la décison de la Ligue (de soumettre une motion de défiance contre le gouvernement, NDLR) ainsi que leurs comportements m'imposent de mettre ici fin à cette expérience de gouvernement."

Le président du Conseil italien a consacré une grande partie de son discours à s'adresser aux membres du parti d'extrême droite et à leur chef de file – et ministre de l'Intérieur – Matteo Salvini. Il a jugé l'attitude politique de ce dernier "irresponsable", et a ajouté : "Le ministre de l'Intérieur a montré vouloir poursuivre des intérêts personnels et partisans."

"Appeler les électeurs aux urnes chaque année est irresponsable", a expliqué Giuseppe Conte, en référence aux demandes pressantes de la Ligue d'organiser le plus rapidement possible des élections anticipées.

Enfin, dans une allusion aux propos de Matteo Salvini qui disait vouloir "les pleins pouvoirs", le président du Conseil italien a nuancé : "Nous n'avons pas besoin de personnes qui ont les pleins pouvoirs mais de personnes qui ont une culture institutionnelle et le sens de la responsabilité."
Mamadou Ndiaye

Nouveau commentaire :



Publicité


Enquêtes et révélations

Economie du Sénégal : Mouhamed Dia, consultant : « Rien n’avance dans ce pays, tout est à l’arrêt »

23/09/2019

LE KHALIFE GÉNÉRAL DES MOURIDES À MASSALIKOUL DJINANE

22/09/2019

"Guest star" de la soirée de gala de son "poulain" Oumar Bao, le responsable politique de l'APR,Mamour Diallo lui ravit la vedette

22/09/2019

LES CADRES DE PASTEF CONFORTENT SONKO ET TANCENT LA CCR

22/09/2019

Mbour : Macky Sall offre cinq (5) millions à La Collectivité Mandingue

22/09/2019

La présence de forces étrangères dans le Golfe accroît "l'insécurité", selon Rohani

22/09/2019

Thiès : Baye Saër Niang meurt poignardé par son collègue tailleur et conducteur de Jakarta

22/09/2019

Un décret limite à 10 ans certains avantages des anciens Premiers ministres français

22/09/2019

Iba Der Thiam : "Je n'avais pas le temps de faire le tour de toutes les familles maraboutiques…"

22/09/2019

Inauguration de Masalikoul Jinane : Arrivée du Khalife général des mourides à Dakar

22/09/2019