Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

​Victoire de Macky Sall au premier tour, ça craint chez les responsables de l’APR - Le chef va nettoyer les écuries d’Augias

Rédigé par Mamadou Ndiaye le Jeudi 28 Février 2019 à 19:09

 ​Victoire de Macky Sall au premier tour, ça craint chez les responsables de l’APR - Le chef va nettoyer les écuries d’Augias

La confirmation de la victoire du président Macky Sall dès le premier tour ne fait pas que des heureux au sein du parti présidentiel. Car le score de 58% obtenu par le candidat de Benno Bokk Yaakar aurait pu être plus important si tous les responsables s’étaient impliqués pleinement en mouillant le maillot, ce qui n’a pas été le cas.
Aussi Macky Sall aura comme première tâche politique de nettoyer les écuries d’Augias. Il n’hésitera sûrement pas à se débarrasser de tous les responsables apéristes qui n’ont pas été à la hauteur et qui se sont abstenus de battre une véritable campagne. D’aucuns parmi eux ont invoqué l’absence de moyens pour expliquer leur non- engagement, ce qui est loin de la réalité car Macky a, nous apprend-on, cassé sa tirelire. "Le Président, sans tambour ni trompette, a dégagé beaucoup d’argent dans tous les départements et dans toutes les communes pour tendre la perche aux uns et aux autres mais également pour assurer sa réélection" fait savoir un militant de l'APR avec lequel nous taillé une bavette.
Ainsi ceux qui tentent de dissimuler leur défaut d’engagement par cet argument savent parfaitement que cela ne saurait prospérer.
Mais quoi qu’il en soit, Macky, informé en temps réel et "formaté comme un limier" depuis qu'il a été ministre de l'Intérieur, sait qui est qui et qui a fait quoi entre les responsables qui avaient pensé qu’il irait au second tour et qui se sont rapprochés discrètement de l’opposition, ceux qui ont tout simplement bouffé l’argent en omettant de le redistribuer aux militants et ceux qui ont fait un vote sanction parce qu’ils n’ont pas obtenu le poste qu’ils convoitaient. Il se trouve d’ailleurs quelques responsables entre autres hommes d'affaires et capitaines d'industries, formellement identifiés, qui ont financé des candidats de l’opposition à coups de dizaines de millions pour le cas où…
Comment expliquer par exemple qu’à Thiès, malgré les fortes sommes d’argent injectées pour renverser la tendance et l’utilisation massive des moyens de l’Etat un responsable comme Ciré Dia, DG de la Poste puisse être battu à plate couture ? Et à Louga où Macky compte deux ministres et plusieurs députés que le score atteigne à peine les 50% ?
Le tout dans tout, Macky va sanctionner beaucoup de responsables de son parti car ils n’ont pas été francs.
Mais à Dakar, une mention spéciale doit être décernée au chevaleresque Cheikh Ba de la Médina grâce à qui Macky a gagné largement dans la commune. Le directeur des Impôts a fait bien mieux que Bamba Fall lors des élections locales car il a quasiment triplé le score de Macky Sall.
A côté de ce dernier, il faut noter la forte implication du Dg d'une entreprise publique en l'occurrence Sidy Sam et le coup de main salutaire du discret mais très pragmatique Seydou Guèye, Abdou Karim Fofana, Cheikh Mbacké Ndiaye, pour ne citer qu'eux.
Quant à ceux qui seront dégagés pour absence de loyauté, la plupart d’entre eux se connaissent et il n’est pas nécessaire de les nommer, Macky Sall les connaît tous et sévira dans quelques semaines.
Mamadou Ndiaye
Notez


1.Posté par Balla kanouté le 03/03/2019 13:46
Je tire mon chapeau à Macky Sall. Il a réussi là où Senghor Diouf et Wade ont tous échoué. Il est parvenu à mettre TOUS les Sénégalais dans sa poche et en tête les marabouts qui devaient assurer en quelques sortes l'équilibre sociale de notre pays. On y reconnaîtt aussi les journalistes, parce qu'il l'avouer il existe plus de presse crédible au Sénégal. Il suffit de faire un tour dans la presse en ligne et même celle traditionnelle pour voir comment les louanges de Macky sont récitées tous les jours. Nous y (la poche de Macky) ces politiciens déguisés appelés membre de la société civile.
Toute cette couche de la société sénégalaise ont vendu leur dignité pour quelques miettes ou par peur d'être liquidée par l'Armada mystique hyper puissant de la première dame. Certains politiciens opposants troubles fête, et marabouts hélas au fond de leur tombe ne me démentiront pas.
Mais comme on dit généralement que Ngour yalla mokoye diokh kouko nékh et même si on se permet de jeter dans l'immoralité absolue allant même jusqu'à sacrifier des vies humaines pour monter au pouvoir et que tout cela yalla moko dogual, si ce yalla là était le même que celui en qui je crois et que j'adore tous les jours, je me convertirai en athéisme.
La politique a toujours été malsaine et immorale au Sénégal, mais depuis l'arrivée de ces arrivistes au pouvoir les choses se sont dégradées et les 5 prochaines années seront chaotiques, pas du point de vue économique puisqu'ils ont le soutien des loges maçonniques d'ici et d'ailleurs et egalement des lobby homosexuel, l'argent va certainement couler à flot, mais au prix de quoi ?
Il sera trop tard lorsqu'on fera le constat. Pour ne pas dire qu'il est déjà trop tard.

Nouveau commentaire :

LES GENS... LES GENS... LES GENS... | ACTUALITÉ | REACTIONS | ÉCHOS DE LA PRÉSIDENTIELLE | LUS SUR FACEBOOK | Les Premières Tendances | International | PEOPLE & BUZZ | PHOTO | ENQUÊTES & REVELATIONS | CONTRIBUTIONS | COMMUNIQUE | VIDÉOS | Revue de presse | INTERVIEW | NÉCROLOGIE | Analyse | Insolite | Bien être | QUI SOMMES NOUS ? | PUB | PRÉSIDENTIELLE 2019




















Vidéos & images