Dakarposte.com - Le site des scoops
Dakarposte.com

Meurtre de la gérante d' EMS- Khassim Ba avoue avoir tué Kiné Gaye... Ce que révèle l'autopsie...Le bourreau de l'ex épouse d'Habib Sy conduit manu militari sur les lieux du crime et dans son appartement, a failli se faire lyncher

Rédigé par Dakarposte le Lundi 23 Mai 2022 à 00:09

Dakarposte, qui suit comme de l'huile sur le feu "l'affaire Kiné Gaye", du nom de la désormais ex gérante de l'agence EMS à Pikine Rue 10,  est mesure de révéler que pressé de questions, le "suspect numéro 1" de cet esclandre, qui alimente les débats,  a fini par passer à table. 
En effet, Khassim Ba a finalement craqué. Il a avoué avoir abrégé l'existence sur terre de Kiné Gaye Sy.  Passé ce cap, les limiers du commissariat central de Dakar, ceux de la Sureté Urbaine, qui étaient de quart (en service ce dimanche), sous la supervision de leur chef (le commissaire central de Dakar), achemineront alors le "colis" (comprenez le criminel), menottés, sur les lieux du crime.  À quelles fins?  Il nous revient que c'était pour une perquisition, notamment pour retrouver l'arme du crime (un couteau) , non sans passer au peigne fin son appartement.

Khassimou Ba, vite reconnu,  et qui avait une sale tête (l'air fatigué) , a failli  se faire lyncher par une foule de personnes furax dont des parents de la défunte Kiné Gaye. La même foule compacte se dirigera vers la maison qui abritait ce dimanche le baptême de son nouveau né aux fins de leur faire passer un sale quart d'heure.Les parents,  entre autres convives ne demanderont pas leur reste. Dans une débandade, ils se sont tous perdus dans les rues et ruelles de Pikine Tally boumack à quelques encablures de l' école 6.
L'arme du crime saisie (un couteau), les limiers trouveront presque deux briques (1.900.000 f cfa) dans sa niche.  Il reconnaitra avoir chipé cette somme de  chez Mansour Sy (la boite  qui employait également la défunte) pour les besoins du baptême de son enfant.
Puis, Khassim Ba, qui  a passé au travers un passage à tabac grâce à la perspicacité des limiers, sera derechef convoyé au "frais", au niveau des redoutés violons du commissariat central de Dakar. 

En outre, l'autopsie dévoile de multiples plaies pénétrantes thoraxo abdominales et des membres supérieurs et inférieurs gauche associés à de nombreuses lésions viscérales et une hémorragie interne er externe massive des suites de Coups et blessures par arme blanche.



njaydakarposte@gmail.com
Mamadou Ndiaye
Notez


Inscription à la newsletter











Vidéos & images