Dakarposte.com - Le site des scoops
Dakarposte.com

Polémique autour du cumul de mandats : Birame Soulèye Diop sur le point de quitter la mairie de Thiès Nord

Rédigé par Dakarposte le Jeudi 22 Septembre 2022 à 18:26

Birame Soulèye Diop a préféré être détaché à l’Assemblée nationale contre ses fonctions d’inspecteur des Impôts et Domaines. Mais le président du groupe parlementaire Yewwi askan wi est aussi sur le point de lâcher son poste de maire de Thiès Nord, a appris "Bés bi", de sources proches de l’intéressé qui voudrait pas du cumul de mandats. "Bes Bi"


mme une chasse aux sorcières, la pression des militants, farouchement opposés au cumul de mandats, est en train de produire ses effets chez les «Patriotes». Après avoir sollicité un détachement de ses fonctions d’inspecteur des Impôts et Domaines, celui qui est catalogué numéro 2 de Pastef est aussi dans la logique de démissionner de ses fonctions de maire. Birame Soulèye Diop veut «assumer entièrement» son mandat de député, mais aussi ses charges de président du groupe parlementaire Yewwi askan wi. 

Selon des informations recueillies par "Bés bi", l’Administrateur général de Pastef va formaliser ce choix de quitter la mairie la tête de la mairie de Thiés Nord, «dans les jours à venir». 

«S’il a déposé hier une lettre de détachement à l’Assemblée nationale, c’est pour se départir provisoirement de sa fonction d’inspecteur des Impôts et Domaines. Ce qui veut dire, par conséquent, que son choix est déjà fait. Il a aussi opté de tourner le dos à son poste de maire. Cependant, il ne peut le faire à la hâte juste à cause d’une pression de militants sur les réseaux sociaux. Il compte effectuer quelques réglages sur sa gestion, avant de céder la place à son successeur», souffle un de ses proches. Qui révèle que ce débat qui fait rage, entre militants, a fini d’indisposer les responsables au plus haut sommet du Parti de Ousmane Sonko. 

Deux jours auparavant, Birame Soulèye Diop, invité de la chaine YouTube 2ATv annonçait d’ailleurs sa volonté de faire le choix entre les deux postes électifs qu’il occupe. Bien que considérant le principe de non cumul de mandats comme un «simple engagement» pris par Ousmane Sonko durant la campagne présidentielle de 2019. 

«Il n’est écrit nulle part dans les textes du parti que le cumul de mandats est interdit. Mais pour ma part, par le simple fait que c’était un engagement d’Ousmane Sonko, j’assume cet engagement-là totalement et absolument. Le moment venu, je ferai le choix qu’il faut mais sans pression aucune», avait riposté le nouveau député.
Mamadou Ndiaye
Notez


Inscription à la newsletter











Vidéos & images