Dakarposte.com - Le site des scoops


Dakarposte.com



Vu son passé, Moïse Rampino est plus victime que coupable

Rédigé par Dakarposte le Lundi 25 Décembre 2017 à 19:24

Vu son passé, Moïse Rampino est plus victime que coupable

Après avoir purgé une peine de prison de 2 ans pour trouble à l’audience au cours du procès de Karim Wade, Moïse Rampino est de nouveau au centre d’une nouvelle affaire de chantage et d’extorsions de fonds. Il a avoué, en effet, être la plume de Cheikh Gadiaga qui s’attaquait, via son site d’info, à des personnalités du pouvoir pour leur extorquer des fonds. L’aveu étant la reine des preuves, Rampino tombe, entraînant dans sa chute son « patron »

Mais pourquoi tant d’égarement ? Tant d’auto-destruction ? Il faut remonter au passé sombre du jeune homme pour comprendre ses comportements parfois insensés. Abandonné par sa mère biologique alors qu’il n’avait que 6 mois, Moïse Rampino a été adopté par une femme du nom de Penda Kébé, décrite comme la nièce d’Abdoulaye Wade. Son père biologique est un Italien qui était venu au Sénégal dans le cadre d’un projet d’installation de forages à la fin des années 80. Penda Kébé, qui devait s’installer en Italie, avait décidé d’envoyer Rampino dans le village SOS des Enfants. Le décès de sa mère adoptive, qui s’est immolée au feu en 2007, à Rome, va créer un grand vide autour de Rampino.

Alors qu’il venait d’avoir 19 ans, Moïse Rampino n’a dû son salut qu’au soutien financier de Me Abdoulaye Wade qui va payer ses études ainsi que ceux des enfants de Penda Kébé basés à Rouen. Le surdoué intègre, après son Bac, la très réputée école Cesag, d’où il sort, 6 ans plus tard, avec son diplôme de gestionnaire de projets, en 2012.

Alors qu’il était prédestiné à un bel avenir, Moïse Rampino est rattrapé par son passé difficile. Il a grandi sans connaître ses vrais parents et semble être poursuivi par la poisse. La perte cruelle de sa mère adoptive et les drames successifs de sa vie ne l’ont pas aidé. Il s’est lui-même dénoncé dans cette nouvelle affaire de chantage et d’extorsion de fonds qui pourrait corser son casier judiciaire déjà chargé. Rampino est plus victime que coupable.

Pape Gora Diop, pgdiop@yerimpost.com

Notez










Inscription à la newsletter











Vidéos & images